Test Ori and the Will of the Wisps. Un voyage grandiose, magique, somptueux

Le test du jeu Ori and the Will of the Wisps (Xbox Game Studios / Moon Studios) a été réalisé sur XBOX One X.

Test Ori and the Will of the Wisps. Un voyage grandiose, magique, somptueux

Ori and the Will of the Wisps

Test Ori and the Will of the Wisps. Un voyage grandiose, magique, somptueux

Il est des jeux qui sont si beaux que beaucoup les connaissent sans même y avoir joué. Okami de Hideki Kamiya, Shadow of Colossus de Fumito Ueda, Journey de Jenova Chen et Ori and the Blind Forest, le premier jeu du studio autrichien Moon Studios, sorti en 2015 sur Xbox One et PC Windows.
Mais parfois, cette qualité plastique cache un gameplay un peu boiteux ou vide.
Le jeu Ori and the Will of the Wisps est la suite des aventures de Ori. Le jeu, développé par Moon Studios et édité par Xbox Game Studios, est beau à n’en pas douter. Mais qu’en est-il de son contenu ?
Voici le test de jeu Ori and the Will of the Wisps.

Un jeu vidéo qui respire le rêve d’enfant
  • Ori and the Will of the Wisps - Capture d´écran du jeu

    Ori and the Will of the Wisps - Capture d´écran du jeu

  • Ori and the Will of the Wisps - Capture d´écran du jeu

    Ori and the Will of the Wisps - Capture d´écran du jeu

  • Ori and the Will of the Wisps - Capture d´écran du jeu

    Ori and the Will of the Wisps - Capture d´écran du jeu

Lire aussi Quantum Break par Benjamin Levy

L'histoire de Ori and the Will of the Wisps

16/20

Le jeu s’éveille dans une nature si belle, si claire, si irréelle et teintée des couleurs du crépuscule et de l’aurore. Ori, petit esprit sylvestre que vous incarnez, aux allures félines et au pelage de lumière, découvre avec tendresse Ku, une petite chouette à peine sortie de son œuf. Malheureusement, la pauvre est née avec une aile mal formée et l’appel du vent et du ciel reste impossible à assouvir.
Qu’à cela ne tienne, vos amis Naru et Gumo vous aident à trouver une solution, et une fois affublé d’une nouvelle plume, Ku arrive enfin à s’élever dans les airs… du moins à planer. Mais quand vous vous mettez sur son dos, avec la volonté de l’aider à trouver son souffle et sa force, vous parvenez à découvrir le vent qui vous porte, vous emmène dans un ciel doux et apaisant.

Ori and the Will of the Wisps - Capture d'écran du jeu
Ori and the Will of the Wisps - Capture d'écran du jeu

Un peu trop confiant, vous n’avez pas remarqué les terribles nuages qui s’amoncellent face à vous, et la tempête vous emporte dans sa fureur ! Ku et vous-même êtes séparés, livrez à vous-même, et votre périple s’annonce alors à vous : retrouver Ku et revenir auprès des vôtres, en sécurité.
Il est difficile de ne pas penser aux studios Ghilbi en découvrant le jeu, son bestiaire de créatures aussi impressionnantes qu’attendrissante, empreinte de magie et de joie… C’est un jeu qui respire le rêve d’enfant ! Des épreuves, des créatures maléfiques, des compagnons de route, et un chemin semé d’embûches ! Simple, indémodable et universel quand c’est bien fait, et ici, c’est très bien fait.
La narration est offerte par petite touche, sous forme de flashback, sous forme d’ellipse, sous forme de vision de ce qui se passe ailleurs… elle n’est pas anecdotique comme dans un jeu à la Nintendo. Ici, le destin de Ku et des autres créatures appelle vraiment à l’empathie, les textes, narrés par différents protagonistes omniscients, sont très bien écrits et participent à crédibiliser, à investir émotionnellement le joueur.

