Test Tormented Souls. Un clin d'oeil aux classiques des survival horror

Le test du jeu Tormented Souls, édité par PQube et développé par Abstract Digital, a été réalisé sur PS5.

Test Tormented Souls. Un clin d'oeil aux classiques des survival horror

Tormented Souls

Test Tormented Souls. Un clin d'oeil aux classiques des survival horror

Tormented Souls est un survival horror édité par PQube et développé par Dual Effect et Abstract Digital, deux studios situés au Chili. Le jeu est disponible en version numérique depuis le 27 août 2021 sur PlayStation 5, Xbox Series X|S et Steam ainsi qu’en version physique distribuée en France par Just for Games (sur PlayStation 5 depuis le 6 septembre 2021 et sur Nintendo Switch prévu pour le 22 février 2022).
Adoptant aujourd'hui à contre-courant une vue avec caméras prédéfinies, le titre s'inspire volontairement des grands classiques du survival horror des années 90 comme Alone in the Dark, Resident EvilDino Crisis ou Obscure.
Assez difficile et bourré d'énigmes, Tormented Souls devrait plaire aux amateurs de jeux d'horreur. Je vous explique tout ça, avec le test de Tormented Souls sur PS5.

Celles qui réveilleront le diable sont prêtes pour leurs opérations.
  • Tormented Souls

    Tormented Souls

  • Tormented Souls

    Tormented Souls

  • Tormented Souls

    Tormented Souls

L'histoire de Tormented Souls

Vous êtes Caroline Walker, et vous vous rendez dans la petite ville isolée de Winterlake située au Canada. Vous partez enquêter sur la disparition de deux petites filles. C'est une lettre envoyée quelques jours plus tôt depuis le manoir Wilderger, qui vous a alerté. Dans la lettre, se trouvait la photo partiellement brûlée de deux petites filles avec cette inscription : Tu crois vraiment pouvoir te permettre de nous abandonner ici ? Qui sont ces personnes ? Qui les a abandonnées ? Sont-elles toujours vivantes ?

Quelque chose de maléfique se trame ici, caché dans l'ombre.
Caroline Walker
Caroline Walker

Mais quelque chose d’horrible vous est arrivé en arrivant au manoir, désormais transformé en hôpital. Vous avez perdu conscience et vous vous êtes réveillé complètement nue dans une baignoire crasseuse, seule, et entubée à un équipement médical désuet. Mais ce n'est pas tout et le pire reste à venir. Vous vous rendez compte qu'on vous a amputé d'un œil.
Prenant votre courage à deux mains, vous partez explorer les couloirs du manoir abandonné transformé en hôpital, à la recherche de réponses. Et vous allez commencer votre aventure par trouver un moyen de remettre le courant électrique dans l'établissement.

Qu'est-ce qui se passe ici, bon sang
Qu'est-ce qui se passe ici, bon sang

Les réponses justement, vous les aurez sur de courtes scènes cinématiques, mais surtout sur les documents à lire qui apporteront un éclairage concernant, les expériences qui ont été menées au sein de l'établissement, et sur l'endroit où a été construit le manoir. Le jeu est totalement traduit en français mais j'ai noté quelques erreurs de traduction comme Unéquiper pour déséquiper.

Enfin, et pas des moindres, Tormented Souls est un jeu d'action-aventure, qui exploite parfaitement l'horreur et la réalité alternative. L'aspect survie est d'ailleurs bien exploité. Attendez-vous donc à une histoire glauque et malsaine, où l'obscurité est omniprésente. Attention d'ailleurs si vous souffrait de nosocomephobie, car vous allez traverser des salles d'opération, la morgue de l'hôpital, des salles de soins intensifs et d'anciens pensionnaires qui n'ont plus tout à fait leur tête; ou leurs jambes.

Game System

Test Tormented Souls. Un clin d'oeil aux classiques des survival horror

Si l'introduction du jeu est vite expédiée, Tormented Souls met aussi rapidement en lumière, tous les mécanismes du gameplay. On dirige son personnage à l'ancienne avec la croix directionnelle ou avec le stick analogique, et pour sortir de la pièce où Caroline est enfermée, vous devrez fouiller et observer tous les recoins de la pièce, résoudre une énigme, trouver un objet et utiliser votre inventaire à cases, qui est calqué sur celui de Resident Evil.

On découvre aussi le système des angles de caméra avec quelques mouvements dynamiques pour suivre l'héroïne. Ce système apparut en 1992 dans Alone in the Dark, permet aux studios de développement de garder un contrôle total sur la mise en scène et d'alimenter l'angoisse et la peur. Mais ce système, qui a été repris dans Résident Evil et abandonné dans le quatrième épisode, au grand dam des joueurs, a aussi des lacunes. Le personnage est contrôlé comme un tank et d'une pièce à l'autre, on peut perdre le sens de direction de Caroline. Ce qui deviendra frustrant à la longue, surtout quand vous tombez nez à nez face face à un ennemi et quand vous devrez effectuer de nombreux aller-retour dans le manoir. Et la carte ne va pas forcément vous aider à vous retrouver. Si elle est bien détaillée, elle ne permet pas de savoir où Caroline est exactement située et, s'il reste des objets à récupérer.

