Test de Tekken 7 sur PS4

Par Publié le 22 Juillet 2017 à 22:56. Dernière modification le 23 Août 2017 à 17:26
Temps estimé pour la lecture de ce test : 8 min. 0 commentaire

Le test de Tekken 7 sur PS4

Tekken 7

Le test de Tekken 7 sur PS4

2 ans après la version arcade japonaise, Tekken débarque enfin sur nos consoles et promet de faire la lumière sur l’histoire des Mishima, une famille tout ce qu’il y a de plus classique si l’on omet le fait qu’à peu près tous ses membres tentent de s’entretuer depuis des décennies. Après quelques épisodes en demi-teinte et un Street Fighter V décevant, le septième opus du King of Iron Fist Tournament pourrait être une très bonne alternative et devenir un incontournable des jeux de combats.

Tekken 7
Tekken 7

Lire également le test de Tekken 7 en mode VR !

  • Tekken 7

  • Tekken 7

  • Tekken 7

L'histoire de Tekken 7

Laisse pas tomber ton fils

Oubliez les scénarios multiples propres à chaque personnage. Tekken 7 se focalise principalement sur le conflit entre Heihachi Mishima et son fils Kazuya, légèrement en froids depuis que le premier s’est amusé à jeter sa progéniture dans un volcan. Vous incarnez donc dans l’histoire principale les personnages-clés de ce conflit, passant des principaux intéressés à quelques personnages secondaires tels que Nina, Jin ou encore Lars. Même si l’on pourrait être déçu de ne pas avoir d’histoire pour chaque protagoniste, il est plaisant de retrouver le ton décalé typique de son créateur Katsuhiro Harada qui arrive épisode après épisode à raconter une histoire qui reste plaisante à suivre avec des rebondissements toujours plus improbables.

Tekken 7
Tekken 7

Comme mentionné précédemment, l’histoire se concentre uniquement sur quelques personnages sur les 39 disponibles dès le lancement du jeu. Les autres personnages ont droit à un mini-scénario qui s’étendra sur quelques combats qui comporteront leur lot de clins d’œil pour les habitués de la série.

Game System

L'amour du fist

39 personnages, sans compter les futurs invités annoncés en DLC. Voilà de quoi occuper les fanas de combos en tous genres et malgré quelques absences notables comme Lei ou Baek pour ne citer qu’eux, vous retrouverez la plupart des personnages croisés lors des précédents avec quelques nouvelles têtes. La bonne surprise de ce volet c’est le plaisir immédiat qu’apportent les personnages. Que vous choisissiez une brute à la Miguel ou un personnage plus tactique à la Xiaoyu, le feeling des coups est incroyable et le sentiment de puissance de chacun immédiatement exploitable que vous soyez un adepte de la série ou un nouveau challenger. On voit clairement que les équipes de Namco Bandai ont voulu rendre leur jeu le plus fun possible. Et ce n’est pas la nouvelle mécanique de Rage Art qui pourra nous faire dire le contraire. Enchainement retirant à peu près 30 % de la barre de vie de l’adversaire, ce coup dévastateur pourra être enclenché dès que votre barre de vie sera proche de 0 vous donnant ainsi une dernière chance de renverser la situation lors d’un combat à priori perdu d’avance. Même si ce Rage Art paraît au premier abord comme une façon de rendre les combats plus « casual », notamment par la simplicité de son déclenchement ( vous pouvez l’assigner en raccourci à 1 bouton ), il peut être paré simplement en se gardant en haut ou en bas en fonction du personnage et vous apprendrez bien vite à ne pas en abuser contre des adversaires connaissant bien le jeu car vous vous retrouverez instantanément en difficulté. Autre nouveauté de cet épisode, les Power Crush sont des manipulations à base de poing fort ou pied fort qui vous permettent d’encaisser sans broncher afin de contre-attaquer immédiatement avec un coup qui enverra souvent votre adversaire à plusieurs mètres de sa position initiale. Enfin il est bon de noter que les créateurs du jeu ont limité dans cet opus les fameux « jungle ». Signature de la série, cette mécanique qui permet d’enchainer l’adversaire alors qu’il est en l’air et qui a découragé nombre de joueurs est maintenant plus compliquée à réaliser et surtout, vous pouvez maintenant les éviter/stopper plus facilement.

