Test Valkyria Chronicles 4 : Switch, PS4, Xbox One

Le test du jeu Valkyria Chronicles 4, édité par Sega et développé par Sega, a été réalisé sur Switch.

Test Valkyria Chronicles 4 : Switch, PS4, Xbox One

Valkyria Chronicles 4

Test Valkyria Chronicles 4 : Switch, PS4, Xbox One

Valkyria Chronicles 4 et la suite du jeu au même nom sorti en 2008 et qui reçut un fort succès critique pour son novateur et très intéressant gameplay de jeu de rôle tactique. D'ailleurs, une version remastérisée du titre est sortie en 2016.
Dix ans plus tard et après trois suites aux réussites plutôt mitigées, voici Valkyria Chronicles 4 qui débarque en grande fanfare sur Switch, PS4 et Xbox One et nous promet un fidèle retour aux sources de la série. Médaille d’honneur ou tir à blanc ? Verdict et pléthore de jeux de mots militaires dans la suite du test de Valkyria Chronicles 4 sur Nintendo Switch.

Nani ?!?

Alors pour bien commencer ce test, il faut mettre les choses à plat. Valkyria Chronicles est un animé japonais en jeu vidéo. Alors oui, c’est aussi un vrai animé tiré du jeu vidéo (ça se complique), mais il faut surtout comprendre, que toute l’écriture du jeu est conçue selon les codes du manga et de l’animé japonais. Donc si vous ne supportez pas les réactions sur jouées, les relations niaises au possible, et le non-sens japonais dans son ensemble (je porte une jupe au combat parce que la branche scientifique n’a pas d’uniforme de terrain officiel donc j’ai créé la mienne moi-même), ça va être dur d’avancer.

Valkyria Chronicles 4
Valkyria Chronicles 4
Lire aussi Football Manager 2016 par Benjamin Levy

L'histoire de Valkyria Chronicles 4

L'art de la guerre pour les nuls

Parlons un peu de l’histoire et de l’écriture. Valkyria Chronicles 4 est très bavard et se veut très narratif, ce qui est une bonne chose. Au travers d’un journal intime découpé en chapitres, il raconte l’histoire d’une Europe fictive diesel punk en pleine guerre, avec plus ou moins les mêmes camps (mais avec d’autres noms) que dans notre seconde bagarre mondiale à nous. Le focus se fera sur la Division E, commandée par Claude (KEU-LAOU-DEU en Japonais), un jeune mais brillant officier originaire du même village que tous les autres personnages importants. Claude part donc en classe verte à Verdun avec ses anciens camarades de classe, et c’est là que les ennuis commencent. Sans même juger du style animé, qui est déjà très lourd en soi si on n'est pas fan, on fait ici face à un niveau d’écriture très bas. Les 10 premières heures du jeu ne se concentre que sur l’origin story de la division, à coup de flashbacks pénibles, de mystérieux conflits entre les personnages, et de vieilles rancœurs idiotes. Par exemple, plusieurs membres de la troupe considèrent Claude comme un trouillard et refusent de suivre ses ordres… Parce que quand il était enfant, il a empêché ses potos de foncer dans une grange en flamme pour sauver le père de l’une d’elles, même si la grange s’effondre deux secondes plus tard. Quel lâche ! On va donc devoir supporter 4 heures de dialogues qui tournent autour de ce sujet, sans que Claude ne soit capable d’avoir une conversation normale avec qui que ce soit, et se contentera simplement de répéter le prénom de ses interlocuteurs à voix haute, et de faire des pauses dramatiques.

Hélas, cette pauvreté d’écriture dans le développement des personnages déborde aussi sur l’histoire et les missions. Par exemple, en faisant sonner une cloche cinq fois parce que la radio est morte, une amie d’enfance de Claude qui est artilleuse saura parfaitement où tirer son barrage de mortier depuis les lignes arrières. Quatre fois de suite. À quatre endroits différents. Sans changer le signal. Parce qu’il savait que ça lui rappellerait un souvenir d’enfance. OK.

Valkyria Chronicles 4
Valkyria Chronicles 4

Dans la même veine, l’histoire de fond, c’est que la guerre va mal. Alors, pour renverser la vapeur, les alliés prennent la décision audacieuse de foncer tout droit sur la capitale adverse et forcer la paix. Alors oui, ce n'est pas idiot, mais autant dire que l’objectif est de gagner la guerre quoi.