Ori and the Will of the Wisps - Capture d'écran du jeu
Ori and the Will of the Wisps - Capture d'écran du jeu

Game System

18/20

Venons à la question que je posais en préambule de ce test. Ori est magnifique, ça vous le savez déjà… Mais si  vous n’avez pas fait l'épisode avec Ori and the Blind Forest, comme c’est le cas pour moi, vous ne savez pas s’il faut se fier à son ambiance et à ses graphismes.
Ori est un jeu de type Métroid Vania, c’est-à-dire un jeu un peu labyrinthique, en 2D, dans lequel vous allez évoluer dans une très grande map et au fur et à mesure de l’acquisition de nouvelles capacités, vous allez pouvoir voyager de plus en plus loin, revenir sur vos pas et découvrir des zones jusqu'alors inaccessibles. C’est un des genres les plus représentés de la scène indé, et certains jeux sont déjà des classiques comme Hollow Knight (Team Cherry), Axiom Verge (Thomas Happ Games LLC), Blasphemous (The Game Kitchen),  etc. etc.

C’est un vrai plaisir de se mouvoir et d’évoluer dans ce jeu

Ori and the Will of the Wisps - Capture d'écran du jeu
Ori and the Will of the Wisps - Capture d'écran du jeu

Ce qui va vous frapper quand vous allez prendre contrôle d’Ori, c’est la fluidité du titre. Votre personnage se déplace avec aisance, se contrôle très naturellement, répond parfaitement à la manette… et je ne me souviens pas d’une seule fois où je suis mort à cause de la maniabilité, ou parce que je ne savais pas faire telle ou telle action. C’est un vrai plaisir de se mouvoir et d’évoluer dans ce jeu.

Ori and the Will of the Wisps - Capture d'écran du jeu
Ori and the Will of the Wisps - Capture d'écran du jeu

Dans le jeu, comme dans les métroidvania les plus classiques, vous allez rencontrer un PNJ qui va vous donner une mission, ou une indication, vous permettant de vous orienter dans la map et de savoir où aller. Et Ori est un jeu très classique, je dirai même qu’il fait preuve de classicisme dans ses mécaniques, en ce sens qu’il reprend de la façon la plus pure et la plus réussit les mécaniques du Métroidvania. En cela les plus rompus à ce style pourraient le trouver trop sage, je salue au contraire ce choix et je l’expliquerai dans ma conclusion.

Ori and the Will of the Wisps - Capture d'écran du jeu
Ori and the Will of the Wisps - Capture d'écran du jeu

Donc en classique du genre, vous allez avancer dans la map, repérer les coins à explorer plus tard, avancer dans les niveaux et découvrir de nouvelles compétences. Et ces dernières sont nombreuses et se marient très bien avec le gameplay. Double saut, rebondir sur les lumières (que cela soit des plantes luminescentes ou des tirs des ennemis), utiliser un grappin, un dash… 
En plus de vos compétences, vous allez avoir une panoplie de fragments spirituels qui vous permettront d’avoir de nouvelles habilités ou nouvelles stats. Par exemple grimper aux murs (beaucoup plus pratiques que les walljump), faire plus de dégâts aux ennemis volants, utiliser son grappin contre les ennemis… Cela ajoute une petite part de stratégie, notamment lors des combats. Vous n’aurez que 3 cases pour choisir vos fragments spirituels, nombre que vous pourrez augmenter si vous réussissez des défis sous forme d’arènes de combats (pas si simple !)

Ori and the Will of the Wisps - Capture d'écran du jeu
Ori and the Will of the Wisps - Capture d'écran du jeu

Enfin, parlons fight puisqu’on aborde le sujet. Ces derniers sont aussi fluides et dynamiques que le reste du jeu. Ori se déplace avec grâce et souplesse, sa panoplie d’attaques n’est pas très conséquente mais la variété des armes que vous avez à disposition permet de vous trouver votre propre style. En plus de l’énergie, Ori à une barre de « Mana » qui lui permet d’utiliser certaines attaques : arc, boomerang, sortes de tourelles de lumière… il faudra faire attention à économiser cette jauge lors des gros combats car ces derniers peuvent faire la différence.

