Test de Bladestorm Nightmare sur Xbox One

Par Publié le 3 Novembre 2015 à 15:54. Dernière modification le 6 Novembre 2015 à 19:30
Temps estimé pour la lecture de ce test : 5 min. 0 commentaire

Bladestorm Nightmare

Bladestorm Nightmare

Bladestorm Nightmare

Bladestorm: Nightmare est un jeu de stratégie dans lequel le joueur incarne un mercenaire qui doit décider de se battre pour l'Angleterre ou pour la France au cours du conflit de la Guerre de Cent Ans (1337-1453) qui a opposé les deux royaumes. Contrairement aux jeux tels que Dynasty Warriors, vous ne contrôlerez pas l'un des personnages historiques, mais un personnage que vous aurez forgé au fil des batailles.

Huit ans après la sortie du jeu Bladestorm : La Guerre de Cent Ans sur PlayStation 3, Omega Force revient sur PlayStation 4 et Xbox One avec un titre amélioré, permettant au joueur de commander différents types d'armées et de troupes (fantassins, chevaliers, archers, etc.). Vous serez libre d'améliorer votre propre personnage, afin de gagner en gloire, d'atteindre la richesse et de gonfler vos rangs pour remplir de nombreuses missions, quelle que soit votre  allégeance.

L'histoire de Bladestorm Nightmare

12/20

Les joueurs peuvent choisir de vivre une retranscription largement inspirée de la Guerre de Cent Ans qui s'est déroulée au XIVème  à travers les royaumes d'Angleterre et de France, ou bien explorer un monde parallèle par le biais du mode Nightmare où se croisent monstres et personnages imaginaires. Le pitch résume à lui seul l'histoire du jeu puisque les batailles s'enchainent les unes aux autres sans réel lien. C'est très décevant, d'autant que la scène d'introduction est spectaculaire et nous fait rêver d'entrée de jeu.


Bladestorm Nightmare

Dans le mode Nightmare, une horde de mystérieuses créatures, menée par une Jeanne d'Arc possédée, fait son apparition. Cette armée comprend des Dragons, des Géants et des démons de toutes sortes, et contraint la France et l'Angleterre à cesser temporairement les hostilités pour faire front commun et repousser les forces maléfiques. Ce nouveau mode de jeu permet au joueur de prendre le contrôle de 32 autres personnages jouables, inspirés de personnages fictifs ou historiques. Grâce à leur aide, le personnage du joueur devra parvenir à endiguer les armées démoniaques, sauver Jeanne d'Arc et le monde tout entier.

Game System

11/20

Le jeu propose deux modes de jeux : le mode histoire pour suivre les différentes phases de la guerre de 100 ans tel on la connait (un peu près) dans les livres d'Histoire et le mode Nightmare, un scénario totalement réécrit du conflit, avec des monstres tirés tout droit des contes heroic fantasaie.
Il y a également un mode libre pour rejouer les batailles achevées dans les modes de jeux principaux et un mode édition assez complet, pour créer son propre personnage et pour croiser d'autres mercenaires créés par les joueurs. Enfin une galerie est disponible pour voir en détail les personnages rencontrés.


L'une des créatures du mode Nightmare : Le dragon

Le passage à la taverne est lieu indispensable. C'est dans ce lieu que vous vous préparerez avant de partir en guerre. Vous pouvez écouter les dernières rumeurs de guerres, modifier votre profil, recruter des camarades de jeux, effectuer vos emplettes pour un être le plus badass sur le champ de bataille et sélectionner vos contrats, représentant les différents niveaux du jeu. Une fois fini, le récapitulatif de la bataille vous donnera votre score et vous obtiendrez de la notoriété, de l'argent, des points de compétence, etc.