Une partie du gameplay est très sympa et on se régale de la profondeur tactique proposée

Game System

Jeux de mains

Parlons maintenant du gameplay de Valkyria Chronicles 4, qui est à mes yeux l’aspect le plus réussi du jeu. C’est un mélange de tactique tour par tour vu du dessus, sur une carte de combat, un peu à la X-COM, et de RPG à la 3ème personne quand on active un soldat. Sur la carte, on planifie notre stratégie, on lance des ordres spéciaux, on active des capacités spéciales, et surtout, on choisit le prochain soldat ou véhicule à manier. On passe ensuite en contrôle direct et on fait avancer notre soldat où l’on veut, aussi loin que sa barre de stamina le lui permet. Chaque activation va également permettre d’utiliser une action, comme le tir ou le soin, avant de retourner sur la carte et d’activer la troupaille suivante, ou de réactiver le même, qui aura à ce moment-là, des malus à sa stamina, et peut-être plus de munitions pour tirer ce tour-ci. Un tour qui se terminera quand vous aurez utilisé toutes vos activations, et passera ensuite la main à l’IA.

Cette partie du gameplay est très sympa. Le panel de soldats disponibles est très large, et divisé en plusieurs classes (éclaireur, assaut, ingénieur, etc…). Chaque soldat a, en plus de sa classe, des capacités et affinités qui lui sont propres, et qui s’activent en fonction de la situation dans laquelle ils sont. On se laisse vite prendre au jeu, on monte nos petites opérations commando, on réactive à outrance nos personnages favoris, et on se régale de la profondeur tactique proposée... au bout de 4 heures de jeu. Oui, les 4 premières heures du jeu sont un long tutorial qui ne nous laisse quasiment aucun champ libre. Heureusement arriveront enfin des batailles plus ouvertes et plus libres, au bout d’un certain temps. Une fois arrivé à ce niveau du jeu, le gameplay révèle toute sa richesse en nous laissant aborder chaque mission comme on l’entend, et les options offertes sont aussi vastes que variées.

Valkyria Chronicles 4
Valkyria Chronicles 4

Un autre aspect majeur du jeu, c’est la gestion de vos troupes et de son équipement. Très riche, foisonnante d’options, d’items, de relations, de soldats, d’expérience et autres trucs à rechercher, on prend grand plaisir à customiser ses troupes. Évidemment tout n’est pas parfait, et on est forcé de se taper des petits messages de dialogues très répétitifs après chaque recherche ou chaque montée en niveau. Le fameux style Japonais qu’on vous dit.

Graphisme

C'est beau la guerre, de loin

Comme un général 5 étoiles, on va trouver la guerre très belle depuis notre fauteuil à 2 000 km du front. Belles textures à effet dessin, chara design sympathique, items et véhicules inspirés de la Seconde Guerre mondiale intéressants, c’est tout mignon tout plein. Par contre, de plus près, genre du point de vue d’une jeune recrue qui essaye de refermer la plaie d’un copain sous une pluie de balles et d’explosions, c’est moins beau. Panel d’animations assez limité, modèles un peu simplistes, aliasing bien visible, effets graphiques assez cheaps, ça pique les yeux comme un coup de crosse dans le visage.

Valkyria Chronicles 4
Valkyria Chronicles 4

Bande son

L’ambiance sonore, elle, est assez anecdotique, mais les musiques sont plutôt chouettes.

ConclusionMon avis concernant Valkyria Chronicles 4 sur Nintendo Switch

14/20

Valkyria Chronicles 4 est un jeu qui n’est pas facile à aimer, mais qui aime son audience, et sait la récompenser.
Vous adorez les histoires denses et bavardes ? Profitez de dizaines de contenus narratifs optionnels à débloquer. Vous aimez la gestion et le micro management au poil de poilu près ? Régalez-vous des douze mille options, unlocks, équipements, recherches, capacités spéciales, et affinités à débloquer et développer. Vous appréciez le gameplay unique d’action à la troisième personne en tour par tour ? Faites-vous plaisir sur les dizaines de scénarios et escarmouches secondaires.

En revanche, si l’un des aspects du jeu vous déplaît, il sera assez compliqué de passer outre tant les mécaniques de jeu sont omniprésentes, rigides, et les possibilités de les contourner sont quasi inexistantes. Il en va de même pour le style : si vous êtes allergiques aux codes et tropes de l’animé, il vaut mieux passer son chemin, mais si vous êtes fan, alors vous pouvez sans hésiter rajouter 4 points à la note finale, soit un 18/20.