Ori and the Will of the Wisps - Capture d'écran du jeu
Ori and the Will of the Wisps - Capture d'écran du jeu

D’une manière générale comme dans tout bon métroidvania il y a tout plein de collectibles à récupérer durant le jeu pour augmenter votre jauge de PV, de mana, et de monnaie à échanger pour développer vos fragments spirituels auprès de PNJ, acheter des cartes du monde, etc.
D’ailleurs, la carte est extrêmement claire et détaillée, la possibilité de zoomer, d’afficher et de masquer la légende des différentes icônes, la faible variété de collectibles fait que la carte est toujours lisible et que je n’ai jamais été perdu, il suffit de chercher un coin encore inexploré sur votre carte, ou l’icône d’objectif. C’est un vrai jeu d’enfant.

Ori and the Will of the Wisps - Capture d'écran du jeu
Ori and the Will of the Wisps - Capture d'écran du jeu

J’utilise cette expression à dessein (C’est un vrai jeu d’enfant), car Ori and the Will of the Wisps est pour moi un magnifique jeu pour le jeune public, les 8-12 ans. Cela est dans ma plume un très beau compliment, car trouver l’équilibre entre action et non pas violence, entre défi et non pas pic de difficulté pour PRO gamer, entre beautés de la narration et intelligence des mécaniques… C’est un véritable gageur que Moon Studios a relevé. C’est en ce sens que je trouve que le classicisme d’Ori est une force et non une faiblesse, pour s’adresser à un jeune public, il faut lui donner des bases pour l’accompagner dans des jeux plus complexes. Un jeune joueur pourra prendre beaucoup de plaisir à jouer et à finir Ori, alors qu’il sera frustré face à des jeux beaucoup plus complexes et à destination de joueurs plus expérimentés comme Dead Cells (Motion Twin).

c’est une œuvre à destination des plus jeunes, mais c’est tellement beau et intelligent qu’on trouve un plaisir fou à le parcourir

Ori and the Will of the Wisps - Capture d'écran du jeu
Ori and the Will of the Wisps - Capture d'écran du jeu

Je joue donc à Ori comme je regarde Coco de Pixar ou Pompoko des studios Ghilbi : c’est une œuvre à destination des plus jeunes, mais c’est tellement beau et intelligent qu’on trouve un plaisir fou à le parcourir. Et trouver des jeux adaptés en matière d’action non violente et de défi accessible, ce n’est pas si évident. Pour trouver cet équilibre, vous avez un système de check point très fréquent qui permet d’avoir des scènes difficiles à passer, mais qui ne seront jamais trop longues ou trop dures pour en venir à bout. Nintendo bien sûr excelle en la matière, Splatoon pour ne citer que lui est un très bon exemple de jeu d’action non violent intelligent, mais avec Ori vous allez faire le même chemin qu’en passant d’un Disney à un Ghilbi : vous allez donner à votre enfant une touche de dépaysement et un supplément d’âme.

L'avis de Ptitpim
Absolument somptueux, Ori and the will of the wisps est une véritable claque aussi bien sûr le plan visuel que sonore. De nombreux personnages vous demanderont de l'aide via des quêtes rendant le monde beaucoup plus vivant que le premier opus. Le jeu est également plus nerveux dans ses combats avec les nouvelles capacités du personnage. Un véritable coup de cœur.

Ori and the Will of the Wisps - Capture d'écran du jeu
Ori and the Will of the Wisps - Capture d'écran du jeu

Graphisme

19/20

Ai-je besoin de rajouter quelque chose quand on voit la beauté des screenshot ? Chaque paysage, chaque recoin est un art work, l’animation est une splendeur, les couleurs sont sublimes, le chara design est enchanteur, et la profondeur de champ par le jeu du flou au premier plan rend tout l’environnement palpable et envoûtant.

Ori and the Will of the Wisps - Capture d'écran du jeu
Ori and the Will of the Wisps - Capture d'écran du jeu

Cela donne d’ailleurs à Ori une sensation de petitesse et de fragilité face à certains ennemis qui est impressionnant ! Petit frisson garanti dès les premières minutes du jeu avec une course-poursuite que je vous laisserai apprécier sans rien spoiler !

Ori and the Will of the Wisps - Capture d'écran du jeu
Ori and the Will of the Wisps - Capture d'écran du jeu

Je souligne que malgré le foisonnement d’éléments dans le décor, on sait toujours ce qui est une plateforme, un élément décoratif… le tout sans jamais avoir recours à des artifices visuels. Cette clarté est une merveille de level design.

