J'ai vu Venom en Dolby Cinema. Je n'en suis pas ressorti indemne

Par Publié le 11 Octobre 2018 à 09:44. Dernière modification le 11 Octobre 2018 à 19:35
Temps estimé pour la lecture de ce dossier : 4 min. 1 commentaire

J'ai vu Venom en Dolby Cinema. Je n'en suis pas ressorti indemne

Venom

J'ai vu Venom en Dolby Cinema. Je n'en suis pas ressorti indemne

Le retour sur Terre d'une navette spatiale envoyée par la société Life Foundation dirigée par Carlton Drake (Riz Ahmed), ne se passe pas comme prévu et s'écrase en Malaisie. À son bord, l'équipage était sur le point de ramener des organismes extraterrestres récupérés sur une météorite afin de les étudier. Pendant l'opération de secours, l'une des entités s'approprie le corps et l'esprit d'une aide-soignante.
De son côté Eddie Brock (Tom Hardy ), un journaliste d'une télévision locale, mène des enquêtes sur les activités suspectes des grandes entreprises, notamment sur les agissements de la société Life Foundation. Quelques mois après l'incident, Eddie Brock rencontre un symbiote nommé Venom.

Voici le synopsis du film sans aucun spoil. Et bien qu'on puisse lire sur ce long-métrage, surtout outre-Aatlantique où il a reçu des critiques assassines, Venom n'est pas un mauvais film. Bien au contraire. Sony, qui détient les droits du personnage Venom et de Spider-man, a décidé de faire table rase du passé (Venom apparaît dans le film Spider-Man 3, en 2007) et de créer une nouvelle histoire autour de ce super-vilain. Si Stan Lee fait toujours son apparition, et si la scène post-générique prévoit une suite avec un nouveau méchant (Carnage), Venom n'a aucun lien avec les autres personnages Marvel, ce qui permet de voir le film tranquillement, sans chercher de rapport direct avec d'autres univers Marvel.

Mais le film propose deux clins d'œil dont un très surprenant :
Le premier apparaît lorsque Venom croise une famille qui joue à la PlayStation. On ne voit pas distinctement la console ou le jeu avec lequel elle joue, mais on voit clairement les manettes DualShock 4 et les lumières de la barre lumineuse. Le comble aurait été que cette famille joue au jeu Marvel's Spider-Man ! Je vous rappelle que les personnages Venom et Spider-Man appartiennent à Sony. L'autopromotion est de bonne guerre.
La seconde, c'est la discussion entre Eddie Brock et Anne Weying, interprété par Michelle Williams (qui ressemble d'ailleurs beaucoup à Pepper Potts, jouée par Gwyneth Paltrow dans Iron Man), autour de la Kryptonite, un matériau imaginaire de Superman qui appartient à l'univers DC, concurent direct de Marvel. Je me demande encore comment cette scène a pu passer. On peut bien entendu, considérer que le personnage de Superman fait partie de la pop culture, même dans l'univers de Venom, mais ne vous emballez pas. On ne verra jamais un cross-over entre ces deux super héros !

Malgré une très longue introduction et les clichés qui se dégagent du film (le méchant riche et mégalo, l'opposition des deux caractères principaux, etc. ), le film est un bon divertissement pour toute la famille, notamment grâce au duo (un peu trop) comique entre Eddie Brock et Venom. Le réalisateur Ruben Fleischer (Zombieland) a su créer un univers à part entière, avec une mise en scène époustouflante notamment lors de la course poursuite dans les rues de San Francisco et lors de l'incroyable combat à la fin du film. Mais allez voir le film, vous en ferez votre propre avis... et si possible dans une salle Dolby Cinema. Je vous explique pourquoi.

Une expérience cinéma unique

Dolby Cinema Pathé Belle Épine
Dolby Cinema Pathé Belle Épine

J'ai vu Venom en Dolby Cinema. Je n'en suis pas ressorti indemne

En novembre 2017, ouvrait en France la première salle de cinéma Dolby Cinema à Massy. Aujourd'hui, on en compte 7 dont la dernière a ouvert à Belle Épine. Le concept Dolby Cinema reste identique d'une salle à une autre car il suit un cahier des charges strict, qui apporte au spectateur, un confort premium, avec une qualité d'image incroyable même en 3D et une immersion sonore incomparable : des sièges équipés d'une tablette, positionnés avec soin pour que tous les spectateurs puissent profiter du film de la même manière, 65 enceintes dissimulées pour être au coeur de l'action, et une qualité visuelle (proche des écrans HDR des téléviseurs 4K) impressionnante.