En résumé

Les points forts Les points forts de Valkyria Chronicles 4

  • - Gameplay tactique et fun
  • - Ambiance et univers réussi
  • - Personnalisation de son armée.
  • - Durée de vie et rejouabilité
  • - C’est comme un animé, mais en jeu

Les points faibles Les points faibles de Valkyria Chronicles 4

  • - Histoire et personnages très niais
  • - Interface et mécaniques archaïques
  • - Ambiance sonore oubliable
  • - Tutorial trop long
  • - C’est comme un animé, mais en jeu

Bande annonce de Valkyria Chronicles 4

Les points faibles Ajouter votre commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire. Votre adresse e-mail ne sera jamais dévoilée.


À propos de Consollection

Consollection.com est un site créé en 1999 par Benjamin, qui parle aujourd'hui de jeux vidéo, de cinéma et tout ce qui tourne autour de la culture geek.


Si cet article vous a plu, la rédaction vous recommande de lire également

Test Morbid: The Seven Acolytes. Un Dark Souls dans l'univers lovecraftienTest Morbid: The Seven Acolytes. Un Dark Souls dans l'univers lovecraftien

Découvrez le test du jeu Morbid: The Seven Acolytes développé par Still Running et édité par Merge Game sur PC

Test de Eldfjall Island. Le premier DLC de Lonely Mountains: DownhillTest de Eldfjall Island. Le premier DLC de Lonely Mountains: Downhill

Découvrez le test de Eldfjall Island, le premier contenu additionnel de Lonely Mountains: Downhill

Test Lonely Mountains: Downhill. Un jeu simple et dépaysantTest Lonely Mountains: Downhill. Un jeu simple et dépaysant

Découvrez le test du jeu Lonely Mountains: Downhill développé par Megagon Industries, disponible sur consoles et ordinateurs

Test Arkanoid vs Space Invaders sur Nintendo Switch. Un crossover old schoolTest Arkanoid vs Space Invaders sur Nintendo Switch. Un crossover old school

Découvrez le test du jeu Arkanoid vs Space Invaders disponible dans la compilation Space Invaders Forever

Test Chronos: Before the Ashes. Un lien direct avec Remnant From the AshesTest Chronos: Before the Ashes. Un lien direct avec Remnant From the Ashes

Découvrez le test du jeu Chronos: Before the Ashes développé par Gunfire Games. Un jeu qui fait office de préquelle à Remnant

Test Little Hope : le deuxième épisode de The Dark Pictures AnthologyTest Little Hope : le deuxième épisode de The Dark Pictures Anthology

Découvrez le test du jeu The Dark Pictures Anthology: Little Hope, développé par Supermassive Games et édité par Bandai Namco

Test Shadow of the Tomb Raider : la fin d'une trilogieTest Shadow of the Tomb Raider : la fin d'une trilogie

Découvrez le test du jeu Shadow of the Tomb Raider, le dernier épisode du reboot de la licence par Square Enix

Test de Battle Princess Madelyn : une vraie suite à Ghouls'n GhostsTest de Battle Princess Madelyn : une vraie suite à Ghouls'n Ghosts

Découvrez le test du jeu Battle Princess Madelyn : une vraie suite à Ghouls'n Ghosts

Beholder : L'incroyable jeu sur écouteBeholder : L'incroyable jeu sur écoute

Test du jeu Beholder sur PC

Test Ash of Gods Redemption. Disponible sur PC, PS4, Xbox One et SwitchTest Ash of Gods Redemption. Disponible sur PC, PS4, Xbox One et Switch

Découvrez le test du jeu Ash of Gods Redemption, développé par le studio AurumDust, disponible sur PC, Switch, PS4, Xbox One

Test World War Z. Combattez la horde de zombies dans l'adaptation du filmTest World War Z. Combattez la horde de zombies dans l'adaptation du film

Découvrez le test du jeu World War Z disponible sur PS4 et Xbox One. Combattez la horde de zombies dans l'adaptation du film

Test de SUPERHOT sur Switch. Un excellent portage, court mais intenseTest de SUPERHOT sur Switch. Un excellent portage, court mais intense

Découvrez le test de SUPERHOT sur Nintendo Switch. Un FPS parfaitement adapté aux Joy-con

Le blogueur : Développeur open source, Ben-J est un collectionneur et joueur. Sa première machine ? Un Apple...


Fiche technique Valkyria Chronicles 4 :
  • Développeur : Sega
  • Editeur : Sega
  • Genre : Stratégie
  • Machine : Nintendo Switch
  • Support : Cartouche
  • Code EAN : 5055277032785
  • Prix constaté à sa sortie : 59.99
  • Comparer le prix de Valkyria Chronicles 4 Nintendo Switch.
  • Violence
  • Classification PEGI : Déconseillé aux joueurs de moins de 16 ans
    Déconseillé aux joueurs de moins de 16 ans
  • Date de sortie
    en France : 25 Septembre 2018
Blacknut