Fear the Wolves : le Battle Royale par les développeurs de STALKER

Par Publié le 18 Octobre 2018 à 08:02. Dernière modification le 6 Novembre 2018 à 09:37
Temps estimé pour la lecture de ce test : 7 min. 0 commentaire

Fear the Wolves : le Battle Royale par les développeurs de STALKER

Fear the Wolves

Fear the Wolves : le Battle Royale par les développeurs de STALKER

À chaque décennie ou demi-décennie son genre sur-représenté. Il y a eu jadis les shoot 'em up, les Beat 'em up, les versus fighting, beaucoup plus tard les Guitar Hero like, les Call of Duty like et depuis quelque temps déjà : les Battle Roayale. PUBG, Fortnite, Black Ops IIII, et tous leurs clones qui pullulent.
Fear the Wolves est l'un de ces jeux qui tente de se frayer une place dans cette jungle vidéo ludique. Il est édité par Focus Home Interactive et développé par Vostok Games, un studio ukrainien qui nous avait déjà gratifiés entre autres, du jeu culte S.T.A.L.K.E.R. sorti en 2011. Que peut bien nous apporter de plus Fear the Wolves par rapport aux autres Battle Royal ? La réponse avec le test de Fear the Wolves sur PC.

Un FPS Battle Royale brutal dans ce qui reste d’un Tchernobyl ravagé

  • Consollection

    Fear the Wolves

  • Consollection

    Fear the Wolves

  • Consollection

    Fear the Wolves

L'histoire de Fear the Wolves

14/20

Inspiré de Battle Royale, l’œuvre de Kōshun Takami et adapté en film en 2000 (que je vous recommande chaudement… ET PAS HUNGER GAMES !!!), le principe se prête particulièrement bien aux jeux vidéo. Par contre, il n'y a pas d’histoire, il s’agit d’un jeu multi. Un effort pour se démarquer de la concurrence a été fait au niveau de l’ambiance et du décor. Vous sillonnez les alentours de Tchernobyl, et entre les zones irradiées qui se déplacent à cause des intempéries, des débris sinistres de villages abandonnés... Vous devrez vous méfier d'un ennemi de plus : la meute de loups ! Rien que ça.

Il ne pourra rester qu’un seul survivant

Fear the Wolves
Fear the Wolves

Game System

12/20

Le jeu se lance dans une map immense (25km² prévue pour 100 joueurs) dans laquelle vous allez être largués en hélico. Les trajets de ce dernier changent à chaque partie, vous choisirez ensuite quand vous sauterez dans le vide, les points de spawns sont donc rarement les mêmes.
En plus d’un climat qui va évoluer durant votre partie, passant d’un brouillard épais pire ennemi des snipers, à la pluie diluvienne qui elle, va bien gêner les amateurs de conduite, vous allez devoir évoluer avec les radiations. Les zones se gonflent de radiations de manière aléatoire, et vous devrez être en mouvement pour ne pas vous retrouver piégé avec un compteur Geiger qui fait des claquettes.

Fear the Wolves
Fear the Wolves

Votre but, retrouver l’endroit où va se poser l’hélicoptère afin d'être le seul joueur à vous enfuir à bord. Sur le papier, c’est bien, mais la tentation de courir comme un dératé pour être le premier sur les lieux va vite s’arrêter au bout de la deuxième ou troisième – si vous êtes têtu – partie. C’est un festival de tirs aux canards, chacun étant obligé d’être à découvert pour tenter sa chance. De fait, tous les joueurs encore vivants campent autour de la zone d'extraction, et c’est le moins aventureux des joueurs qui a toutes les chances de remporter la partie. On sent que les développeurs savaient que cela allait coincer, car ils ont prévu des fumigènes déployés en même temps que la corde pour rejoindre l’hélico. Mais ça ne suffit pas. Tous les joueurs campent, et on attend qu’un joueur perde patience et décide d’avancer. C'est frustrant.

