Test de Tethered sur PS4

Par Publié le 28 Avril 2017 à 11:19. Dernière modification le 10 Mai 2017 à 10:37
Temps estimé pour la lecture de ce test : 7 min. 0 commentaire

Test de Tethered sans PlayStation VR

Tethered

Test de Tethered sans PlayStation VR

L’énigmatique Tethered, le premier God Game - jeu dans lequel vous incarnez une divinité comme Populous (1989) ou Black & White (2001) - de la réalité virtuelle sur PlayStation 4, a été développé par Secret Sorcery et a été plébiscité par la communauté de joueurs et de critiques grâce à son immersion particulièrement réussie.
Les développeurs veulent maintenant faire profiter de leur jeu à tous les joueurs, y compris ceux qui ne possèdent pas de casque de réalité virtuelle. La transposition de leur jeu vers une TV classique est-elle réussie ? La réponse avec le test de Tethered sans le casque PlayStation VR.

Qu’il est bon d’être un dieu !

  • Tethered

  • Tethered

  • Tethered

L'histoire de Tethered

11/20

Vous incarnez une divinité dans un univers céleste, peuplé de morceaux de terre flottant dans l’éther. D’une simple pression, vous contrôlez les évènements, les éléments, sonder les âmes et les cœurs. Bref qu’il est bon d’être un dieu !!
Mais bon, ce jardin d'Éden ne saurait rester intact, et vous noterez vite certaines parcelles de terrain plus sombres que d’autres. En effet, les ténèbres gagnent petit à petit du terrain, et il vous incombe de redonner de son éclat à votre royaume. Pour cela, toute une population de petites créatures naissant dans des œufs seront à votre service pour récupérer des artefacts qui sont la clef pour faire reculer l’obscurité.

TetheredTethered

Attention à bien couver vos œufs si vous ne voulez pas avoir la déception de les voir pourrir sous vos yeux et de découvrir une limace hostile en jaillir.

Game System

12/20

Tout d’abord, il est très important de le souligner, c’est un jeu qui a été pensé pour le VR. Concernant mon test, il a été réalisé à partir d’une version spéciale sans casque VR.
Le jeu en lui-même est un god  game assez classique dans lequeln vous allez devoir gérer votre population de Peeps, leur assigner des tâches pour les ressources, la défense, créer des bâtiments pour avoir accès à de nouvelles capacités...
Le premier mécanisme à avoir en tête est l’assignation des tâches pour vos créatures. En effet, ces dernières doivent être dans le top 10 des créatures qui auraient le plus de chances de s’éteindre en moins d’une génération sans votre aide, à côté des Lemmings, des Yoshis, et des Pikmins. Elles ne sont justes pas autonomes. Si vous ne leur donnez rien à faire, elles ne font rien, jusqu’à ce qu’elles deviennent nervous breakdown et commencent à comater dans un coin...

Nous sommes vraiment les maitres du monde

Du coup, vous leur donnez des directives : couvrir cet œuf, va ramasser du bois, combat cette limace (les ennemis principaux dans ce jeu) etc. La maniabilité a été très bien pensée sur ce point. D’une pression de bouton vous sélectionnez votre créature, vous maintenez appuyé et vous relâchez sur l’objet avec lequel vous voulez qu’elle interagisse. C’est simple et efficace. De plus, une ligne relie vos créatures avec leurs objectifs, ce qui permet en un coup d’œil de savoir qui fait quoi. Cela devient un peu confus quand il y a beaucoup de personnages à l’écran, mais au moins nous ne sommes pas obligés de sélectionner un par un chaque créature pour optimiser la gestion du groupe.
Qui dit jeu de simulation divine, dit également maitrise des éléments. La pluie qui fait pousser les champs, le soleil qui permet de chauffer les œufs pour les faire éclore plus vite, la glace qui gèle l’eau pour permettre à vos Peeps de traverser des rivières...  la sensation de contrôle est bien rendu, nous sommes vraiment les maitres du monde.

Le combat ultime du bien contre le mal

Et bien sûr comme nous sommes sur PS4, il a beaucoup de possibilités liées aux bâtiments, aux évolutions de vos créatures, à l’amélioration de vos spots de récoltes etc etc. Bien que classiques, les possibilités sont bien là.
À la manière d’un Minecraft, ou d'un Lego Worlds, le soir des ennemis pop un peu partout sur l’île et en veulent à vos ressources. Le combat ultime du bien contre le mal commence ! Les coups de massue pleuvent avec une violence insoutenable, et les mignonnes petites limaces tombent unes à unes. Au petit matin, quand on compte les cadavres, on se demande ce qui nous a pris. Et puis on se rassure en se disant que les voies du seigneur – les vôtres donc – sont impénétrables, et on reprend le cours de sa journée (boulot, boulot, boulot).
Par contre, ce jeu a été pensé pour du VR, la maniabilité et tout le gameplay tourne autour de cette hypothèse, sur une TV les choix des développeurs auraient été différents. Par exemple, vous ne pouvez pas vous déplacer, vous vous téléportez sur différents nuages qui entourent vos îles mais à part un léger mouvement du haut vers le bas, vous ne gérer que la caméra. Sur un VR, cela a été fait pour compenser les effets nauséeux inhérents au dispositif chez certaines personnes (mal de mer et / ou de transport.). L’idée est très bonne, ainsi vos déplacements étant limités, vous ressentirez très peu ces effets secondaires désagréables. Mais sur une TV, la question ne se pose pas, et il est terriblement frustrant de rester scotché à vos nuages, observant de très loin votre royaume. Un black & White par exemple était beaucoup plus immersif, permettant de voir la terre de l’espace et de zoomer jusqu’à une pomme en gros plan, d’aller partout…. La notion de god game était bien mieux retranscrite.
Du coup ma note correspond bien à la version sans le casque PlayStation VR.

