Test de Overwatch sur Xbox One

Par Publié le 30 Mai 2016 à 17:37. Dernière modification le 6 Juin 2016 à 12:49
Temps estimé pour la lecture de ce test : 7 min. 0 commentaire

Overwatch

Overwatch

Overwatch

Overwatch est la première licence de Blizzard depuis 1998. Après, les jeux de stratégie en temps réel avec Warcraft et StarCraft, l'action RPG avec Diablo, World of Warcraft, le jeu de rôle multijoueur, le jeu de cartes à jouer en ligne Hearthstone: Heroes of Warcraft et Heroes of the Storm, le jeu de combat multijoueur en arène, l'éditeur américain se lance pour la première fois dans le FPS, un genre totalement décalé de ses précédents jeux.

Concentrez-vous sur l'objectif

Si beaucoup d'éditeurs se sont lancés dans le jeu de tir à la première personne, le public n'a pas tout le temps suivi même sur de grosses productions, comme pour Titanfall ou Evolve. Quand est-il d'Overwatch ? Après des semaines et des semaines de phases de bêta privées et publiques, un lancement accompagné de cours métrages, de bandes dessinées et d'happening sur le parvis du centre Beaubourg, voici mon verdict...

L'histoire de Overwatch

16/20

Le monde aura toujours besoin de héros

Dans un futur proche, le monde a vacillé au bord de l'anarchie. Les Omniums, des robots intelligents qui ont cohabité avec les humains, se sont rebellé. Partout dans le monde, les robots se sont retournés contre leurs créateurs, régnant la terreur et détruisant tout sur leur passage avec leurs armes destructrices appelées les Bastion.

Tous les pays du monde fabriquent alors de nouvelles armures et armes pour vaincre cette rébellion... quand un nouvel espoir survint après 30 ans de bailles infructueuses : une troupe d’élites internationales, ayant pour seul objectif de mettre fin au conflit et de restaurer la paix pour l'ensemble des nations.
Overwatch, des soldats, des scientifiques, des aventuriers, des marginaux... des gardiens qui ont assuré une paix mondiale pendant une génération. Sous leur protection inébranlable, le monde a pu longuement se remettre... et même si leur veille est terminée, leur idéale de liberté et d'égalité sera jamais oubliée.

Aujourd'hui Overwatch a été dissout et la plupart sont devenus des mercenaires. Mais la menace existe toujours. Tapies dans l'ombre. Winston, le gorille génétiquement modifié, rêve du retour de l’époque des héros d'Overwatch.

Bien que l'histoire d'Overwatch semble plutôt fournie, le jeu ne propose pas de mode histoire jouable en solo mais uniquement des cartes en multijoueurs.

easter eggs dans Overwatch
On trouve dans Overwatch de nombreux easter eggs. Ici le jeu Hearthstone: Heroes of Warcraft

Game System

14/20

Comme dans Team Fortress ou Call of Duty, Overwatch propose douze cartes différentes reparties tout autour du globe où s'affrontent deux équipes de six, avec quatre modes de jeux (le cinquième mode, le mode compétitif est repoussé à l'été) et 21 personnages charismatiques et totalement différents... mais la grande différence c'est dans les missions orientées sur l'objectif par équipes. C'est pour cette raison que vous ne trouverez pas dans le jeu, un mode solo qui serait totalement opposé à l’esprit d'équipe du titre et des cartes en deathmatch. Ici on récompense l'esprit d'équipe et non les exploits individuels