Tekken 7
Tekken 7

On a parlé de la puissance, quelques mots maintenant sur la mise en scène des combats tout simplement épique. Outre la caméra dynamique, Tekken 7 regorge de petits effets tous plus sympathiques les uns que les autres comme ce fameux ralenti qui interviendra lors d’un dernier coup fatal entre les deux adversaires ou encore la mise en scène des fameux rage arts qui vous permettra de façon totalement naturelle d’observer par exemple un ours tenter un home run à l’aide d’un saumon. Pas de doute, on est bien dans Tekken.

Les modes de jeux sont également présents afin de vous tenir occupé de nombreuses heures et si le mode bowling tant réclamé par les fans n’arrivera que fin août, vous pouvez d’ors et déjà participer évidemment à des combats versus hors ligne, des combats courses au trésor qui vous permettront d’enchaîner les confrontations afin de débloquer des items pour personnaliser votre personnage, un mode entrainement complet ainsi que l’incontournable mode en ligne. Ce dernier est d’ailleurs particulièrement efficace, les serveurs sont réactifs et les joueurs présents en masse vous permettront d’enchainer les combats sans vraiment d’attente et le tout sans lag flagrant, un très bon point donc.

Tekken 7
Tekken 7

Comme dans tous les épisodes et comme mentionné auparavant, vous pourrez toujours customiser vos personnages à l’aide d’items débloqués lors des combats ou en utilisant la monnaie du jeu. Et contrairement à d’autres, inutiles ici de suer 50 heures pour débloquer un costume, Tekken est très généreux et quelques dizaines de combats vous rapporteront immédiatement de coquettes sommes afin de vous faire plaisir avec ce fameux slip jaune qui vous faisait de l’oeil afin d’aller mettre quelques tatanes et ridiculiser dans le plus bel appareil les petits teigneux du mode online. Vous pouvez d’ailleurs customiser toutes les facettes des personnages, de leurs habits à leur coupe de cheveux en passant par l’image qui s’affichera en amont des combats ou les sprites provoqués par les coups. De la customisation dans tous les coins on vous dit, et même si elle n’est pas indispensable, elle rend le jeu encore plus sympathique.

Graphisme

Matte comme ça brille

Bon là il fallait s’y attendre entre l’Unreal engine et une attente de 2 ans, le jeu accuse le coup et n’est pas aussi beau qu’il aurait pu l’être mais reste d’une fluidité à toute épreuve. Les visages sont particulièrement fades et surtout, tout brille ! Mais alors tout. Que ce soit du cuir, du tissu ou une paire de bottes, tous les personnages semblent s’être plongés dans de la glycérine avant de rentrer sur l’arène. Un peu ridicule au début, cet aspect participera finalement au côté décalé du jeu et finira par faire l’objet de blague sympathique entre potes. Par contre, là où Tekken ne déçoit absolument pas, c’est bien l’habillage graphique. Tout explose à l’écran des flammes, des particules, des effets de lumière à foison tout porte à croire que Michael Bay a participé au développement du jeu et ce pour notre plus grand plaisir. Les différents stages disponibles oscillent également entre le bon et le moins bon. Certains sont évolutifs et vous encourageront à défoncer quelques murs ou sols au choix afin de profiter d’une petite visite du coin tout en enchainant votre adversaire alors que d’autres semblent un peu vide.

Bande son

Eurovision

Rien à dire sur la musique toujours typique de Tekken passant de l’électro bas de gamme à d’autres thèmes mythique ou dispensable. Elle se laisse oublier ou vous rappellera des souvenirs si vous êtes fanatiques de la série car dans la même logique de fan service que les costumes, vous pourrez débloquer les musiques de tous les épisodes précédents pour en profiter lors de vos sessions de jeu.

Durée de vie

Bon c’est un jeu de combat donc cela dépendra de vous, mais entre les objets, musiques et vidéos à débloquer, le nombre de personnages, le mode online et le versus avec les copains/copines, vous en aurez largement pour votre argent et ce n’est pas pour nous déplaire. Comptez une petite heure pour finir l’histoire selon votre niveau peut-être un peu plus mais le gros reste évidemment le mode online tout simplement parfait.