Fear the Wolves
Fear the Wolves

Les maps pensées pour 100 PJ, sont rarement remplies. Mon record de joueurs était de 50 et parfois, on se sent bien seul dans la taïga. Bon ok, le jeu est en early Access, mais encore une fois, conscient de ce problème, quand on lance une partie avec peu de participants, une grande partie de la map est déjà irradiée, restreignant d’autant l’exploration.

Fear the Wolves
Fear the Wolves

Les loups, pourtant mis en avant jusque dans le titre même du jeu, est un élément assez anecdotique. Deux trois canidés se promènent à certains endroits stratégiques, mais rien de très pénalisant. Une petite giclée de plomb dans la truffe et on en parle plus… J’ai pourtant attendu, cherché, espéré... Une meute plus grande, un chef des loups à la Mononoke qui aurait justifié toute cette hype mais soit je n’ai pas de chance, soit il n’existe pas. Les conditions climatiques ont un bien plus grand impact sur les joueurs et la physionomie des parties que ces loups. Le jeu aurait dû s'appeller Fear The Weather.

On se retrouve finalement face à un FPS classique, pour ne pas dire daté, au niveau du gameplay : une 20ène d'armes standards (mitraillette, shotgun, sniper…) avec possibilité dans les loots de trouver des accessoires comme des lunettes de visées, des vêtements ou autres armures... Rien qui ne sort de l’ordinaire, qui joue avec la particularité Tchernobylienne. Quelques rations pour récupérer de l’énergie, et une jauge de contamination à surveiller de près... On apprivoise vite le jeu, et on a rapidement une sensation de déjà joué.

Fear the Wolves
Fear the Wolves

Fear the Wolves ne rate pas vraiment dans ses mécaniques classiques, mais il reste terne, à l’image de l’environnement, et déçoit sur ses tentatives de se démarquer. Par exemple : quand vous mourrez, vous restez dans la partie comme dans Firewall Zero Hour, et vous pourrez voter pour changer la météo en cours… super mega fun. Pour ma part, je préfère un bon vieux Bomberman où lorsque vous mourrez, vous apparaissez dans les coins de l’écran et vous balancez des bombes sur les joueurs. Ça, c’est fun !! Ça aurait été cool de jouer des meutes de loups après notre mort ! Tout, sauf choisir si les joueurs vont jouer sur un temps couvert ou pluvieux. Laissez Évelyne Dhéliat où elle est.

Graphisme

12/20

On va passer sur les lags, les freezes et autres bugs qui se régleront à coup de patchs. Si l’ambiance post apocalyptique est sympa avec des villages en ruine et si les grandes forêts de pins sont un endroit idéal pour ce genre de jeu, on ne peut pas dire que les graphismes brillent de mille feux nucléaires. On est plutôt sur du standard un peu baveux de près, aux tons verdâtre, brun gris un peu sale.

Fear the Wolves
Fear the Wolves

Bande son

12/20

Si les sons de tirs sont assez corrects, je dois avouer ne jamais avoir ressenti ce stress de la chasse à l’ouïe. Quand on attend dans une baraque parce qu’un joueur arrive, écouter ses bruits de pas, marcher doucement pour le prendre par surprise, ou s’arrêter dans la forêt parce qu’on a entendu une branche craquer près de nous… À l’image du jeu rien de raté, mais pas vraiment réussi pour autant.

Conclusion

11/20

Fear the Wolves est encore un jeu en développement et à l'instar d'Earthfall, il se bonifiera au fil des déploiements de mises à jour. Les développeurs ont encore le temps de changer la donne et de pallier aux lacunes du titre, mais en l’état, on se retrouve avec un jeu tiède, sans éclat, trop semblable à plein d’autres jeux du style et sans jamais vraiment dépasser ses modèles. Reste l’ambiance particulière qui saura séduire les amateurs de S.T.A.L.K.E.R., le jeu de référence de ce studio de développement, et qui a su fédérer des joueurs nostalgiques, qui apprécieront sans doute, de retrouver l’ambiance oppressante du titre.