Il existe 4 types de personnages et chacun des personnages disposent de facultés au combat qui leur son propre et par conséquent, un gameplay totalement différent. Le changement d’un personnage en cours de partie vous permet alors d’adapter votre stratégie en fonction de la tournure des évènements. Par exemple, vous allez privilégier des personnages armés jusqu'aux dents pour attaquer et des personnages défensifs pour tenir une position. Par conséquent, vous n’allez pas vous contenter de jouer toujours avec votre personnage préféré mais vous allez adapter votre stratégie et votre gameplay en fonction de la situation dans le jeu. Ce qui provoque des scènes un peu cocasses, puisqu'un même personnage est utilisé par plusieurs joueurs. Ce changement possible de personnage, fait précisément la différence, avec tous les autres jeux. Il y a les personnages offensifs, qui infligent de gros dégâts à l'équipe adverse, il y a des personnages défensifs, qui empêchent la progression des adversaires en tenant leur position, il y a les tanks qui seront privilégiés devant les lignes ennemies, pour encaisser les coups et enfin, les personnages de soutiens, qui protègent et soignent les forces alliées.
Chaque personnage dispose d'une arme principale de courte ou de longue portée qui dispose de munitions infinies et parfois d'un tir secondaire, d'une attaque de mêlée pour des attaques de corps à corps, et d'une capacité ultime soumise à un temps de recharge, qui peut être déterminante.

Au niveau du choix des personnages, vous allez être servi. Overwatch propose d’emblée tout un tas de personnages différents et Blizzard n’a pas, pour le moment, prévu et/ou communiquer sur de nouveaux personnages en DLC dans sa boutique. Pour le moment, on trouve uniquement des coffres, qui renferment des items à collectionner et de nombreux éléments de personnalisation, pour habiller vos personnages.

Pour ma part, j’ai un petit faible pour D.Va, un héros Tank d'Overwatch, jouable sous deux formes : à pied ou avec son mécha. Le mécha est rapide avec des turbo-réacteurs et il inflige d'importants dégâts avec ses Fusio-canons. Sa matrice défensive permet d'activer un système de ciblage et l'autodestruction du mécha qui fait sauter son réacteur, inflige d’importants dégâts autour de lui.

Overwatch
Overwatch

Terrasser et  protéger

Mais Overwatch n’est pas exempt de tout défaut. Par exemple, le gameplay n'apporte rien de nouveau dans le monde du jeu de tir à la première personne, et bien que les cartes soient grandes, les combats se concentrent généralement sur quelques points de la carte comme sur des endroits propices aux embuscades. D'ailleurs, c'est pour cela, qu'il faudra bien prendre connaissance des cartes pour anticiper l’adversaire et récupérer quand il le faut, des kits de soins.

  • - Il y a les cartes d'attaque (Temple d’Anubis en Egypte, Hanamura au Japon et Usine Volskaya en Russie) : Dans un temps limité, une équipe attaque et doit capturer une série d’objectifs tandis que l'autre équipe qui défend.
  • - les cartes d’escorte  (L'Observatoire à Gibraltar, Dorado au Mexique, et Route 66 aux USA) : Dans un temps limité, une équipe doit escorter un convoi jusqu’à un point de livraison pendant que les adversaires tentent de les empêcher d’arriver à bon port.
  • - les cartes de contrôles (Tour de Lijiang en Chine, Ilios en Grèce et Népal) : Les deux équipes s’affrontent pour la capture et le contrôle d'un objectif. L'équipe gagnante est celle qui a remporté deux manches.
  • - Enfin, les cartes d'attaque et d'escorte (King's Row aux Royaumes Unis, Numbani quelque part en Afrique et Hollywood aux USA). Une  équipe doit capturer un convoi puis, l’escorter jusqu’à sa destination pendant que les adversaires tentent de les en empêcher.

J'adore défendre. J'ai trouvé dans Overwatch, un réel plaisir à maintenir les positions et à refouler les vagues ennemis.

Overwatch va-t-il perdurer et s’imposer dans l'esport, puisque c'est précisément là où Blizzard souhaite aller. C’est encore trop tôt pour le dire et l'avenir nous le dira. En tout cas, Blizzard semble déjà avoir gagné sur la popularité de son titre et sur la simplicité du gameplay. Chaque fin de partie est rythmée non pas par le final kill, mais par une vidéo montrant l'action de la partie et le joueur du match est désigné par tous les participants… ce qui renforce l’esprit communautaire de la partie.

