Test de Call of Duty: WWII sur Xbox One

Par Publié le 19 Novembre 2017 à 15:44. Dernière modification le 29 Novembre 2017 à 09:39
Temps estimé pour la lecture de ce test : 10 min. 0 commentaire

Le test de Call of Duty: WWII

Call of Duty: WWII

Le test de Call of Duty: WWII

Ahhhh Call of Duty. Cette licence fait désormais partie du patrimoine du jeu vidéo. Elle fait couler beaucoup d'encre comme on dit depuis la sortie du premier épisode en 2003. Il y a bien évidemment des joueurs qui aiment ses campagnes solo et son mode multijoueur et d'autres qui détestent tout simplement. Mais force est de constater que Call of Duty a réussi dès son apparition, à bouleverser les codes du FPS, tout comme Half-Life à son époque, non seulement par le gameplay mais également par la manière de raconter l'histoire, vécue manette en main par le joueur. Avez-vous déjà eu la sensation de participer ou de vivre un moment de l'histoire, plutôt que de jouer à un jeu vidéo ? C'est ça la véritable force de Call Of Duty. Et Battlefield me direz-vous ? Et Brother In Arms ? Oui, ce sont également de bonnes licences avec pour chacun de ces jeux, de grandes qualités notamment dans le gameplay. Mais Call of Duty sait raconter les histoires bien mieux que ses concurrents.
Ne pensez pas que le test est déjà fini, louant toutes les qualités à Call of Duty. Je n'ai pas accroché aux derniers épisodes futuristes de la série, mettant en scène des super-soldats équipés d'exosquelette aux pouvoirs sur-humains et conduisant des vaisseaux spatiaux.

Retour aux sources donc, pour la série phare d’Activision, sur ce qui a fait le succès de la série avec Call of Duty: WWII. On se retrouve de nouveau plongé dans la Seconde Guerre mondiale, près de 10 ans après le dernier épisode de la série sorti en 2006, se déroulant également entre 39-45. Le joueur fait partie d'une escouade composée de simples soldats américains envoyés au front, loin de chez eux. Absolument rien n'aurait pu les préparer à ce qu'ils vont vivre... ou plutôt, à ce que le joueur va vivre : vous allez en effet, plonger dans l'une des périodes les plus atroces de l'histoire de l'humanité. Malgré des heures sombres, on compte toutefois de nombreux récits historiques sur des héros de la résistance et sur des soldats au courage hors du commun.
Ramasser votre paquetage, prenez un maximum de munitions... Car vous allez vivre l'une de ces histoires.

Ce nouvel épisode a été développé par Sledgehammer Games, ayant déjà travaillé sur Modern Warfare 3 en 2011 et Advanced Warfare en 2014. Call of Duty: WWII est disponible sur PlayStation 4, Xbox One, et PC depuis le 3 novembre. Voici le test de Call of Duty: WWII sur Xbox One.

  • Call of Duty: WWII

  • Call of Duty: WWII

  • Call of Duty: WWII

L'histoire de Call of Duty: WWII

17/20

Le joueur incarne le jeune soldat Ronald « Red » Daniels originaire du Texas. Tout juste engagé au sein du 16e régiment de la 1ère division d'Infanterie, vous êtes dépêché pour la première fois sur le Front lors du Débarquement, sur les plages de Normandie, Jour J, le 6 juin 1944.
Aux côtés de Daniels, ses camarades Robert Zussman, Aiello, le sergent Pierson et le lieutenant Joseph Turner, répondront à l’appel du devoir, et devront s'ouvrir la route de la Bretagne durant l’opération Cobra en juillet 44, afin de libérer Paris le 25 aout 1944. Ils devront passer le terrible hiver lors de la bataille des Ardennes et franchir le Rhin jusqu'en Allemagne en mars 1945 et découvrir l'horreur, dans les camps de concentration.
Chaque escadron est constitué de plusieurs hommes ayant chacun leurs qualités et leurs défauts... À commencer par le héros Daniel, tourmenté par la dernière lettre de son épouse, et par des souvenirs d'enfance, en compagnie de son frère.