La carte du manoir
La carte du manoir

Très vite, Caroline met la main sur le briquet qui sera l'accessoire indispensable pour rester en vie dans le manoir, baigné dans l'obscurité. D'ailleurs, cette obscurité est en réalité votre principal ennemi puisque si vous restez trop longtemps dans le noir, Caroline meurt. Les autres ennemis sont des créatures cauchemardesques, et feront tout ce qui est en leur pouvoir pour vous empêcher de découvrir la vérité. À ce point-là, la similitude avec Silent Hill est flagrante (il y en a une autre, mais je vous laisse la découvrir). Vous pouvez tenter de les tuer, mais la technique la plus judicieuse, et de les esquiver. Comme dans Resident Evil: Code Veronica, les consommables et les munitions sont très rares et le changement d'armes en passant obligatoirement par l'inventaire, est un processus que les développeurs auraient pu améliorer. N'essayez pas de jouer les héros, surtout avec votre pied de biche ou avec votre pistolet à clou qui fera office de première véritable arme. Vos points de vie ne feront pas le poids et les affrontements se solderont souvent par un magnifique game over... après plusieurs heures de jeu sans avoir pu sauvegarder votre progression.

Tormented Souls n'a pas de sauvegarde automatique ou de check point. Pour sauvegarder votre partie, il faudra d'abord trouver des bobines, à l'image du ruban encreur de Resident Evil, et enregistrer sa progressons dans des salles de sauvegarde, sur de vieux magnétophones. Assurez-vous d'avoir toujours une bobine dans votre inventaire et sauvegardez votre partie avec parcimonie.

Des magnétophones pour sauvegarder votre progression
Des magnétophones pour sauvegarder votre progression

Tormented Souls n'est pas qu'un copier-coller d'un Resident Evil, et apporte sa petite touche personnelle avec des énigmes assez nombreuses, surtout dans la seconde partie du jeu, souvent bien pensées, mais aussi terriblement tirées par les cheveux.

La première énigme du jeu
La première énigme du jeu

Graphisme

Je ne sais pas qui des deux studios entre Dual Effect et Abstract Digital, a travaillé sur le level design, mais le travail effectué est remarquable. Chaque pièce, chaque couloir, possède sa propre identité visuelle avec de nombreux petits détails qui donnent beaucoup de cachet à l'ambiance du jeu.
De plus, l'aspect glauque et angoissant est fortement renforcé par des jeux de lumière et d'obscurité très réussis.

Des décors splendides
Des décors splendides

Bande son

Sans être inoubliable, la bande-son s'applique parfaitement à ce qu'on pourrait s'attendre en jouant à un survival horror. Elle parvient à procurer un sentiment d’angoisse tout au long du titre sans oublier la douce mélodie qui apaise et qui rassure quand on se trouve dans les salles de sauvegarde.

Le jeu est en anglais sous-titré en français. Le doublage est assez quelconque et ce sera certainement un point à améliorer pour le prochain volet.
Enfin, et si vous avez l'occasion, pensez à jouer avec un casque audio. Vu la position des angles de caméra, le son est parfois le seul moyen de détecter la présence des ennemis. 

Durée de vie

Il m'a bien fallu 10 heures pour arriver au bout de l'aventure. Mais je dois vous avouer que j'ai triché un peu sur certaines énigmes en allant chercher une solution. Attendez-vous à résoudre des énigmes vraiment coriaces. La triche est peut-être une solution pour ne pas abandonner.

Sachez enfin, que Tormented Souls propose trois fins. L'histoire change selon vos choix dans le dernier chapitre. L'occasion pour vous de refaire le jeu et tenter plusieurs solutions

ConclusionMon avis concernant Tormented Souls sur Sony Playstation 5

15/20

Vouloir rendre hommage aux origines du survival horror, ne suffit pas à rendre un jeu réussi. Daymare 1998 s'y était attelé mais sans gagner la sympathie du public.
Mais pour Tormented Souls, le pari est réussi. Plus qu'un clin d'œil aux grands classiques, et au-delà de la nostalgie, Tormented Souls est un véritable survival-horror avec une ambiance soignée, malgré des énigmes à tire larigot et souvent complexes. Un énième clone ? Non, Tormented Souls est désormais une véritable référence en la matière.

En résumé

Les points forts Les points forts de Tormented Souls

  • - Un survival horror à l'ancienne
  • - Une ambiance réussie 
  • - Dés décors magnifiques
  • - La bande-son

Les points faibles Les points faibles de Tormented Souls

  • - L'inventaire
  • - Le système des combats
  • - Les sauvegardes
  • - Les voix off

Bande annonce du jeu Tormented Souls