Tracer - Overwatch
Tracer - Overwatch

Conclusion

14/20

Overwatch est-il surcoté ? Au vu de l'engouement que suscite le jeu sur les réseaux sociaux, je ne pense pas. Les joueurs semblent prendre beaucoup de plaisir sur Overwatch et encore plus en jouant avec des amis. J'entends parler de nuit entière passée sur le jeu et je commence à les envier.
Pour ma part, je trouve l'univers fantastique et Overwatch apporte un petit vent de fraîcheur dans les FPS. J’y joue souvent mais par petites doses (moins d’une heure par jour). En quelques matchs, j'enchaîne rapidement les mêmes cartes et le jeu finit par me lasser, ce qui me donne l'impression de tourner en rond. Peut-être parce que je n'ai jamais pu jouer en teamplay. En FPS classique, je préfère pour le moment, continuer à jouer sur Call of Duty.
Un long métrage Overwatch par Blizzard ? Je dis OUI !

En résumé

  • - Un univers 360 bien monté
  • - Beau et très colorés (sympa le mode daltonien)
  • - Pris en main immédiate
  • - Nombreux personnages
  • - Mode de jeu léger
  • - Des fois un illisibles en plein action

Bande annonce de Overwatch

Ajouter votre commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en mode non connecté. Pour vous identifier, veuillez vous connecter ou créer un compte.
Votre adresse e-mail ne sera jamais dévoilée.

Lire la suite de l'article
A propos de Consollection

Consollection.com est un site créée en 1999 par Benjamin, qui parle aujourd'hui de jeux vidéo, de cinéma et tout ce qui tourne autour de la culture geek.

Si cet article vous a plu, la rédaction vous recommande de lire également

Le test de Tower 57 : un hommage retro à l'AmigaLe test de Tower 57 : un hommage retro à l'Amiga

Découvre le test de Tower 57 : un hommage retro à l'Amiga et à la Super Nintendo

Knack 2 : Le test PS4Knack 2 : Le test PS4

Découvrez le test de Knack 2 sur PlayStation 4

Le test de Spelunker Party : un hommage très fidèle au retrogamingLe test de Spelunker Party : un hommage très fidèle au retrogaming

Découvrez le test de Spelunker Party ! Un jeu old school disponible sur Switch et Steam

Le test de Rogue Trooper ReduxLe test de Rogue Trooper Redux

Ceux qui l'avaient apprécié en 2006 seront heureux de le retrouver dans une version plus joli. Le test de Rogue Trooper Redux

Le test de Team Racing League jouable en accès anticipéLe test de Team Racing League jouable en accès anticipé

Découvrez mon avis sur Team Racing League disponible en Early Acces sur steam

Le test de Splasher : un jeu de plateforme 2D déjanté et coloréLe test de Splasher : un jeu de plateforme 2D déjanté et coloré

Découvrez le test de Splasher sur PlayStation 4 : un jeu de plateforme 2D déjanté et coloré

The Witcher 3: Wild HuntThe Witcher 3: Wild Hunt

Le test du jeu The Witcher 3: Wild Hunt sur PlayStation 4

Theseus, le jeu VR qui revisite le mythe de Thésée et le MinotaureTheseus, le jeu VR qui revisite le mythe de Thésée et le Minotaure

Theseus, le jeu VR qui revisite le mythe de Thésée et le Minotaure

Beholder : L'incroyable jeu sur écouteBeholder : L'incroyable jeu sur écoute

Test du jeu Beholder sur PC

Uncharted: The Lost Legacy : le test PS4 sans concessionUncharted: The Lost Legacy : le test PS4 sans concession

Uncharted: The Lost Legacy : le test sans concession

Spider-Man Homecoming VRSpider-Man Homecoming VR

Spider-Man Homecoming VR le test de l'expérience SpiderMan sur PlayStation VR

  • Benjamin Levy

    Benjamin Levy

    7248 aricles.

  • Le blogueur : Développeur open source, Ben-J est un collectionneur et joueur. Sa première machine ? Un Apple...
Fiche technique Overwatch :
  • Editeur : Blizzard Entertainment
  • Type : FPS - Jeux de tir
  • Machine : Microsoft XBOX One
  • Support : Blu Ray
  • Code EAN : 5030917189012
  • Comparer le prix de Overwatch Origins Edition Xbox One.
  • Violence
  • Classification PEGI : Déconseillé aux - de 12 ans
  • Date de sortie
    en France : 24 Mai 2016