À la vie, à la mort

Call of Duty: WWII
Call of Duty: WWII

Le scénario de COD WWII est certainement l'un des meilleurs de la série. Il est à la fois intense, touchant, émouvant et poignant. Il m'est arrivé à plusieurs reprises d'avoir des frissons, voire même d'avoir les larmes au bord des yeux, tout en les gardant grands ouverts pour ne pas perdre une miette.

Martin Morgan, historien américain spécialiste de la Seconde Guerre mondiale a largement inspiré le déroulement du jeu. Ces nombreux documents ont permis de coller le plus possible à l'enfer vécu par ces soldats. L'ensemble donne des personnages et des situations très soignés. Le film "Il faut sauver le soldat Ryan" de Steven Spielberg et la série "Band of Brother", sont également deux grandes sources d'inspiration et Activision semble ne pas s'en cacher. Le premier niveau de Call of Duty WW2 s'ouvre sur les plages de Normandie. Un débarquement américain qui a fait plus de 10 000 pertes alliées, notamment lors de la première vague d'assaut et des milliers de blessés (j'invite d'ailleurs chacun d'entre-vous à visiter au moins une fois dans votre vie, le cimetière américain de Colleville-sur-Mer, situé juste au-dessus d’Omaha Beach. Le mur immense des noms des soldats jamais retrouvés m'a fait un choc terrible). Une bataille donc qui prend aux tripes et qui démarre très fort avec une cinématique qui n'a absolument pas à rougir face au cinéma, avant de débarquer manu militari, sur la plage où se mêlent déjà des corps déchiquetés par les balles ennemies.

Le scénario du jeu est assez diversifié puisque entre les niveaux classiques à la première personne, on incarne également dans une mission d’infiltration, une résistante française en plein cœur d'une caserne Nazi à Paris. On manipulera également un canon de DCA, on prendra le volant d'une jeep et d'un blindé et on chassera la Luftwaffe au bord d'un avion, qui rappellera les bonnes heures passées sur Blazing Angels : Squadrons of WWII.

Vous êtes blessé. A couvert !

Call of Duty: WWII
Call of Duty: WWII

Je regrette parfois qu'on n'ait toujours pas le choix, sur le déroulement du scénario. On a quelques fois des situations qui peuvent changer lorsque par exemple, il faut escorter un ingénieur jusqu'en haut d'une colline pour faire exploser un bunker (si vous ne réussissez pas à le protéger, il décédera et ce sera à vous de prendre le relais pour mener à bien la mission) mais rien qui va modifier les cinématiques ou la fin du jeu. Je pense par exemple lorsque j'ai failli recommencer un niveau, parce qu'un moment du jeu, je n'ai pas réussi à sauver l'un de mes camarades. C'est cause perdue. Le jeu est scripté. C'est comme ça.

Game System

18/20

Si vous avez déjà joué à un Call of Duty, vous ne serez pas dépaysé... Mais vous risquez d'être surpris par les nouveautés. Oui, vous avez bien lu. Cet épisode innove dans le gameplay. Tout au long du jeu, vous allez manier de nombreuses armes et conduire de nombreux véhicules. Que ce soit sur terre au volant d'une jeep ou dans les aires aux commandes d'un avion d'escorte, les passages au bord de véhicules sont très réussis. Même les phases au bord d'un tank, sont exaltantes. De temps en temps des QTE feront leur apparition, ce qui changera le rythme du gameplay... mais pour le moment, nous sommes dans du grand classique.

Prends des munitions Daniels

Mais le véritable changement dans le gameplay, c'est la coordination avec le reste de votre escouade, pour récupérer des kits, qui vous serviront à vous soigner, ou de nouvelles munitions ou alors, pour vous soutenir par des frappes d'artillerie. En effet, certains camarades d'armes seront habilités à vous ravitailler. Par simple pression d'une touche et à condition d’être suffisamment proche d'eux, ils pourront répondre à votre demande et vous ravitailler rapidement. Si nécessaire, il faudra alors tempérer votre avancé et repérer sur le champ de bataille, ceux qui peuvent vous aider. Ça change du gameplay traditionnel où il faut toujours avancer pour progresser.

