Test de Battle Princess Madelyn : une vraie suite à Ghouls'n Ghosts

Le test du jeu Battle Princess Madelyn (Hound Picked Games / Causal Bit Games) a été réalisé sur PS4.

Test de Battle Princess Madelyn : une vraie suite à Ghouls'n Ghosts

Battle Princess Madelyn

Test de Battle Princess Madelyn : une vraie suite à Ghouls'n Ghosts

Mars 2017 débute le développement de Battle Princess Madelyn. Son ambiance résolument retro et son inspiration ne manqueront pas de frapper la sensibilité des joueurs. Développé et édité par Causal Bits, et après une sortie tumultueuse sur tous les supports (sortira, sortira pas ?), voici enfin le test de Battle Princess Madelyn sur PS4.

Le charme de jouer à une vraie bonne suite de la série des Ghouls’n Ghosts

  • Battle Princess Madelyn

    Battle Princess Madelyn

  • Battle Princess Madelyn

    Battle Princess Madelyn

  • Battle Princess Madelyn

    Battle Princess Madelyn

L'histoire de Battle Princess Madelyn

13/20

Une petite fille dans sa chambre est alitée à cause d’une quelconque maladie. Elle n’est pas non plus terrassée par le mal qui l’accable, donc elle joue… à la tablette (Quelle hérésie ! Oui, c'est vrai, on est en 2019, mais bordel, il y a une console dans sa chambre !).
Bref, son grand-père arrive et tente de la divertir en lui lisant une histoire, celle de la princesse Madelyn qui devint un puissant chevalier et affronta des myriades de démons sanguinaires. Là, tout de suite, l’attention de la petite Maddy s’éveille.
Le livre s’ouvre alors sur une guerrière qui affronte des squelettes saccageant un village. Mais un puissant sorcier la met hors d’état de nuire et tue son fidèle compagnon à poil Fritzy. L’aventure commence, et la vengeance en sera la conclusion.

Battle Princess Madelyn
Battle Princess Madelyn

D’un point de vue littéraire, ce livre me semble très pauvre osons le dire. Par contre pour ce qui est du jeu vidéo, on est dans du classique ! Vous l’aurez sans doute compris en regardant les images du jeu, nous sommes dans de l’hommage aux jeux d’action de l’époque SNES. En particulier Super Ghouls’n Ghosts.
Deux petits points que je trouve important : le héros est une femme, prenant à contrepied les canons de l’époque et surtout sans que ce fait ne soit appuyé grossièrement tout au long du scénario. C’est une femme, elle est forte, point barre.
Le deuxième point, au début du jeu les développeurs expliquent que ce jeu est dédié à « Grand père Deek » et à Fritzy qui reste dans la mémoire de toute la famille. Madelyn, quant à elle, est la vraie fille du développeur Christopher Obritsch. Je trouve cela très attendrissant de rendre hommage ainsi à ses proches qui ont dû créer tant de souvenirs et de bonheur. Derrière les jeux vidéo, il y a des histoires humaines, parfois touchantes.

Battle Princess Madelyn
Battle Princess Madelyn

Game System

15/20

Le jeu est un hommage appuyé comme je l’ai dit à Super Ghouls'n Ghosts, un run and gun en 2D, même si objectivement, vous n’avez pas de gun à la main, mais une lance qui s’utilise de la même manière qu’un bon vieux glock des familles. Toujours est-il qu’il est donc une sorte de suite spirituelle comme Yooka and the impossible Lair. On parle bien de l’épisode sur Super Nintendo, pas sur NES, Arcade ou Megadrive. Tout l’aspect graphique, sonore et même certaines capacités sont directement issues de cet épisode précis. Donc attendez-vous à affronter des squelettes, des démons, dans une ambiance médiéval fantastique arthurienne et cartoonesque.

