Test Hyper Jam sur PS4 : un très bon défouloir à jouer à plusieurs

Par Publié le 12 Février 2019 à 23:07. Dernière modification le 16 Juillet 2019 à 14:44
Le temps estimé pour la lecture de ce test est de 7 min. 0 commentaire
Partager sur :
Sommaire :

Test Hyper Jam sur PS4 : un très bon défouloir à jouer à plusieurs

Hyper Jam

Test Hyper Jam sur PS4 : un très bon défouloir à jouer à plusieurs

L’équipe qui édite et développe le jeu vidéo Hyper Jam s’appelle Bit Dragon. À quoi pensez-vous avec un nom pareil ? Le respect du jeu vidéo ? De la nervosité aux couleurs des années 80 ? Du Kitchissime CyberPunk aux néons roses mais qui en deviennent ultra cool ? Eh bah vous avez vu juste. Un nom qui déboite, pour un jeu qui déboîte. Explication, avec le test d’Hyper Jam sur PS4.

De l’action, du fun, de la nervosité, et du synthé à fond les ballons

  • Hyper Jam

    Hyper Jam

  • Hyper Jam

    Hyper Jam

  • Hyper Jam

    Hyper Jam

L'histoire de Hyper Jam

Point d’histoire jeunes et fougueux combattants, juste de la marave.

Game System

16/20

Nous sommes ici face à un authentique jeu indé, tous les ingrédients sont là.
Du jeu d’arène, du mutli, du loot, de l’ambiance retro, de la vue du dessus avec l’indétrônable pad gauche, je bouge et pad droit, je me déplace, qui a largement fait ses preuves depuis Hotline Miami, Binding of Isaac, Enter the Gungeon et plus récemment The Hong Kong Massacre). La plupart des cases sont cochées. Mais est-ce que la case qualité l’est aussi ?
Oui ! Indéniablement et pour ne pas faire d’effet de manche autant lâcher tout de suite l’info, le jeu est bien cool. C’était si facile, avec un jeu si spécifique de rater un élément qui gâcherait tout… Mais non, les développeurs ont pris soin de ne pas laisser de peau de banane en route.
Hyper Jam me rappelle un certain Power Stone sur Dreamcast pour ceux qui l’auraient connu.
Le principe est simple, un groupe entre 2 et 4 combattants, ou Brawler parce que c’est tellement plus badass avec de l’anglais, sont dans une arène dont l’intégralité est visible sur l’écran. Il va falloir démonter l’autre avec une arme à distance ou de corps-à-corps. Si vous lui videz sa barre d’énergie il décède, il trépasse, il est occis, il succombe, il clamse.
Vous vous déplacez, vous dashez, vous tirez, vous pouvez concentrer votre tir, et vous avez une parade pour contre vos adversaires... On ne peut pas faire plus simple.
Mais attention, car Hyper Jam exige une précision qui force le respect et vous demandera toute votre attention. La palette de coups étant très réduite, tout se joue au réflexe et mind game, comme tout jeu de combat. Il faut arriver à lire le jeu de l’autre pour pouvoir l’anticiper.
Il va falloir bien viser, anticiper le mouvement de votre adversaire, jouer avec les quelques éléments du décor pour être le dernier survivant.

Hyper Jam
Hyper Jam

À vous de choisir votre style de jeu en fonction des armes disponibles : katana, la bonne grosse masse des familles, lance-roquette, arc… un choix peu conséquent mais très varié.
Le système de victoire est intéressant. Pour remporter la partie, vous allez devoir jouer plusieurs manches, et pour chacune d’elles avoir des points en fonction de vos actions. Il ne s’agit donc pas d’être uniquement le dernier survivant comme dans Smash Bros (dans son mode classique), mais bien d’aller au contact pour avoir des points.