En résumé

  • - Système météorologique dynamique qui nous oblige à adapter notre style de jeu
  • - Une prise en main aisée
  • - Une map gigantesque
  • - Une carte qui se réduit à cause des zones irradiées
  • - Un jeu que trop rarement peuplé
  • - Manque de personnalité
  • - Quelques concepts intéressants sous exploités, comme les loups

Bande annonce de Fear The Wolves

Ajouter votre commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en mode non connecté. Pour vous identifier, veuillez vous connecter ou créer un compte.
Votre adresse e-mail ne sera jamais dévoilée.

Lire la suite du test
A propos de Consollection

Consollection.com est un site créé en 1999 par Benjamin, qui parle aujourd'hui de jeux vidéo, de cinéma et tout ce qui tourne autour de la culture geek.

Si cet article vous a plu, la rédaction vous recommande de lire également

Mon avis sur The MoosemanTest The Mooseman sur Switch. Un voyage onirique auprès du peuple Komis

Découvrez le test du jeu The Mooseman disponible sur PS4, Switch, Windows et Xbox One

Mon avis sur Aragami : Shadow EditionTest Aragami : Shadow Edition sur Nintendo Switch : une aventure réussie

Découvrez le test de Aragami : Shadow Edition sur Nintendo Switch. Une aventure réussie, très inspirée de la série Tenchu

Mon avis sur Trine 2: Complete StoryTest Trine 2: Complete Story sur Nintendo Switch

Découvrez le test de Trine 2: Complete Story. U jeu adapté à la Switch qui vous émerveillera à chaque instant

Mon avis sur Ape OutTest Ape Out par Devolver : Entre survie primitif et jazz frénétique

Découvrez le test du jeu Ape Out. Une expérience vidéo ludique d'une rare intensité, mêlant l'artistique et le ludique

Mon avis sur AnthemTest Anthem : Le nouveau jeu de tir multijoueur de BioWare

Découvrez notre avis sur le jeu Anthem. Le nouveau jeu de tir multijoueur de BioWare et EA

Mon avis sur Metro ExodusTest Metro Exodus PC, PS4 et XboxOne : une ambiance à couper le souffle

Découvrez le test du jeu Metro Exodus, la suite de Metro : Last Light et Metro Exodus.

Spider-Man Homecoming VRSpider-Man Homecoming VR

Spider-Man Homecoming VR le test de l'expérience SpiderMan sur PlayStation VR

Le test de Fortnite sur Xbox OneLe test de Fortnite sur Xbox One

Découvrez le test de Fortnite sur Xbox One, le jeu développé par Epic Games

Le test de Tekken 7 en mode VR - Le verdictLe test de Tekken 7 en mode VR - Le verdict

Le test de Tekken 7 en VR - Le verdict

The Witcher 3: Wild HuntThe Witcher 3: Wild Hunt

Découvrez le test du jeu The Witcher 3: Wild Hunt sur PlayStation 4

Beholder : L'incroyable jeu sur écouteBeholder : L'incroyable jeu sur écoute

Test du jeu Beholder sur PC

Theseus, le jeu VR qui revisite le mythe de Thésée et le MinotaureTheseus, le jeu VR qui revisite le mythe de Thésée et le Minotaure

Theseus, le jeu VR qui revisite le mythe de Thésée et le Minotaure

  • XLan

    XLan

    67 articles.

  • Le blogueur : Né de l'amour incestueux d'une Megadrive et d'une Super Nintendo
Fiche technique Fear the Wolves :
  • Editeur : Focus Home Interactive
  • Type : FPS - Jeux de tir
  • Machine : PC
  • Support : Dématérialisé
  • Prix constaté à sa sortie : 19.99
  • Classification PEGI : Déconseillé aux - de 18 ans