Battle Princess Madelyn
Battle Princess Madelyn

La maniabilité répond très bien, et vous allez très vite vous revoir jouer 25 ans en arrière (sauf si vous n’y avez jamais joué… Là, ça marchera pas).
Un double saut, un tir dans les 4 directions, un petit arsenal de 10 armes très variées et quelques armures qui donnent des pouvoirs particuliers.
Pour ceux qui n’ont jamais joué à la franchise des Ghouls’n Goblins, la grosse particularité du gameplay tient dans sa gestion de la santé. Vous commencez le jeu en armure. Si vous vous faites toucher vous la perdez et vous retrouver en caleçon (Maddy opte pour une chaste chemise de nuit), et au deuxième coup, si vous n’avez pas retrouvé d’armure, c’est la mort !

Première chose qui vous saute aux yeux, vous ne serez pas totalement seul, et le fantôme de Fritzy sera de la partie. Ce bon vieux toutou aura la lourde tâche de vous secondez dans cette quête, et cela ne sera pas du luxe car le jeu est loin d’être évident.
Première utilité, il vous permet de revivre si sa jauge est pleine. Et comme je vous le rappelle dans Super Ghouls'n Ghosts, vous n’avez que deux points de vie… vous allez user de cette capacité assez souvent !
Deuxième utilité, en concentrant son tir, Maddy peut envoyer Fritzy attaquer un ennemi proche, comme dans le génial Shadow Dancer (tester surtout la version Megadrive !).

Battle Princess Madelyn
Battle Princess Madelyn

Petit point de frustration, si le jeu a opté pour alléger un peu la difficulté avec cette fonction, il a gardé des jeux d’antan cette pâte si particulière, cette odeur de… mort cérébrale !!! À chaque fois que vous vous faites toucher, vous bondissez en arrière sans pouvoir modifier votre trajectoire. Et par un drôle de hasard, il y a toujours un trou derrière vous… Préparez vos cachets d’aspirine. C’est d’autant plus surprenant que désormais, contrairement aux vrais Ghouls'n Ghosts, on peut diriger son saut une fois en l’air.
Deuxième gros point noir de ce jeu, le saut de l’ange. Vous savez, cette phase où vous êtes face à un précipice, et vous devez sauter, mais vous ne savez pas trop où vous allez atterrir. Alors, vous sautez le plus loin possible et en fait vous partez trop loin et vous vous écrasez lamentablement ou vous noyez ou vous finissez empalé (c’est au choix, si je rajoute tombé dans la lave, je crois qu’on a fait le tour). Ici, vous ne pouvez pas faire descendre la caméra en maintenant la touche bas pressez comme dans la plupart des jeux de plateforme (comme le parfait Spelunky). Cette absence de mécanique va vous envoyer ad patres un nombre honteux de fois.

Battle Princess Madelyn
Battle Princess Madelyn

Le bestiaire des ennemis est fourni, bien que classique. On retrouve un peu tout ce qui se fait dans ce type de jeu : le mob de base qui avance en ligne droite, celui qui tire, le tank qui prend 6 coups à tuer, le volant qui a une trajectoire de l’enfer etc. etc.
Les boss quant à eux sont impressionnants, retors, mais une fois que vous aurez en tête le pattern, ils se battent assez facilement.