Call of Duty: WWII
Call of Duty: WWII

L'autre nouveauté et pas des moindres, c'est la santé qui ne se régénère plus automatiquement, même lentement. On peut désormais apercevoir l'état de sa santé en bas à gauche de l’écran avec un nombre correspondant au nombre de trousses de soin transportées. Le jeu est plutôt généreux pour se ravitailler et ce système de gameplay incite forcément le jouer à bien réfléchir dans ses mouvements. Fini donc le temps où il fallait attendre quelques secondes à couvert pour recouvrer de la santé.

Call of Duty: WWII
Call of Duty: WWII

Il y a d'autres innovations dans le gameplay comme par exemple les actes héroïques. Il existe trois sortes d'action héroïque à accomplir : tirez un allié blessé et le mettre à l'abri, sauver un allié des prises d'un soldat allemand et forcer des ennemis à se rendre. Plus vous les accomplissez, plus vous gagnerez des capacités d’escouade. Gardez donc un œil à ce qui se passe autour de vous et prêtez attention aux soldats qui appellent à l'aide. À un moment du jeu par exemple, on se retrouve face à face à des soldats armés. Chacun des groupes crie à l'autre de se rendre. Ma première intention était de tuer les boches pour éviter la perte de camarades, si cela venait à dégénérer. Mais en fait, il fallait les mettre en joue assez longtemps pour qu'ils abandonnent leurs armes.

Graphisme

17/20

Le cahier des charges des Call of Duty est largement rempli : WWII nous en met pleins les yeux et la mise en scène est très travaillée avec des environnements magnifiques et des visages beaucoup plus nets.
J'ai cependant constaté certaines textures qui aurait pu être mieux travaillées et des cinématiques ingame en deçà de ce qu'on trouve entre les missions. Enfin et c'est une fâcheuse habitude dans la série, même en tirant des obus sur des immeubles depuis un tank, il n'est toujours pas possible de détruire tous les décors (uniquement ceux qui sont prévus dans le jeu).

Call of Duty: WWII
Call of Duty: WWII

Et sur Xbox one X ?

Ayant terminé une première fois le jeu sur Xbox One, j'ai évidemment relancé le jeu lorsque la Xbox One X est sortie. Microsoft aura beau communiquer sur l'optimisation du jeu sur Xbox One X à grands coups de patch, la différence n'est malheureusement pas très visible, même sur un écran OLED 4K. Cela se joue à quelques détails en plus sur des textures à peine visibles en jouant.

Bande son

16/20

La bande son réalisée par Wilbert Roget colle parfaitement au jeu. Sinon, si vous pouvez jouer avec un casque surround sur les oreilles, faites-le. L'ambiance est totalement folle avec de multitudes d'effets sonores comme l'impact des balles, le bruit des obus et les cris des soldats... D'ailleurs, le doublage français quant à lui, est très correct.

Call of Duty: WWII
Call of Duty: WWII

Durée de vie

14/20

Il faut compter 6 à 7 heures de jeux, pour finir le mode campagne d'un seul coup. Pour ma part, j'ai préféré séparer mes sessions de jeu par épisodes. C'est court oui, mais vous pouvez multiplier la durée de vie de la campagne en faisant la chasse aux défis qui accompagnent le gameplay : 23 actes héroïques sont à accomplir et 33 morceaux d'histoire sont à trouver.
N'oublions pas par ailleurs, que le mode multijoueur, tout comme le mode zombie est une source inépuisable de temps de jeux. D'ailleurs certains joueurs se précipiteront vers ces modes de jeux en passant complètement à côté de la campagne solo, pourtant très réussie.

