Test de Oh...Sir! Le simulateur d'insultes sur PS4

Le test du jeu Oh...Sir! The Insult Simulator (Vile Monarch) a été réalisé sur PS4.

Test de Oh...Sir! Le simulateur d'insultes sur PS4

Oh...Sir! The Insult Simulator

Test de Oh...Sir! Le simulateur d'insultes sur PS4

Si vous avez toujours mis un point d’honneur à insulter avec talent, si vous avez toujours rêvé de croiser le verbe avec des insulteurs de haut vol comme le Capitaine Haddock, si votre partie préférée de la série de jeux Monkey Island était les duels d’insultes, alors Oh…Sir !!! The insult similator est fait pour vous. Développé par le studio polonais Vile Monarch et disponible sur steam et PlayStation à tout petit prix pour de très gros mots. Explication avec le test de Oh...Sir! The Insult Simulator sur PS4.

Duels d’insultes

  • Oh...Sir! The Insult Simulator

    Oh...Sir! The Insult Simulator

  • Oh...Sir! The Insult Simulator

    Oh...Sir! The Insult Simulator

  • Oh...Sir! The Insult Simulator

    Oh...Sir! The Insult Simulator

L'histoire de Oh...Sir! The Insult Simulator

14/20

Même parmi la haute bourgeoisie, lords et lady peuvent parfois se conduire comme des chiffonniers. Hors de question d’en arriver pour autant au pugilat (pour cela on vous conseillerait plutôt d’aller voir du côté d’un Street Fighter ou d'un Tekken), et une bonne série d’insultes bien sentie peut venir à bout de bien des situations conflictuelles !
Mettons, et ne me dites pas que cela n’arrive jamais, que comme dans le jeu vous rameniez un perroquet mort dans l’animalerie où vous venez de l’acheter et que le vendeur, un rustre de bonne famille, vous soutienne Mordicus que votre animal se repose et qu’en aucun cas il ne sera question d’un remboursement. Et bien plutôt que d’appeler un bobby (surnom des policiers anglais), vous allez servir à votre opposant une bonne série d’insultes.
Vous l’aurez compris, ce jeu est bien déjanté, vous vous retrouverez dans des situations délirantes et vous devrez vous en sortir en affrontant votre opposant en le terrassant par une série d’insultes, à la manière d’un jeu de combat classique, avec barre de vie et tout !
Mais attention, pas un gros mot dans ce jeu, que des expressions fleuries et imagées. Par exemple : votre tante bien-aimée admire les images de chaussettes de sans-abri !

Oh...Sir! The Insult Simulator
Oh...Sir! The Insult Simulator

Game System

16/20

Comment marche le jeu ? c’est simple et bigrement bien fait.
Le jeu se joue au tour par tour. Il faut réaliser la meilleure insulte à la fin de votre tour pour infliger à l’adversaire un maximum de dégâts (à son amour-propre bien sûr). Pour cela, les deux joueurs disposent d’une panoplie commune de mots – ou plutôt groupes de mots -  nom, adjectif, verbe, conjonction… L’un après l’autre, les joueurs choisissent un mot pour composer sa phrase.
En plus des mots communs, chaque joueur dispose de deux mots auquel l’adversaire n’a pas accès. À chaque tour, en sirotant bruyamment un peu de votre thé, vous changerez ces mots.
Bien sûr, les mots sélectionnables sont choisis aléatoirement, ce qui rend les duels d’insultes variés.
Plusieurs subtilités viennent enrichir ce concept amusant : la première chaque personnage à ses talons d’Achille, ses faiblesses, ses sujets qui le blessent profondément. Cela peut être l’âge pour certain, la famille pour d’autre, le sens de l’élégance pour celui-là ou la peur de ne plus être à la page pour celui-ci. À vous de trouver le point faible de votre adversaire pour pouvoir l’insulter copieusement sur ce sujet.
Ensuite un système de combo est pensé, plus vous vous répandez sur un sujet et plus cela sera mal vécu par l’autre, entamant toujours plus sa barre de vie.

Oh...Sir! The Insult Simulator
Oh...Sir! The Insult Simulator

Un dernier point, même s’il y en a d’autres, le jeu disposent de plein de petites stratégies que je vous laisserai découvrir, vous avez accès à (…), ce qui dans le jeu vous permet de ne pas balancer votre insulte mais vous la complèterez avec la prochaine série de mots, ce qui vous permet soit de faire une maxi insulte bien velue, soit de ne pas sortir une phrase mal construite qui ne vaudrait que dérision et rire pouffé de la part de votre adversaire.
Bref c’est plus riche qu’il n’y paraît. Quel dommage que la liste des mots disponibles dans le répertoire du jeu ne soit pas plus fournie, ou qu’il soit impossible d’éditer soi-même les insultes !
Le jeu est en anglais exclusivement, mais la plupart des mots employés sont assez simples, le reste se trouve facilement dans un dico, c’est une bonne occasion de le ressortir !

Graphisme

15/20

Un graphisme décalé, avec des personnages caricaturaux à souhait. Plein de détails dans les décors ou l’expression de ces nantis acerbes. Encore une fois le sens du détail force le respect, que cela soit les tatouages improbables de l’un, les petits postillons quand ils parlent, les décors… bref c’est une vraie réjouissance.
Dommage qu’il n’y ait qu’un nombre limité de personnages et de décor, ce qui fait qu’on fait vite le tour.