Dolby Cinema Pathé Belle Épine - Photo : Agence the messengers
Dolby Cinema Pathé Belle Épine - Photo : Agence the messengers

Dolby Vision couvre une intensité lumineuse allant de 0 à 10 000 nits et un contraste dynamique de 1 million, très important pour avoir des noirs ultra-profonds, des pics lumineux extrêmes et une 3D très confortable. Dans le film Venom, tout comme dans Star Wars 8, pas mal de scènes se déroulent dans l’obscurité pendant la nuit, et vue que le personnage est habillé d'une texture visqueuse sombre (le fameux symbiote), il était important de pouvoir le film dans les meilleures conditions. De plus, la scène finale se déroule dans un tourbillon d'effets sonores époustouflant.

Une séance Dolby Cinema coûte 4 € de plus qu'une séance normale, mais je vous l'assure, vous ne verrez plus jamais votre ancienne salle de cinéma préférée comme avant. Je réponds souvent à ceux qui me demande mon avis sur Dolby Cinema, que c'est comme un magnifique spectacle, une attraction à part entière.

Bande annonce Dolby Cinema du film Venom

Cinéma Pathé Belle-Epine

Ajouter votre commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en mode non connecté. Pour vous identifier, veuillez vous connecter ou créer un compte.
Votre adresse e-mail ne sera jamais dévoilée.

1. V3nom, le 7 Décembre 2018 à 09:31
Bonjour. Voyant cette affirmation à 2 reprises dès le début de cet article, je souhaitais apporter une précision qui a son importance : Si la licence d'exploitation du personnage Venom de Marvel est bien possédé par Sony, ce n'est plus le cas de celui de Spiderman, ce qui explique entre autre pourquoi ils ont choisit un des arcs narratifs alternatifs les moins connus (et peut-être les moins intéressants aussi, c'est selon chacun) de Venom "sans Spiderman", et aussi pourquoi ils capitalisent autant sur la "presque franchise" Spiderman alors qu'ils viennent de perdre cette licence. (et qui augure un beau bordel pour la suite)


Lire la suite de l'article
A propos de Consollection

Consollection.com est un site créé en 1999 par Benjamin, qui parle aujourd'hui de jeux vidéo, de cinéma et tout ce qui tourne autour de la culture geek.

Si cet article vous a plu, la rédaction vous recommande de lire également

Mon avis sur OverlordDes zombies nazis dans Cloverfield ? La critique du film Overlord

Mon avis sur le film Overlord de J.J. Abrams : des zombies et des nazis

Mon avis sur Star Wars, épisode VIII : Les Derniers JediJ'ai vu Star Wars 8 en Dolby Cinema. La tête dans les étoiles

J'ai vu Star Wars 8 en Dolby Cinema. Spoil : du grand spectacle !

Mon avis sur Jumanji : Bienvenue dans la JungleJumanji : Bienvenue dans la Jungle ! L'avant-première au Grand Rex

Jumanji : Bienvenue dans la Jungle ! L'avant-première au Grand Rex avec l'équipe du film

Mon avis sur La première salle de Cinema Dolby CinemaMon avis sur la première salle Dolby Cinema en France au Pathé Massy

Mon avis sur la première salle Dolby Cinema en France au Pathé Massy

Mon avis sur Spider-Man HomecomingCritique du film Spider-Man Homecoming

La critique du film Spider-Man Homecoming de Jon Watts avec Tom Holland, Robert Downey Jr et Michael Keaton

Mon avis sur Le ManoirLe Manoir : L'avant-première au Grand Rex avec l'équipe du film

Le Manoir : L'avant-première du 9 juin, au Grand Rex avec l'équipe du film

  • Benjamin Levy

    Benjamin Levy

    7411 articles.

  • Le blogueur : Développeur open source, Ben-J est un collectionneur et joueur. Sa première machine ? Un Apple...