Battle Princess Madelyn
Battle Princess Madelyn

Concernant le jeu, il y a deux modes : un mode histoire et un mode arcade. Le mode histoire est une grande nouveauté pour ce type de jeu, il s’agit d’un mélange de MétroidVania et de RPG classique. Pour le MétroidVania on a le classique back tracking (revenir sur ses pas une fois qu’on a de nouvelles capacités pour aller dans des endroits jusqu’alors inaccessibles) et des capacités qui s’acquièrent au fur et à mesure.
Le côté RPG standard correspond aux nombreuses quêtes annexes que vont vous donnez CHAQUE PUTAIN DE PNJ que vous rencontrerez ! Quelle bande d’assistés !!! « et va me chercher mon marteau », et « va me chercher ma cuillère », et « je sais pas où est mon fils » et « gnia gnia gnia »… Mais sortez-vous les doigts du cul et faites vos corvées tout seul ! Outre la profusion jusqu’à la nausée de ces quêtes, il n’y a pas ou très peu d’indications. De fait, vous allez trouver au petit bonheur des trucs et il faudra piffer pour savoir à qui le rendre.
Il y a aussi hérité des RPG un inventaire, qui permet donc d’avoir plusieurs armes en même temps, des et objets à ramener à un forgeron etc etc.
Cette partie est assez pénible à parcourir. Vous revenez sans cesse sur vos pas, l’itinéraire à suivre n’est pas clair, les quêtes sont indigestes… Si sur le papier cette aspect enrichissait la formule Ghouls'n Ghosts, manette en main, le résultat est décevant.

Battle Princess Madelyn
Battle Princess Madelyn

Par contre la partie arcade est bien mieux maitrisée ! À la manière d’un Castilla Maldita développé par Locomalito, une boite espagnol (comme pour le très bon Blasphemous aussi un action plateformer 2D), vous êtes face à un jeu retro gaming à la G’nG pur et dur ! Et on retrouve nos sensations d’alors ! le jeu est rythmé, fluide, pêchu, lisible, les levels s’enchainent et ne se ressemblent pas… Bref si vous jouez à Battle Princess Madelyne pour retrouver du Ghouls'n Ghosts, alors sautez sur le mode arcade et oubliez le story mode. Il manque juste un peu de loot pour être vraiment jouissif, on trouve trop peu d’armes et d’armures… Dommage.

Graphisme

17/20

Les screens parlent d’eux-mêmes. Bien que l’animation ne commette pas d’impair, mais dans ce genre de jeu retro, il n'est pas nécessaire d’avoir le jeu sous les yeux pour vous faire une idée, vous accrochez ou pas; plus précisément, en fonction de votre sensibilité, de votre nostalgie et de vos goûts. Moi, j’adhère ! Battle Princess Madelyn est un jeu retro avec quelques pointes d’effets de lumière qui donne du relief à l’ensemble.

Battle Princess Madelyn
Battle Princess Madelyn

Bande son

17/20

Même constat qu’avec les graphismes… sauf que les screens ne vous aideront pas trop cette fois. Il faut apprécier le son de la Super Nintendo pour être sensible au charme du jeu. Les vieux apprécieront, les jeunes tout dépend de leur éducation vidéoludique.

Moi encore une fois, j’adhère ! Dès les premiers sons, on revient sur notre vieil TV cathodique à souffler sur la bande magnétique des cartouches, en sirotant un bon banga en espérant que François Mitterrand soit réélu… ou pas, parce qu’on avait 10 ans à l’époque et qu’on s’en foutait ! Le bon temps quoi !

Battle Princess Madelyn
Battle Princess Madelyn

Mon avis concernant Battle Princess Madelyn sur Sony Playstation 4

15/20

Battle Princess Madelyn n’est pas exempt de défauts. Un mode story trop ambitieux, quelques choix de level et de game design frustrant… Mais tout cela n’entache pas le charme de jouer à une vraie bonne suite de la série des Ghouls’n Ghosts. Si vous êtes fan de retro gaming, si vous avez aimé ces jeux, si vous n’avez pas peur d’une difficulté à l’ancienne, ce jeu vaut carrément le détour.

En résumé

Les points forts de Battle Princess Madelyn

  • - Un hommage réussi pour son mode arcade
  • - Une variété d’armes et d’ennemis
  • - Des éléments qui assouplissent la difficulté

Les points faibles de Battle Princess Madelyn

  • - Un hommage raté pour son mode story
  • - Des sauts de l’ange de l’enfer
  • - Trop peu de loot, on reste trop longtemps avec la même arme et armure en mode arcade

Bande annonce du jeu Battle Princess Madelyn

Ajouter votre commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire. Votre adresse e-mail ne sera jamais dévoilée.