Hyper Jam
Hyper Jam

À la fin de chaque manche, vous allez pouvoir choisir un bonus aléatoire – le fameux loot dont je parlais au début – qui va vous donner un bonus de vitesse, de dégâts, faire un effet (par exemple le feu qui fait du dégât sur une durée limitée ou la glace qui ralentit…), et pour équilibrer les parties à venir, le dernier de la manche choisit son loot en premier.
Et pour jouer les troubles faits, les loosers… je veux dire les braves guerriers qui n’ont pas eu de chances, pourront faire une attaque, sous forme d’éclair, pour emmerder la tête de mort qui l’a tué… Je veux dire pour équilibrer la partie entre les belligérants encore en lice.
Et pour les mous du genou qui n’arrivent pas à conclure, un Sudden Death – mort subite – fera rétrécir la map de plus en plus pour obliger les brawler à se regarder dans les yeux, si prêt qu’ils peuvent sentir la sueur (et même l’haleine) de leur adversaire.

Hyper Jam
Hyper Jam

Les quelques reproches ? Un manque de contenu, il y a peu d’armes, peu d’arène, peu d’options pour rendre les parties un peu plus fofolles, des arènes très sages (pas de téléport, pas de tapis roulant… seul des murs et éventuellement des arènes sans mur d’enceinte (attention au dash qui mal dosé, vous ferait choir), et le système de participation des morts : sur un jeu aussi exigeant, perdre parce qu’un joueur un peu frustré de s’être pris un coup de katana bien placé vous balance, depuis le confort du paradis, un éclair… C’est pénible.
Mais ces quelques reproches ne doivent en rien être un frein pour vous. Car le jeu, par sa simplicité, recèle des bien belles parties en perspective.
Et si vous l’appréciez, je vous conseillerai le génial Samurai and Gun, un jeu qui ne paye pas de mine si vous mattez les screen, mais qui possède une richesse de gameplay et une fluidité hallucinante. Je retrouve beaucoup de ces sensations avec Hyper Jam : facilité d’accès, exigence pour une vraie maitrise, un fun immédiat à plusieurs, et no rage, car le jeu est très très bien codé et répond au doigt et à l’œil. On peut même configurer les touches – si pratique mais si rare – donc aucune excuse !
Et si vous voulez une expérience proche, mais en solo, je vous conseille le très bon Furi.

Hyper Jam
Hyper Jam

Graphisme

15/20

La qualité du chara design, des effets d’impact, les néons et les reflets… ne nuisent jamais à la lisibilité du titre.
C’est très propre, ça sent bien les néons et le synthé, certains vont peut-être commencer à y développer une certaine allergie vue le nombre de titres qui s’approprient ce style… Pour l’instant je n’y suis pas allergique, je m’y délecte.
Mention spéciale aux nombreuses indications visuelles présentes à l’écran (visée, traînée des tirs…) qui sont aussi esthétiques que pratiques, ils aident vraiment à l’action, une raison de moins de rager… Impossible de dire : Oh non j’l’avais pas vue partir celle-là.

Hyper Jam
Hyper Jam

Bande son

18/20

Même constat que sur le visuel. C’est cohérent, on ressent les impacts, les musiques sont cool, les cris des brawler également.
Et quand je dis que les musiques sont cool, je dis les musiques sont cool ok ?
Carpenter Brut, Dance with the Dead, Meteor, Electric Dragon, Vulta and Cloud Battalion!
Et Bim, prend ta tourte dans tes esgourdes!!!
Pas convaincu ? Carpenter Brut c’est ça :

Mon avis concernant Hyper Jam sur Sony Playstation 4

16/20

SI vous cherchez un bon défouloir à plusieurs, si vous voulez mesurer vos réflexes, si vous désirez un jeu pour remplacer les trop classiques Smash Bros, ou le trop vieux Power Stone… le choix est vite vu ! Hyper Jam nous offre de l’action, du fun, de la nervosité, et du synthé à fond les ballons.

