Test de Bad North sur PS4

Par Publié le 15 Septembre 2018 à 22:00. Dernière modification le 16 Septembre 2018 à 17:44
Temps estimé pour la lecture de ce test : 7 min. 0 commentaire

Test Bad North. Écrivez votre propre saga et devenez le maître des mers

Bad North

Test Bad North. Écrivez votre propre saga et devenez le maître des mers

« Le vent souffle sur les plaines de l’Islande ancienne, je jette un dernier regard sur ma femme, mon fils et mon domaine. »

Eh oui, c’est maintenant l’heure de découvrir Bad North, un jeu développé par Plausible Concept, une équipe de développeurs fraîchement issue du grand nord et édité par Raw Fury. Ce jeu disponible sur Xbox One, PlayStation 4 et Switch a été développé par 3 jeunes gens de talent.
« Après cette prière avec mes frères sans faire état de zèle, Les chefs nous ont donné à tous des gorgées d'hydromel, Pour le courage, pour pas qu'il y ait de faille, Pour rester grands et fiers quand nous serons dans la bataille Car c'est la première fois pour moi que je pars au combat Et j'espère être digne de la tribu de Bad North ! » Voici le test de Bad North sur PS4.

Bad North est un jeu de stratégie en temps réel, accessible, fluide et fun

  • Consollection

    Bad North

  • Consollection

    Bad North

  • Consollection

    Bad North

L'histoire de Bad North

14/20

Les îles s’enchaînent, les invasions reprennent, le sang des morts lavé par la mer. Ici, il n’est point d’histoire, si ce n’est la plaisanterie ultime : la futilité de la vie des soldats. Si vous voulez de l’histoire norroise, je ne saurai que trop vous conseiller de voir du côté du jeu Hellblade: Senua's Sacrifice.
Comme souvent dans ce genre de jeu indé, l’intérêt ne se trouve pas dans un scénario à proprement parler, mais plutôt dans une ambiance, d’un univers cohérent entre son gameplay, son design et sa bande-son. Ce qui donne une œuvre entière, divertissante et intelligente.

Bad North
Bad North

Dans Bad North, vous allez écrire votre propre saga – qui est au passage un mot islandais de l’époque viking, cela signifie l’écriture en prose d’un récit historique – en vous déplaçant d’île en île, complétant au fur et à mesure votre armée, pour devenir le maître des mers.
Au bout du chemin, se trouve une ultime île. Mais comme souvent, l’intérêt d’une quête est moins son arrivée que son voyage.

Game System

16/20

Et du voyage, vous allez en faire ! Chaque île est un level potentiel. En fonction de votre itinéraire, vous ne serez pas  contraints de faire chaque île.
Tous les levels se déroulent de la même manière. Vous découvrez une petite île en 3D isométrique générée aléatoirement, et vous devrez défendre les maisons des vagues d’invasions successives de Vikings. Chaque bâtiment qui restera au terme du niveau, vous ramènera des pièces d’or qui servent de points d’XP.
Au début, vous contrôlez un seul général, une seule armée. Mais d’aventure en aventure, c’est Olaf, Sigur, Storlarsen… et d’autres commandants qui se joindront à vous, avec leur troupe. Jusqu’à 4 généraux sur une seule île.
Pour défendre votre bout de terre, vous contrôlerez vos troupes en leur indiquant l’endroit où elles doivent se poster. Les contrôles sont parfaitement intuitifs, et l’interface, ainsi que les indications visuelles, ne feront jamais défaut, et vous ne serez jamais perdu dans les commandes. D'autant que lorsque vous êtes dans le menu de sélection des ordres, le temps se ralentit pour vous donner le temps de diriger sans stress. Merci les dev’ !