La taverne Jeanne d'Arc

Avant de commencer, prenez bien note de la nature de votre objectif et placez-vous sur le champ de bataille. Si votre armée est constituée de plusieurs escadrons dans la bataille, vous pouvez définir leurs objectifs ou former une grosse armée. Soit vous atteignez votre objectif de missions soit vous mourrez, soit vous battez en retraite. Si vous choisissez de déguerpir du terrain de jeu, sachez que vous gardez l'argent et l’expérience acquis... mais vos points de bataille diminueront.
Les mécaniques de combat de Bladestorm: Nightmare permettent de contrôler simultanément jusqu'à quatre unités, ce qui développe l'aspect stratégique du jeu et donne une vision large du champ de bataille. Les unités peuvent être repositionnées à tout moment et vous pouvez leur donner l'ordre d'accomplir certaines actions spécifiques, comme attaquer selon un angle précis ou tenir une position. Vous pouvez prendre le commandement de n'importe quelle unité en temps réel, les combiner au sein de brigades comportant jusqu'à 200 hommes pour mener la charge face à des ennemis à l'I.A. à l'ouest, ou donner des ordres à chaque unité directement via la map. Sur la carte, votre armée est représentée par des points verts. Les points en rouge représentent les anglais et les français sont représentés en bleu. Vos alliés sont en jaune et si vous jouez dans le mode Nightmare, les ennemis sont en mauve. Les petits drapeaux représentent des bases et les gros drapeaux des villages. Le jeu est assez complet mais on s’ennuie ferme et les batailles sont un peu confus. On ne sait plus qui est qui est où ont doit aller.

Graphisme

9/20

L'univers médiéval fantastique est très plaisant mais le jeu est à la ramasse et ne fait absolument pas honneur aux machines next-gen. Si les cinématiques et les personnages font bonne figures, les champs de bataille et les décors sont pauvres et franchement moches. C'est dommage !

Bande son

12/20

Une partie de l'histoire du jeu se passe en France et c'est vraiment bizarre que les voix des personnages ne soient pas localisées. On a le choix entre anglais et japonais mais aucune des deux langues n'est vraiment convaincante. C'est regrettable parce que la bande-son est très correcte. Les musiques aux douces aires folkloriques et aux intonations  médiévales donnent vraiment envie de se lancer dans l'aventure.

Conclusion

10/20

Sur le papier, Bladestorm Nightmare est un jeu très alléchant et assez complet. Les musiques sont pas mal, les cinématiques donnent envie, mais le jeu souffre d'un scénario assez pauvre et d'une qualité graphique insuffisante.

Le jeu Bladestorm Nightmare ravira les fans de Jeanne d'Arc et les fans de jeux de guerre stratégique. De mon côté, le jeu m'a ennuyé et j'ai été globalement déçu. Je m’attendais à mieux de la part du studio Omega Force.

Bande annonce du jeu Bladestorm Nightmare

La rédaction vous recommande de lire également

PaRappa The Rapper RemasteredPaRappa The Rapper Remastered

23 Avril 2017 à 22:13048

Wonder Boy: The Dragon's Trap test PS4Wonder Boy: The Dragon's Trap test PS4

22 Avril 2017 à 22:390260

2Dark Test sur PS42Dark Test sur PS4

3 Avril 2017 à 23:4801614

Horizon Zero Dawn Test PS4Horizon Zero Dawn Test PS4

19 Mars 2017 à 21:5602703

The Witcher 3: Wild HuntThe Witcher 3: Wild Hunt

18 Février 2016 à 09:5306876

Le test de la manette freeboxLe test de la manette freebox

24 Avril 2011 à 14:1116205

OverwatchOverwatch

30 Mai 2016 à 17:3705717

God of War III RemasteredGod of War III Remastered

30 Octobre 2015 à 12:2405094

Let's Sing 2016 : Hits FrançaisLet's Sing 2016 : Hits Français

10 Novembre 2015 à 16:3905055

Handball 16Handball 16

24 Janvier 2016 à 21:3504254

Ajouter votre commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en mode non connecté. Pour vous identifier, veuillez vous connecter ou créer un compte.
Votre adresse e-mail ne sera jamais dévoilée.

A propos de Consollection

Consollection.com est un site créée en 1999 par Benjamin, qui parle aujourd'hui de jeux vidéo, de cinéma et tout ce qui tourne autour de la culture geek.

  • Benjamin Levy

    Benjamin Levy

    7149 aricles.

  • Le blogueur : Développeur open source, Ben-J est un collectionneur et joueur. Sa première machine ? Un Apple...
Fiche technique Bladestorm Nightmare :
Editeur : Tecmo Koei
Type : Stratégie
Machine : Microsoft XBOX One
Support : Blu Ray
Code EAN : 5060327532481
Prix constaté à sa sortie : 59.90
Comparer le prix de Bladestorm Knightmare Xbox One.
ViolenceJeux en ligne
Classification PEGI : Déconseillé aux - de 16 ans

SORTIE
France : 20 Mars 2015
Japon : 29 Janvier 2015
USA : 17 Mars 2015