En résumé

Les points forts de Hyper Jam

  • - Nerveux
  • - Jouable
  • - Lisible
  • - L’équilibrage général du titre. Pas trop avantageant pour les derniers de cordée, mais juste ce qu’il faut.
  • - Une bande son de fou

Les points faibles de Hyper Jam

  • - Un peu plus de contenu aurait été appréciable
  • - Un peu plus de map et de d’armes donc
  • - Oui, j’ai dit deux fois la même chose, mais il n'a pas grand-chose à lui reprocher

Bande annonce du jeu Hyper Jam

Ajouter votre commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire. Votre adresse e-mail ne sera jamais dévoilée.


À propos de Consollection

Consollection.com est un site créé en 1999 par Benjamin, qui parle aujourd'hui de jeux vidéo, de cinéma et tout ce qui tourne autour de la culture geek.


Si cet article vous a plu, la rédaction vous recommande de lire également

Test de Golazo! Football League. Un jeu de foot très arcadeTest de Golazo! Football League. Un jeu de foot très arcade

Découvrez le test Golazo! Football League disponible sur Switchn, PS4 et Xbox One. Un jeu de football très arcade

Test ScourgeBringer : la nouvelle pépite du studio français Flying Oak gamesTest ScourgeBringer : la nouvelle pépite du studio français Flying Oak games

Découvrez le test du jeu ScourgeBringer : la nouvelle pépite du studio français Flying Oak games

Test de Terminator: Resistance. Jouez le destin de l'humanité face à SkynetTest de Terminator: Resistance. Jouez le destin de l'humanité face à Skynet

Découvrez le test du jeu Terminator: Resistance disponible sur Xbox One, PS4 et PC. Bienvenue dans la Résistance !

Test de Dragon Ball Z Kakarot. Une expérience fidèle à l'oeuvre de ToriyamaTest de Dragon Ball Z Kakarot. Une expérience fidèle à l'oeuvre de Toriyama

Découvrez le test de Dragon Ball Z: Kakarot, disponible sur PS4, Xbox One et PC. Une expérience fidèle à l'oeuvre de Toriyama

Test de Psikyo Shooting Stars Alpha. Le shoot them up à l'honneur sur SwitchTest de Psikyo Shooting Stars Alpha. Le shoot them up à l'honneur sur Switch

Découvrez le test de la compilation Psikyo Shooting Stars Alpha, disponible sur Nintendo Switch depuis janvier 2020.

Test de Home Sweet Home Épisode 1 sur PS4. Un jeu qui fait peurTest de Home Sweet Home Épisode 1 sur PS4. Un jeu qui fait peur

Découvrez le test du premier épisode de Home Sweet Home sur PlayStation 4. Le jeu vous réserve quelques belles sueurs froides

Spider-Man Homecoming VRSpider-Man Homecoming VR

Découvrez le test de Spider-Man Homecoming VR, l'expérience SpiderMan en réalité virtuelle sur PlayStation VR

Le test de Tekken 7 en mode VR - Le verdictLe test de Tekken 7 en mode VR - Le verdict

Le test de Tekken 7 en VR - Le verdict

Le test de Fortnite sur Xbox OneLe test de Fortnite sur Xbox One

Découvrez le test de Fortnite sur Xbox One, le jeu développé par Epic Games

Le test de la manette freeboxLe test de la manette freebox

Découvrez mon avis sur le Pad freebox offert à tous les abonnés freebox

The Witcher 3: Wild HuntThe Witcher 3: Wild Hunt

Découvrez le test du jeu The Witcher 3: Wild Hunt sur PlayStation 4

Beholder : L'incroyable jeu sur écouteBeholder : L'incroyable jeu sur écoute

Test du jeu Beholder sur PC

  • XLan

    Par XLan

    88 articles.

Le blogueur : Né de l'amour incestueux d'une Megadrive et d'une Super Nintendo


Fiche technique Hyper Jam :
  • Développeur : Bit Dragon
  • Editeur : Bit Dragon
  • Genre : Action
  • Machine : Sony Playstation 4
  • Support : Dématérialisé
  • Prix constaté à sa sortie : 15.99
  • Violence
  • Classification PEGI : Déconseillé aux joueurs de moins de 16 ans
  • Date de sortie
    en France : 12 Février 2019
Micromania