Test de Strikers Edge sur PS4

Par Publié le 10 Février 2018 à 19:26. Dernière modification le 11 Février 2018 à 09:47
Temps estimé pour la lecture de ce test : 6 min. 0 commentaire

Le test de Strikers Edge sur PS4 : le successeur de Windjammer

Strikers Edge

Le test de Strikers Edge sur PS4 : le successeur de Windjammer

Windjammer est encore de nos jours la référence pour tous les joueurs qui l'ont essayé : c'est un concentré à la fois, de fun immédiat et de subtilités, pour qui veut le maîtriser. Autant dire que, s'il est depuis 1994 considéré comme le meilleur jeu de sa catégorie, c'est que l'alchimie entre la simplicité et la profondeur pour les jeux d'arcade / sport est délicate. Windjammer, laissera t'il le jeu vidéo sans héritier ?

Les développeurs portugais de Fun Punch Games, ont relevé le défi avec Strikers Edge, un jeu vidéo édité par Playdius et disponible depuis le 21 janvier 2017 sur PS4 et PC. L'élève dépassera-t-il le maître ? Réponse, avec le test de Strikers Edge sur PS4.

  • Strikers Edge

  • Strikers Edge

  • Strikers Edge

L'histoire de Strikers Edge

14/20

À la croisée entre les jeux Tower Fall Ascension et Windjammer, Striker Edge vous place dans un univers médiéval fantastique, pour livrer des combats à mort, sous forme de joutes héroïques. Le mode histoire dessinera le background et les relations entre chaque belligérant.

Le travail est fourni, mais bon... Rares sont ceux qui jouent à ce genre de jeu pour son histoire. D'autant que, s'il y a un mode histoire fixe, il n'y a pas de différence avec le mode arcade si ce n'est des boîtes de dialogues entre les combats : pas de boss, pas de minis jeux, pas d'XP....

Reste que le travail sur l'ambiance du titre est très bien amené, et que ce mode, à le mérite de créer une identité à chaque combattant qui, si elle reste un élément accessoire assez rapidement, est une bonne approche pour les premières parties.

Strikers Edge
Strikers Edge

Game System

Le principe du jeu est assez simple et est très bien résumé par l’appellation que les développeurs ont donné à leur jeu : le Dodgebrawl.
Vous êtes dans une arène, séparé par une ligne de démarcation infranchissable, et en deux rounds gagnants, vous devez tuer votre ennemi en le touchant plusieurs fois avec votre arme à distance. Dodge pour la partie Dodgeball (un jeu comme notre balle au prisonnier à nous, mangeurs de grenouilles), et Brawl qui veut dire bagarre.

Nous débutons notre aventure par l'indispensable tutoriel. Nous découvrons ainsi la panoplie de mouvements disponibles. Un coup de base et un coup chargé qui s'accompagne d'un pouvoir spécifique à chaque combattant. Outre les dégâts supplémentaires occasionnés, c'est surtout pour le pouvoir que vous allez prendre le risque de charger votre attaque pendant de longues secondes, durant lesquelles vous vous déplacerez au ralenti ! Les pouvoirs sont assez variés et relativement équilibrés : une lance électrique pour Galad, flèches explosives déclenchées sur commande pour Lael, etc.
Comme la meilleure attaque c'est la défense (enfin, je crois...), vous aurez à votre disposition un dash pour esquiver et 3 parades par round. Une parade réussie vous donnera un bonus par perso également (renvoie de l'arme, heal, boost de défense ou d'attaque...).
Et pour gérer tout cela, vous devrez garder un œil sur votre barre de vie bien sûr, mais également sur votre endurance. Chaque attaque, dash... va consommer une partie de votre barre de stamina, à la manière d'un Dark Souls.
Cette particularité nous interdit donc, de tirer partout comme un Rambo en plein flashback. De la tactique donc, et de la précision !

Strikers Edge
Strikers Edge

Enfin ça c'est sur le papier. Manette en main, le jeu s'avère très lourd. Outre la lenteur des persos, on doit faire face à une certaine inertie lors de leurs déplacements, qui donnent l'impression de patauger péniblement.... Pour des héros légendaires c'est un peu triste.
Mais plus poussif encore c'est bien la visée. Entre le fait que les armes ne soient pas très rapides, qu'il y a des endroits où se cacher dans les arènes, et les dashs... si votre adversaire se concentre sur l'esquive, il ne se prendra pas un coup. Les tirs qui font mouche sont plus dû à un manque de concentration de l'adversaire qu'à votre skill. Les différents pouvoirs judicieusement utilisés pourront faire la différence – certains sont carrément cheaté comme le stun qui vous permet avec le bon timing d'enchainer 3 ou 4 coups gratos (1/3 de la barre de vie), mais les affrontements sont de ce fait, un peu mou. Et le fait que les tirs sont localisés, c'est-à-dire que vous mettez plus de dégâts dans la tête que dans les pieds, n'aide pas... et les incohérences de perspectives inhérentes aux jeux en 3D isométriques, vous vaudront bien de vous faire toucher une fois ou deux.

Strikers Edge
Strikers Edge

Vous aurez à votre disposition un mode 2 et 4 joueurs en ligne ou en mode canap avec des potes. Le jeu à 2 Vs 2 est bien brouillon, mais toujours fun.
Enfin, outre les 8 personnages disponibles, 4 arènes seulement sont accessibles ! Il y a bien un élément différent par map (les marins vous repoussent si vous êtes trop au fond de l'arène, il y a des stalactites de glaces qui tombent dans le niveau de glace...) mais cela impacte relativement peu les parties.
Bref, Strikers Edge ne manque pas de potentiel (on voit d'ailleurs le niveau de certains streamers) mais vous devrez bien vous accrocher pour maîtriser la maniabilité un peu latente du titre. Dommage, car la direction artistique a fait forte impression !