TetheredTethered

Graphisme

14/20

Très colorés, très mignon - kawai comme disent nos potes otakus – le design de vos Peeps est plutôt réussi. Il leur manque un petit chouïa d’originalité pour être vraiment remarquables. Mais l’environnement par contre est tout à fait réussi. Vous êtes dans un espace éthéré entouré d’îles flottantes (pas le dessert hein ! looooool), des cascades qui se perdent dans l’infini, c’est lumineux, c’est bien réalisé. Bref rien à redire du côté des décors non plus. Encore une fois, le fait de ne pouvoir se déplacer partout, d’admirer de prêt les environnements à un petit côté frustrant.

TetheredTethered

Bande son

12/20

Assez anecdotique, les musiques très douces, très relaxantes s’accordent tout à fait à l’environnement, mais il y a peu de bruitages mémorables. Dans ce genre de jeux, avec des petites créatures, l’identité du soft repose en partie sur les voix (pikmin, leemings… sont des créatures reconnaissables facilement rien qu’à l’oreille). Donc pas de vrais reproches, l’ensemble est cohérent, mais c’est très passe partout. Dommage.

Conclusion

12/20

Tethered doit être vraiment intéressant à faire à travers le monde virtuel. En effet pour ceux qui ne l’auraient pas testé, rentrer dans la réalité virtuelle avec le casque VR est une expérience incroyable ! pour vous donner un ordre d’idées, je me suis amusé à me promener dans la toute petite pièce parfaitement vide du tutoriel de Résident Evil 7, juste parce que j’étais impressionné du réalisme des sensations : on est dans la pièce, c’est fou.
Or si l’effet est saisissant dans un lieu clos, il est sublime dans un lieu ouvert !! Et Tethered fait partie de ces jeux ouverts à travers lesquels le joueur est littéralement transporté.
Par contre, si l’effet VR est incroyable, certaines sensations perdront tout leur intérêt quand on passera sur une TV classique. C’est le constat que je dresse de ce jeu : si vous possédez un casque de réalité virtuelle, vous serez enchanté par cet univers exotique et céleste. Sur une TV normale, l’expérience de jeu est beaucoup moins mémorable, et il souffre de la comparaison qu’on peut faire avec un Black & White qui a déjà 15 ans.

En résumé

  • - Des petites créatures attachantes pour un univers très cute
  • - Une maniabilité très accessible à la manette
  • - En VR dépaysement garanti !
  • - Le jeu devient frustrant en mode TV car il nous empêche de nous déplacer
  • - Il manque une petite touche d’originalité ou d’humour pour rendre l’expérience vraiment mémorable

Bande annonce de Tethered

Ajouter votre commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en mode non connecté. Pour vous identifier, veuillez vous connecter ou créer un compte.
Votre adresse e-mail ne sera jamais dévoilée.

A propos de Consollection

Consollection.com est un site créée en 1999 par Benjamin, qui parle aujourd'hui de jeux vidéo, de cinéma et tout ce qui tourne autour de la culture geek.

Si cet article vous a plu, la rédaction vous recommande de lire également

Test DiRT 4 - Le meilleur de la série !Test DiRT 4 - Le meilleur de la série !

Test DiRT 4 - Le meilleur de la série !

Le test du jeu Hollow Knight sur PCLe test du jeu Hollow Knight sur PC

Le test de Hollow Knight

Spider-Man Homecoming VRSpider-Man Homecoming VR

Spider-Man Homecoming VR le test de l'expérience SpiderMan sur PlayStation VR

LocoRoco Remastered - Le test PS4LocoRoco Remastered - Le test PS4

LocoRoco Remastered - Le test PS4

Dreamfall Chapters: The Longest Journey sur Xbox OneDreamfall Chapters: The Longest Journey sur Xbox One

Le test du jeu d'avanture Dreamfall Chapters: The Longest Journey sur Xbox One

Le test de Nex Machina par les développeurs de ResogunLe test de Nex Machina par les développeurs de Resogun

Le test de Nex Machina (Jarvis Project), par les développeurs de Resogun

The Witcher 3: Wild HuntThe Witcher 3: Wild Hunt

Le test du jeu The Witcher 3: Wild Hunt sur PlayStation 4

Horizon Zero Dawn Test PS4Horizon Zero Dawn Test PS4

Le test de Horizon Zero Dawn en exclusivité sur PlayStation 4

OverwatchOverwatch

Test du jeu Overwatch sur Xbox One

Beholder : L'incroyable jeu sur écouteBeholder : L'incroyable jeu sur écoute

Test du jeu Beholder sur PC

Let's Sing 2016 : Hits FrançaisLet's Sing 2016 : Hits Français

Test du jeu Let's Sing 2016 : Hits Français

  • XLan

    XLan

    15 aricles.

  • Le blogueur : Né de l'amour incestueux d'une Megadrive et d'une Supernintendo
Fiche technique Tethered :
Editeur : Secret Sorcery
Type : Stratégie
Machine : Sony Playstation 4
Support : Dématérialisé
Prix constaté à sa sortie : 22.99
Violence
Classification PEGI : Déconseillé aux - de 7 ans

Date de sortie
en France : 07 Avril 2017

FNAC.COM