Test de Ghost of Tsushima: Director's Cut sur PS5. Bienvenue sur l'île d'Iki

Le test du jeu Ghost of Tsushima: Director's Cut, édité par Sony Interactive Entertainment et développé par Sucker Punch Productions, a été réalisé sur PS5.

Test de Ghost of Tsushima: Director's Cut sur PS5. Bienvenue sur l'île d'Iki

Ghost of Tsushima: Director's Cut

Test de Ghost of Tsushima: Director's Cut sur PS5. Bienvenue sur l'île d'Iki

Lorsque Ghost of Tsushima est sorti en juillet 2020 sur PlayStation 4, Benjamin, qui avait testé le jeu, décrivait Ghost of Tsushima en ces mots : un jeu certainement pas exempt de défauts, mais qui a cependant de nombreux atouts et est une proposition intéressante dans le paysage vidéoludique actuel. Même si Ghost of Tsushima reprend un grand nombre de mécaniques présentes dans d’autres jeux, il en améliore certaines ou tente au moins d’offrir des alternatives.
Un peu plus d'un an après sa première sortie, une version Director's Cut accompagnée de plusieurs contenus supplémentaires, est ressorti en août 2021 sur PlayStation 5, mais également sur PlayStation 4. En comparaison avec Death Stranding, les joueurs avaient attendu 2 ans pour voir apparaître Death Stranding Director's Cut sur PS5).
Que pouvons-nous attendre de cette nouvelle version ? Voici la réponse avec le test de Ghost of Tsushima: Director's Cut sur PS5.

  • Ghost of Tsushima: Director´s Cut

    Ghost of Tsushima: Director´s Cut

  • Ghost of Tsushima: Director´s Cut

    Ghost of Tsushima: Director´s Cut

  • Ghost of Tsushima: Director´s Cut

    Ghost of Tsushima: Director´s Cut

Lire aussi LocoRoco Remastered - Le test PS4 par Ptitpim

L'histoire de Ghost of Tsushima: Director's Cut

Le jeu se déroule en 1274 sur l'île de Tsushima située au Japon. Alors que le redoutable empire mongol vient d'envahir l'île, semant le chaos et battant presque tous les samouraïs, le joueur incarne Jin Sakai, l'un des derniers samouraïs survivants. Pour repousser l'envahisseur mongol, Jin devra chercher au-delà des traditions des samouraïs pour forger une nouvelle façon de combattre, appelée la voie du fantôme.

Ghost of Tsushima: Director's Cut
Ghost of Tsushima: Director's Cut

L'avis de Ben-J
Basée sur des faits réels, l’histoire du jeu est une de ses forces. Ghost of Tsuchima transpire l’authenticité, certainement dû à un travail de recherche colossal. Ghost of Tsuchima est un véritable hommage qui se fait ressentir jusque dans la possibilité d’offrir au jeu l’esthétique Kurosawa, LE Maître des films de samouraïs. Découvrez la suite du test de Ghost of Tsuchima sur PS4.

Ghost of Tsushima: Director's Cut
Ghost of Tsushima: Director's Cut

Ghost of Tsushima Director's Cut reprend la trame principale du titre original, mais incorpore un nouveau pan qui va nous emmener sur l'île d'Iki au travers de 8 nouvelles missions. Jin sera confronté à une cheffe redoutable mongole appelée l'Aigle et des souvenirs referont surface mettant en avant la relation entre Jin et son père, Kasumasa Sakai.
Mais avant d'explorer cette nouvelle zone sur la carte et de fouler l'île d'Iki, il faudra terminer le premier chapitre du jeu, et débuter la mission Voyage dans le passé, permettant d’effectuer la traversée en bateau vers l'île d'Iki.

Ghost of Tsushima: Director's Cut
Ghost of Tsushima: Director's Cut

Game System

L'architecture de la PlayStation 5 et notamment son disque dur SSD, permet de bénéficier d'une expérience de jeu avec des chargements quasiment inexistants. Vous allez me dire qu'avec la PS5, c'est désormais une habitude, mais il est intéressant de le souligner dans ce portage PS5.