Bande son

17/20

Comme pour les graphismes, le soin est au rendez-vous. Musique de chambre en fond, ambiance sonore en lien avec l’environnement (bruit de train, d’animaux…), bref c’est charmant.
Mais le plus impressionnant et le mieux rendu est bien sûr les voix, car le jeu est entièrement doublé. Vous entendrez, avec un accent so british, chacune de vos insultes exprimées clairement à la face de votre adversaire aussi défait que chocking !!!

Oh...Sir! The Insult Simulator
Oh...Sir! The Insult Simulator

Mon avis concernant Oh...Sir! The Insult Simulator sur Sony Playstation 4

15/20

Pour 2.99€, ne vous privez pas de ces petits moments de bravoure parlé, à jouer en apero game avec des amis. Et si jamais ils ne veulent pas y jouer, dites-leur que « leur père pose nu pour des nazis », ou encore que "leur chère tante a mauvaise haleine et leur femme utilise encore Windows Vista !", ça leur apprendra à ces gens foutre à bouder votre plaisir !

En résumé

Les points forts de Oh...Sir! The Insult Simulator

  • - L’humour, l’humour et l’humour
  • - Le fait de pouvoir incarner lovecraft et dire à son adversaire que « son fils est excité par les tentacules et que son prof de math c’était Dagon ! »
  • - Un jeu pas trop chance, pas trop stratégie, mais toujours équilibré

Les points faibles de Oh...Sir! The Insult Simulator

  • - Que en anglais
  • - On tourne vite en rond dans les répliques
  • - Pas d’éditeur d’insultes ou de personnages.

Bande annonce de Oh...Sir! The Insult Simulator

Ajouter votre commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire. Votre adresse e-mail ne sera jamais dévoilée.


À propos de Consollection

Consollection.com est un site créé en 1999 par Benjamin, qui parle aujourd'hui de jeux vidéo, de cinéma et tout ce qui tourne autour de la culture geek.


Si cet article vous a plu, la rédaction vous recommande de lire également

Test Darksiders Genesis sur PS4. Un excellent spin-off entre action et RPGTest Darksiders Genesis sur PS4. Un excellent spin-off entre action et RPG

Découvrez le test du jeu Darksiders Genesis. Un hack’n slash action RPG développé Airship Syndicater

Test Dandara Trials of Fear Edition. Le jeu va vous mettre sens dessus dessousTest Dandara Trials of Fear Edition. Le jeu va vous mettre sens dessus dessous

Découvrez le test du jeu Dandara Trials of Fear Edition disponible sur Switch, PS4, Xbox One, PC et sur smartphone

Test de Pooplers sur Nintendo Switch. Un jeu vidéo qui va vous faire chierTest de Pooplers sur Nintendo Switch. Un jeu vidéo qui va vous faire chier

Découvrez le test du jeu Pooplers sur Nintendo Switch. Un jeu vidéo qui va vous faire chier

Test de Bug Academy sur Nintendo Switch : le pouvoir caché des insectesTest de Bug Academy sur Nintendo Switch : le pouvoir caché des insectes

Découvrez le test du jeu Bug Academy disponible sur PC, Nintendo Switch et Xbox One. Un jeu développé par Igrek Games.

Test Ori and the Will of the Wisps. Un voyage grandiose, magique, somptueuxTest Ori and the Will of the Wisps. Un voyage grandiose, magique, somptueux

Découvrez le test de Ori and the Will of the Wisps disponible sur Xbox One et PC. Un voyage inoubliable entre magie et beauté

Test de Kingdom Two Crowns. Une ambiance unique et totalement maîtriséeTest de Kingdom Two Crowns. Une ambiance unique et totalement maîtrisée

Découvrez le test du jeu Kingdom Two Crowns. Un jeu vidéo développé par Noio et Licorice et édité part Raw Fury

Le test de Team Racing League jouable en accès anticipéLe test de Team Racing League jouable en accès anticipé

Découvrez mon avis sur Team Racing League disponible en Early Acces sur steam

Test du jeu Death's Gambit sur PS4 : Le Dark Soul en pixel artTest du jeu Death's Gambit sur PS4 : Le Dark Soul en pixel art

Découvrez le test du jeu Death's Gambit, développé par White Rabbit sur PS4 et PC.

Test Anthem : Le nouveau jeu de tir multijoueur de BioWareTest Anthem : Le nouveau jeu de tir multijoueur de BioWare

Découvrez notre avis sur le jeu Anthem. Le nouveau jeu de tir multijoueur de BioWare et EA

Test de Mulaka sur Nintendo Switch : Le folklore du peuple TarahumaraTest de Mulaka sur Nintendo Switch : Le folklore du peuple Tarahumara

Découvrez le test de Mulaka sur Nintendo Switch. Un jeu qui prend ses racines dans le folklore Tarahumara au Mexique

Test de Frantics : le party game de la gamme PlaylinkTest de Frantics : le party game de la gamme Playlink

Découvrez le test de Frantics Playlink et rejoignez Renard dans un party game complètement débile

Test Titan Quest PS4 : L'épreuve des titansTest Titan Quest PS4 : L'épreuve des titans

Découvrez le test de Titan Quest dans une version adaptée sur PS4

  • XLan

    Par XLan

    96 articles.

Le blogueur : Né de l'amour incestueux d'une Megadrive et d'une Super Nintendo


Fiche technique Oh...Sir! The Insult Simulator :
  • Développeur : Vile Monarch
  • Genre : Jeux conviviaux
  • Machine : Sony Playstation 4
  • Support : Dématérialisé
  • Prix constaté à sa sortie : 2.99
  • Grossièreté
  • Classification PEGI : Déconseillé aux joueurs de moins de 12 ans
    Déconseillé aux joueurs de moins de 12 ans
  • Date de sortie
    en France : 30 Mai 2017
Micromania