À propos de Consollection

Consollection.com est un site créé en 1999 par Benjamin, qui parle aujourd'hui de jeux vidéo, de cinéma et tout ce qui tourne autour de la culture geek.


Si cet article vous a plu, la rédaction vous recommande de lire également

Test de Resolutiion. Un jeu d'aventure RPG en pixel art sur Steam et SwitchTest de Resolutiion. Un jeu d'aventure RPG en pixel art sur Steam et Switch

Découvrez le test du jeu Resolutiion, un jeu développé par Monolith of Minds, qi s'inspire beaucoup du jeu Hyper Light Drifte

Test du jeu Beyond Blue : à la découverte du monde sous-marinTest du jeu Beyond Blue : à la découverte du monde sous-marin

Découvrez le test du jeu Beyond Blue. Une découverte du monde sous-marin entre documentaire scientifique et jeu vidéo

Test The Last of Us Part II. Une oeuvre magnifique d'une grande violenceTest The Last of Us Part II. Une oeuvre magnifique d'une grande violence

Découvrez notre avis sur The Last of Us Part II sur PS4. La suite des aventures d'Ellie, un jeu développé par Naughty Dogs

Test du jeu Maneater. Le squale à l'attaque sur PC, Xbox One, PS4 et SwitchTest du jeu Maneater. Le squale à l'attaque sur PC, Xbox One, PS4 et Switch

Découvrez le test du jeu Maneater, développé par Tripwire Interactive et disponible sur PC, Xbox One, PS4 et Switch

Avis: l'Escape Game Nautilus VR: l'ultime secret du capitaine chez IllucityAvis: l'Escape Game Nautilus VR: l'ultime secret du capitaine chez Illucity

Découvrez mon avis sur Nautilus VR: l'ultime secret du capitaine. Un escape game en réalité virtuelle jouable chez Illucity

Test de Final Fantasy VII Remake sur PS4. Un retour à Midgar réussiTest de Final Fantasy VII Remake sur PS4. Un retour à Midgar réussi

Découvrez le test du jeu Final Fantasy VII Remake, développé et édité par Square Enix sur Sony PlayStation 4.

Little Nightmares : un jeu sombre et angoissantLittle Nightmares : un jeu sombre et angoissant

Le test de Little Nightmares sur PS4 : Un jeu sombre et angoissant avec Six, la petite fille au ciré jaune

Dead In BermudaDead In Bermuda

Test du jeu Dead In Bermuda sur PC

Le test du jeu Hollow Knight sur PCLe test du jeu Hollow Knight sur PC

Découvrez le test d'Hollow Knight. Un jeu vidéo d'action aventure 2D disponible sur PC, Mac, Linux et Nintendo Switch

Test de Terminator: Resistance. Jouez le destin de l'humanité face à SkynetTest de Terminator: Resistance. Jouez le destin de l'humanité face à Skynet

Découvrez le test du jeu Terminator: Resistance disponible sur Xbox One, PS4 et PC. Bienvenue dans la Résistance !

Quantum BreakQuantum Break

Test du jeu Quantum Break sur Xbox One

  • XLan

    Par XLan

    99 articles.

Le blogueur : Né de l'amour incestueux d'une Megadrive et d'une Super Nintendo


Fiche technique Battle Princess Madelyn :
  • Développeur : Causal Bit Games
  • Editeur : Hound Picked Games
  • Genre : Action
  • Machine : Sony Playstation 4
  • Support : Dématérialisé
  • Prix constaté à sa sortie : 28.99
  • PeurViolence
  • Classification PEGI : Déconseillé aux joueurs de moins de 7 ans
    Déconseillé aux joueurs de moins de 7 ans
  • Date de sortie
    en France : 18 Octobre 2019
Micromania