Ghost of Tsushima: Director's Cut
Ghost of Tsushima: Director's Cut

La manette DualSense permet de passer dans une autre dimension et de sentir l'action au bout de ses doigts. Les vibrations se font sentir de façon relativement subtile, lors des coups de sabre, et au dos de votre monture au galop. Les gâchettes adaptatives entrent dans l'action lorsqu'on manie l’arc ou la sarbacane.

Ghost of Tsushima: Director's Cut
Ghost of Tsushima: Director's Cut

Lors de son test, Benjamin avait mentionné, que le lock des ennemis était inexistant, rendant l'utilisation de la caméra très problématique, surtout quand on était attaqué de toute part. Mais cette version Director’s Cut corrige ce problème et le lock de la caméra sur les ennemis est à activer dans les paramètres d'accessibilité. Une nouveauté bienvenue d'autant que de redoutables pirates et des contrebandiers, font leurs apparitions dans le rang des ennemis.

Ghost of Tsushima: Director's Cut
Ghost of Tsushima: Director's Cut

Enfin, et pour terminer le tour des nouveaux côté gameplay, le mode Legends est désormais plus complet et on constate quelques ajouts notables comme la possibilité de caresser d'autres animaux.

Ghost of Tsushima: Director's Cut
Ghost of Tsushima: Director's Cut

Graphisme

Ghost Of Tsushima proposait des décors magnifiques à sa sortie et le passage sur Playstation 5 apporte un gap de performance, surtout en 4K dynamique et en 60 images par seconde.

Ghost of Tsushima: Director's Cut
Ghost of Tsushima: Director's Cut

L'avis de Ben-J
Sorti en pleine période de confinement, la dernière production de SuckerPunch est un appel au voyage de tous les instants. Les paysages de l’île sont sublimes, emprunts à une végétation largement exagérée mais qui donne un côté poétique contrastant largement avec la violence dépeinte. Une opposition parfaite qui participe à l’aura du titre et pousse à l’exploration et la contemplation.

Ghost of Tsushima: Director's Cut
Ghost of Tsushima: Director's Cut

Bande son

La bande-son est époustouflante et elle est accompagnée d'un excellent doublage interprété avec des comédiens impliqués dans le projet, que ce soit en français ou en japonais, 

Ghost of Tsushima: Director's Cut
Ghost of Tsushima: Director's Cut

La synchronisation labiale qui n'était pas forcément le point fort du titre a été améliorée en japonais, sans être totalement parfaite.

Ghost of Tsushima: Director's Cut
Ghost of Tsushima: Director's Cut

Durée de vie

Pour terminer l'histoire de Ghost of Tsushima, il faut compter près de 25 heures. Un peu plus si vous souhaitez terminer le jeu à 100%. La trame scénaristique qui nous invite à explorer l'île d'iki rallonge de près de 5 heures la durée du jeu.

Ghost of Tsushima: Director's Cut
Ghost of Tsushima: Director's Cut

ConclusionMon avis concernant Ghost of Tsushima: Director's Cut sur Sony Playstation 5

17/20

Un an après sa sortie, Ghost of Tsushima revient donc sur PS4 et PS5 dans une version Director’s Cut qui introduit une nouvelle zone d'exploration sur l’île d’Iki, et qui, par la même occasion, apporte un éclairage intéressant sur le passé Jin Sakai.
L'architecture de la PlayStation 5 permet de jouer sans chargement et dans des décors encre pus beaux en 4K, et la manette DualSense contribue grandement au gameplay encore plus immersif.

En résumé

Les points forts Les points forts de Ghost of Tsushima: Director's Cut

  • - Des décors magnifiques et en 4K
  • - Des chargements quasi inexistants
  • - Une histoire principale très bien écrite
  • - Des protagonistes réalistes et modernes
  • - Des personnages féminins qui sortent du lot
  • - Le conflit interne de Jin
  • - Une bonne durée de vie rallongé avec l'île d'iki
  • - Les éléments de la nature pour guide
  • - Un vrai jeu de samouraï
  • - Enfin un système de lock !

Les points faibles Les points faibles de Ghost of Tsushima: Director's Cut

  • - L’IA à l’ouest
  • - Les phases d’escalade
  • - Une répétitivité certaine
  • - L’eau

Bande annonce du jeu Ghost of Tsushima: Director's Cut

Les points faibles Acheter Ghost of Tsushima Director's Cut PS5

Prix de base 59.99 €

Micromania