Jour de Victoire

Call of Duty: WWII
Call of Duty: WWII

Conclusion

18/20

Malgré un scénario encore scripté, ce Call of Duty est une franche réussite. Une histoire poignante et un gameplay renouvelé. Merci Activision. Merci Sledgehammer.

En résumé

  • - Un campagne solo mémorable.
  • - Des changements de gamaplay dans la série.
  • - Une ambiance de malade.
  • - Un scénario encore trop scripté
  • - Un peu court.

Bande annonce de Call of Duty: WWII

Ajouter votre commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en mode non connecté. Pour vous identifier, veuillez vous connecter ou créer un compte.
Votre adresse e-mail ne sera jamais dévoilée.

Lire la suite de l'article
A propos de Consollection

Consollection.com est un site créée en 1999 par Benjamin, qui parle aujourd'hui de jeux vidéo, de cinéma et tout ce qui tourne autour de la culture geek.

Si cet article vous a plu, la rédaction vous recommande de lire également

Le test de BAFL : Brakes Are For LosersLe test de BAFL : Brakes Are For Losers

Découvrez le test de BAFL : Brakes Are For Losers

Super Blood Hockey une ambiance entre nostalgie 8 bits et humourSuper Blood Hockey une ambiance entre nostalgie 8 bits et humour

Découvrez le test de Super Blood Hockey, un jeu oscillant entre nostalgie 8 bits et humour

Le test de The Frozen Wilds - Le premier DLC de Horizon Zero DawnLe test de The Frozen Wilds - Le premier DLC de Horizon Zero Dawn

Découvrez le test de The Frozen Wilds, le premier DLC du jeu Horizon Zero Dawn

Le test de Let Them Come : un hommage aux films des années 80Le test de Let Them Come : un hommage aux films des années 80

Découvrez le test PS4 de Let Them Come : un hommage aux films des années 80

Le test de Tower 57 : un hommage retro à l'AmigaLe test de Tower 57 : un hommage retro à l'Amiga

Découvre le test de Tower 57 : un hommage retro à l'Amiga et à la Super Nintendo

Knack 2 : Le test PS4Knack 2 : Le test PS4

Découvrez le test de Knack 2 sur PlayStation 4

The Witcher 3: Wild HuntThe Witcher 3: Wild Hunt

Le test du jeu The Witcher 3: Wild Hunt sur PlayStation 4

Theseus, le jeu VR qui revisite le mythe de Thésée et le MinotaureTheseus, le jeu VR qui revisite le mythe de Thésée et le Minotaure

Theseus, le jeu VR qui revisite le mythe de Thésée et le Minotaure

Spider-Man Homecoming VRSpider-Man Homecoming VR

Spider-Man Homecoming VR le test de l'expérience SpiderMan sur PlayStation VR

Beholder : L'incroyable jeu sur écouteBeholder : L'incroyable jeu sur écoute

Test du jeu Beholder sur PC

Uncharted: The Lost Legacy : le test PS4 sans concessionUncharted: The Lost Legacy : le test PS4 sans concession

Uncharted: The Lost Legacy : le test sans concession

Le test de Fortnite sur Xbox OneLe test de Fortnite sur Xbox One

Le test de Fortnite sur Xbox One, le jeu développé par Epic Games

  • Benjamin Levy

    Benjamin Levy

    7256 aricles.

  • Le blogueur : Développeur open source, Ben-J est un collectionneur et joueur. Sa première machine ? Un Apple...
Call of duty World War II PS4
Fiche technique Call of Duty: WWII :
  • Editeur : Activision
  • Type : FPS - Jeux de tir
  • Machine : Microsoft XBOX One
  • Support : Blu Ray
  • Code EAN : 5030917215599
  • Prix constaté à sa sortie : 69.99
  • Comparer le prix de Call of duty World War II PS4.
  • GrossièretéViolence
  • Classification PEGI : Déconseillé aux - de 18 ans
  • Date de sortie
    en France : 03 Novembre 2017