Bad North
Bad North

D’ailleurs, le jeu est très simple dans son gameplay, seulement 3 types d’armées, lanciers, archers et infanteries, avec bien sûr, des forces et des faiblesses. Ajoutez à cela, pour chaque type d’armée, une attaque spéciale et pour chaque général, un item que vous trouverez sur certaines îles. Des items qui vous permettront d’avoir par exemple plus de soldats dans une troupe ou ,d’avoir une arme spéciale.
Toute la richesse du jeu n’est pas dans la quantité d’objets, l’étalage absurde de compétences à débloquer... Nous sommes ici dans un jeu épuré sur tous les niveaux : graphique, sonore et dans ses mécaniques de jeu.

Bad North
Bad North

Au fur et à mesure de la partie, des troupes ennemies débarqueront par bateau, et ce sera à vous d’anticiper leurs déplacements et leur faiblesse, et de préparer vos troupes à leur arrivée. Comme vous, il y a plusieurs troupes possibles chez les affreux : soldat, archers, soldats avec bouclier, etc. avec comme vous, des forces et des faiblesses. Un reproche toutefois : Bar North manque d’ennemis, et de fait, on tourne un peu en rond passez 2-3 heures de jeu. Prévoyez donc des sessions courtes pour ménager la lassitude, plutôt que de vouloir faire un marathon Bad North, qui pourrait un peu vite épuiser ces ressources.

Mais ne vous y trompez pas, simplicité ne veut pas dire simpliste, et c'est de vrais choix stratégiques, que vous devrez faire, car si vous avez l’avantage de la position, ils ont avec eux le nombre ! Les bateaux arrivent les uns après les autres, rongeant votre armée comme l’écume ronge la falaise. Vous pourrez redonner la santé à vos soldats si vous les envoyez dormir dans un bâtiment, mais leur absence se fera cruellement sentir sur le champ de bataille, et envoyer un contingent un peu trop tôt ou trop tard, et c’est la défaite assurée.
Prudence, Anticipation, Entrainement, Lecture de Zun Tsu… seront les clefs de la victoire. Et si vous perdez votre dernier général dans la guerre, hop ! Rendez-vous au début du jeu. Arcade Style bitch !!
Bad North est un jeu tactique accessible, fluide et fun. Cela peut être un bon choix pour un joueur novice dans le RTS ou le tour par tour.

Graphisme

17/20

Personnellement j’ai tout de suite accroché sur son style minimaliste, avec ses couleurs claires, ces tons pastel qui se perdent dans la brume. Certains esprits chagrins pourraient trouver l’approche un peu facile... Moi je la trouve admirable, sans pouvoir vraiment expliquer pourquoi. Que vous trouvez le jeu séduisant ou pas, force est de constater qu'on reconnaît Bad North du premier coup d’œil, et c’est déjà un exploit en soi. Les avatars de vos généraux sont dessinés dans un style très Norrois, de même que les icônes dans l’écran d’évolution des compétences, complétant la cohérence graphique du titre.
En tout cas, le côté épuré rend les combats extrêmement clairs et lisibles, vous ne serez jamais perdus.

Le choix artistique tranché, la prise de risque visuel

Bad North
Bad North

Bande son

14/20

Comme pour les graphismes, on est dans du minimaliste. Mais pas du simpliste bâclé, on est dans de la sobriété choisie. De fait, chaque petit son, chaque musique a été soigneusement choisis et colle parfaitement avec l’ambiance du jeu. Les voix, réduites à de simples petites interjections, de vos généraux quand vous les sélectionnez sont toutes différentes, accompagnant leur personnalité.
Les rares musiques, discrètes elles aussi, collent parfaitement à l’ambiance. Mais les développeurs ont peut-être fait un excès de zèle en épurant un peu trop à mon goût la playlist musicale. Une ou deux musiques supplémentaires n’auraient pas été de refus. De fait, je vous invite à jouer à Bad North avec en musique de fond un excellent groupe qui s’appelle Wardruna :)

Conclusion

16/20

Bad North est un jeu de stratégie tout à fait charmant et addictif. Il rebutera sans doute les purs et durs, les berserkers du jeu de stratégie qui ont poncé tous les Final Fantasy, tous les Vandal Hearth et autres Age of Empire. Mais pour tous ceux qui sont moins experts en cette matière, vous avez un jeu à l’ambiance artistique marquée, au gameplay simple et profond, parfait pour tout joueur qui veut faire 20 minutes de jeux vidéo.