Graphisme

18/20

La première chose que l'on remarque dans le jeu Strikers Edge, c'est la qualité de son pixel art ! Les décors sont, bien qu'ils soient peu nombreux, très différents et très riches. Le public, la végétation, des statues cachées dans l'ombre... C'est vraiment un travail magnifique de la part de Marco Vale, qui a reproduit en pixel art, les concepts art du chara et du level design.

Strikers Edge - Concept art
Strikers Edge - Concept art

Si les levels sont classes, les personnages ne sont pas en reste. Et en plus d'avoir une personnalité forte visuellement, l'animation est très bien retranscrite, très souple et pleine d'intensité.

Mention spéciale pour les effets visuels qui dynamisent beaucoup les combats, comme les ralentis lorsqu'un joueur est sur le point de se prendre un coup fatal, ou certaines attaques, qui transpirent la puissance, comme le coup chargé de Eir, qui part si vite qu'elle déchire l'herbe. Magnifique !

Strikers Edge - les personnages
Strikers Edge - les personnages

Bande son

14/20

Les musiques de Strikers Edge manquent clairement de patate, mais les bruitages sont très satisfaisants. Les sensations d'impacts sont bien retranscrites, les cris de douleur soulignent tout cela... bref c'est correct, sans plus.

Conclusion

13/20

Strikers Edge n’est pas un mauvais jeu, mais il manque clairement de sex-appeal : il est beaucoup plus dur à prendre en main qu'il n'y paraît, d'où un sentiment de frustration qui pointe vite. Strikers Edge se revendique comme l'enfant de Windjammer et Towerfall, mais ces deux jeux ont comme point commun, d'être immédiatement accessible et fun. C'est toujours le problème avec des parents célèbres, on peut passer sa vie dans leur ombre.

En résumé

  • - Tout le visuel du titre : design, pixel art, animation...
  • - Des efforts sur l'histoire et sur les relations entre les personnages
  • - Des pouvoirs uniques à chaque perso
  • - Un gameplay lourd et difficile à prendre en main
  • - Seulement 4 arènes
  • - Ce n'est pas Strikers Edge qui détrônera Windjammer

Bande annonce de Strikers Edge

Ajouter votre commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en mode non connecté. Pour vous identifier, veuillez vous connecter ou créer un compte.
Votre adresse e-mail ne sera jamais dévoilée.

Lire la suite de l'article
A propos de Consollection

Consollection.com est un site créé en 1999 par Benjamin, qui parle aujourd'hui de jeux vidéo, de cinéma et tout ce qui tourne autour de la culture geek.

Si cet article vous a plu, la rédaction vous recommande de lire également

Le test de Sonic Forces sur SwitchLe test de Sonic Forces sur Switch

Découvrez le test de Sonic Forces sur Nintendo Switch, un jeu développé par Sonic Team

Test de The Inpatient sur PS VRTest de The Inpatient sur PS VR

Découvrez le test de The Inpatient sur PS VR, la préquelle d'Until Dawn

Test de Shadow of the Colossus sur PS4. Une oeuvre d'une grande finesseTest de Shadow of the Colossus sur PS4. Une oeuvre d'une grande finesse

Découvrez le test de Shadow of the Colossus sur PlayStation 4. L'oeuvre de Fumito Ueda d'une grande finesse

Test de Axiom Verge sur PS4 : un hommage à Metroid et au retrogamingTest de Axiom Verge sur PS4 : un hommage à Metroid et au retrogaming

Découvrez le test de Axiom Verge sur PlayStation 4 : un extraordinaire hommage aux jeux métroids et au retrogaming

The Witcher 3: Wild HuntThe Witcher 3: Wild Hunt

Le test du jeu The Witcher 3: Wild Hunt sur PlayStation 4

Spider-Man Homecoming VRSpider-Man Homecoming VR

Spider-Man Homecoming VR le test de l'expérience SpiderMan sur PlayStation VR

Le test de Fortnite sur Xbox OneLe test de Fortnite sur Xbox One

Le test de Fortnite sur Xbox One, le jeu développé par Epic Games

Beholder : L'incroyable jeu sur écouteBeholder : L'incroyable jeu sur écoute

Test du jeu Beholder sur PC

Theseus, le jeu VR qui revisite le mythe de Thésée et le MinotaureTheseus, le jeu VR qui revisite le mythe de Thésée et le Minotaure

Theseus, le jeu VR qui revisite le mythe de Thésée et le Minotaure

Test du jeu Cars 3 : Course Vers la Victoire sur Nintendo SwitchTest du jeu Cars 3 : Course Vers la Victoire sur Nintendo Switch

Découvrez le test du jeu vidéo Cars 3 : Course Vers la Victoire sur console Nintendo Switch

  • XLan

    XLan

    41 articles.

  • Le blogueur : Né de l'amour incestueux d'une Megadrive et d'une Super Nintendo
Fiche technique Strikers Edge :
  • Editeur : Playdius
  • Type : Action
  • Machine : Sony Playstation 4
  • Support : Dématérialisé
  • Prix constaté à sa sortie : 14.99
  • Violence
  • Classification PEGI : Déconseillé aux - de 12 ans
  • Date de sortie
    en France : 31 Janvier 2018