Conclusion

18/20

Tekken est de retour plus en forme que jamais. Débordant de contenu, ultra-plaisant à jouer pour les novices comme pour les experts, Tekken 7 aura même le pouvoir de détourner votre ami fanatique de Street Fighter de son précieux. Retour gagnant donc pour la saga et on a hâte de découvrir ce que nous réservent le mode bowling et les nouveaux personnages.

En résumé

  • - Que du plaisir
  • - Pleins de personnages
  • - De nombreux modes de jeu
  • - Le online bien huilé
  • - Les Rage Arts
  • - Le jungle atténué
  • - Graphiquement en deçà des attentes
  • - Certains stages un peu pauvres
  • - Où est Lei ????

Bande annonce de Tekken 7

Ajouter votre commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en mode non connecté. Pour vous identifier, veuillez vous connecter ou créer un compte.
Votre adresse e-mail ne sera jamais dévoilée.

Lire la suite de l'article
A propos de Consollection

Consollection.com est un site créée en 1999 par Benjamin, qui parle aujourd'hui de jeux vidéo, de cinéma et tout ce qui tourne autour de la culture geek.

Si cet article vous a plu, la rédaction vous recommande de lire également

Le test de Tower 57 : un hommage retro à l'AmigaLe test de Tower 57 : un hommage retro à l'Amiga

Découvre le test de Tower 57 : un hommage retro à l'Amiga et à la Super Nintendo

Knack 2 : Le test PS4Knack 2 : Le test PS4

Découvrez le test de Knack 2 sur PlayStation 4

Le test de Spelunker Party : un hommage très fidèle au retrogamingLe test de Spelunker Party : un hommage très fidèle au retrogaming

Découvrez le test de Spelunker Party ! Un jeu old school disponible sur Switch et Steam

Le test de Rogue Trooper ReduxLe test de Rogue Trooper Redux

Ceux qui l'avaient apprécié en 2006 seront heureux de le retrouver dans une version plus joli. Le test de Rogue Trooper Redux

Le test de Team Racing League jouable en accès anticipéLe test de Team Racing League jouable en accès anticipé

Découvrez mon avis sur Team Racing League disponible en Early Acces sur steam

Le test de Splasher : un jeu de plateforme 2D déjanté et coloréLe test de Splasher : un jeu de plateforme 2D déjanté et coloré

Découvrez le test de Splasher sur PlayStation 4 : un jeu de plateforme 2D déjanté et coloré

The Witcher 3: Wild HuntThe Witcher 3: Wild Hunt

Le test du jeu The Witcher 3: Wild Hunt sur PlayStation 4

Theseus, le jeu VR qui revisite le mythe de Thésée et le MinotaureTheseus, le jeu VR qui revisite le mythe de Thésée et le Minotaure

Theseus, le jeu VR qui revisite le mythe de Thésée et le Minotaure

Beholder : L'incroyable jeu sur écouteBeholder : L'incroyable jeu sur écoute

Test du jeu Beholder sur PC

Uncharted: The Lost Legacy : le test PS4 sans concessionUncharted: The Lost Legacy : le test PS4 sans concession

Uncharted: The Lost Legacy : le test sans concession

Spider-Man Homecoming VRSpider-Man Homecoming VR

Spider-Man Homecoming VR le test de l'expérience SpiderMan sur PlayStation VR

  • Benjamin Levy

    Benjamin Levy

    7248 aricles.

  • Le blogueur : Développeur open source, Ben-J est un collectionneur et joueur. Sa première machine ? Un Apple...
Tekken 7 PS4
Fiche technique Tekken 7 :
  • Editeur : Bandai Namco Games
  • Type : Combat
  • Machine : Sony Playstation 4
  • Support : Blu Ray
  • Code EAN : 3391891990943
  • Prix constaté à sa sortie : 69.99
  • Comparer le prix de Tekken 7 PS4.
  • Violence
  • Classification PEGI : Déconseillé aux - de 16 ans
  • Date de sortie
    en France : 02 Juin 2017