En résumé

  • - L’accessibilité et l’ergonomie du gameplay
  • - L’ambiance globale empreint de sobriété et de minimalisme
  • - La génération aléatoire des îles, gage de renouvellement du gameplay
  • - Manque de variété des ennemis
  • - Pas de mode multi, coop ou VS
  • - Quelques items ou attaques spéciales supplémentaires n’auraient pas été de refus.

Bande annonce de Bad North

Ajouter votre commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en mode non connecté. Pour vous identifier, veuillez vous connecter ou créer un compte.
Votre adresse e-mail ne sera jamais dévoilée.

Lire la suite de l'article
A propos de Consollection

Consollection.com est un site créé en 1999 par Benjamin, qui parle aujourd'hui de jeux vidéo, de cinéma et tout ce qui tourne autour de la culture geek.

Si cet article vous a plu, la rédaction vous recommande de lire également

Mon avis sur Valkyria Chronicles 4Test Valkyria Chronicles 4 : Switch, PS4, Xbox One

Découvrez le test du jeu Valkyria Chronicles 4 disponible sur Nintendp Switch, PlayStation et Xbox One

Mon avis sur EarthfallTest Earthfall d'Holospark disponible sur PS4, Xbox One et PC

Découvrez le test du jeu Earthfall, un FPS coopératif développé par Holospark, qui ressemble beaucoup à Left 4 Dead

Mon avis sur Uno PlayLinkTest de Uno : le jeu de cartes compatible avec PlayLink

Découvrez le test du jeu Uno, désormais compatible avec PlayLink de PlayStation

Mon avis sur 428: Shibuya ScrambleTest 428: Shibuya Scramble sur PS4 : le casse-tête japonais

Découvrez le test de 428: Shibuya Scramble enfin disponible en occident sur PC et PS4

Mon avis sur Door Kickers: Action SquadTest Door Kickers: Action Squad. Le jeu d'action rétro très années 90

Découvrez le test de Door Kickers: Action Squad, un véritable hommage au retrogaming des années 90

Mon avis sur NarcosisTest du jeu Narcosis. Un survival horror sous-marin à bout de souffle

Découvrez le test du jeu Narcosis, un survival horror développé par Honor Code sur PC, Xbox One et PS4

Spider-Man Homecoming VRSpider-Man Homecoming VR

Spider-Man Homecoming VR le test de l'expérience SpiderMan sur PlayStation VR

Le test de Fortnite sur Xbox OneLe test de Fortnite sur Xbox One

Découvrez le test de Fortnite sur Xbox One, le jeu développé par Epic Games

The Witcher 3: Wild HuntThe Witcher 3: Wild Hunt

Découvrez le test du jeu The Witcher 3: Wild Hunt sur PlayStation 4

Le test de Tekken 7 en mode VR - Le verdictLe test de Tekken 7 en mode VR - Le verdict

Le test de Tekken 7 en VR - Le verdict

Beholder : L'incroyable jeu sur écouteBeholder : L'incroyable jeu sur écoute

Test du jeu Beholder sur PC

Theseus, le jeu VR qui revisite le mythe de Thésée et le MinotaureTheseus, le jeu VR qui revisite le mythe de Thésée et le Minotaure

Theseus, le jeu VR qui revisite le mythe de Thésée et le Minotaure

  • XLan

    XLan

    54 articles.

  • Le blogueur : Né de l'amour incestueux d'une Megadrive et d'une Super Nintendo
Fiche technique Bad North :
  • Editeur : Raw Fury
  • Type : Stratégie
  • Machine : Sony Playstation 4
  • Support : Dématérialisé
  • Prix constaté à sa sortie : 14.99
  • Violence
  • Classification PEGI : Déconseillé aux - de 12 ans
  • Date de sortie
    en France : 28 Août 2018