Ori and the Will of the Wisps - Capture d'écran du jeu
Ori and the Will of the Wisps - Capture d'écran du jeu

Bande son

19/20

Ici encore, je vais devoir me perdre en superlatif, mais que voulez-vous ? Quand la qualité est aussi omniprésente, on est bien obligé de se pâmer d’admiration et de radoter tous les compliments qui vous viennent.
La musique est délicate, légèrement angoissante par moments, toujours à propos, bien dosée, elle relève l’action sans jamais la noyer. C’est une perle sans défaut. Et il faut également compter sur la qualité du même niveau de tout l’habillage sonore, les effets en tous genres, la voix des personnages, le rythme de la narration… Quelle merveille, mais quelle merveille !!

L'avis de Ben-J
La bande-son a été composée par le compositeur anglais Gareth Coker, déjà à l'oeuvre sur le précédent volet, ainsi que sur de nombreux autres jeux (Minecraft, ARK: Survival Evolved, etc.), ainsi que des films (The Labyrinth). Les thèmes musicaux sont en totale harmonie avec le gameplay. Chaque stage possède sa propre partition musicale, rythmée dynamiquement par la progression du joueur. Le résultat est incroyablement envoûtant... Même dans l'absence de musique !

ConclusionMon avis concernant Ori and the Will of the Wisps sur Microsoft XBOX One X

18/20

Ori and The Will of the Wisps est un bijou comme on en voit rarement. Je le recommande particulièrement à tous les jeunes joueurs qui veulent sortir de l’univers Nintendo et s’essayer à un jeu à la fois mature dans son gameplay et d’une sérénité et d’une dignité dans son ambiance. Sans violence, mais pas sans enjeu, sans dramaturgie, mais pas sans émotion, tout le monde sera ensorcelé par la magie Ori pour peu que vous ne cherchiez pas que le challenge ou le scoring, ici on parle d’aventure onirique et de plaisirs des yeux et des oreilles !
PS : j’ai lu à divers endroits que le jeu avait quelques bugs, de freeze ou autre. On a joué sur Xbox One et sur PC et ont n’a jamais eu le moindre petit souci.

En résumé

Les points forts Les points forts de Ori and the Will of the Wisps

  • - Une patte graphique à se damner
  • - Un challenge doux mais intéressant
  • - Une ambiance générale juste magique
  • - Une bande-son incroyablement envoûtante

Les points faibles Les points faibles de Ori and the Will of the Wisps

  • - Un jeu qui ne cherche pas à stimuler la compétitivité
  • - Très classique et donc peut être ennuyant pour les spécialistes du genre

Bande annonce du jeu Ori and the will of the wisps

Les points faibles Ajouter votre commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire. Votre adresse e-mail ne sera jamais dévoilée.


À propos de Consollection

Consollection.com est un site créé en 1999 par Benjamin, qui parle aujourd'hui de jeux vidéo, de cinéma et tout ce qui tourne autour de la culture geek.


Si cet article vous a plu, la rédaction vous recommande de lire également

Test de Skelattack. Un Metroidvania qui amusera petits et grands avec son design très joliTest de Skelattack. Un Metroidvania qui amusera petits et grands avec son design très joli

Découvrez le test du jeu Skelattack développé par Ukuza et édité par Konami. Un Metroidvania qui amusera petits et grands

Test Darius Cozmic Collection Console. Une belle compilation de Shoot 'em upTest Darius Cozmic Collection Console. Une belle compilation de Shoot 'em up

Découvrez le test de Darius Cozmic Collection Console. Une compilation pour les rétro gameurs, fans de Shoot 'em up

Test Death Come True. Le film interactif de Kazutaka Kodaka en FMVTest Death Come True. Le film interactif de Kazutaka Kodaka en FMV

Découvrez mon avis sur Death Come True, le film interactif de Kazutaka Kodaka en full motion video

Test de Resolutiion. Un jeu d'aventure RPG en pixel art sur Steam et SwitchTest de Resolutiion. Un jeu d'aventure RPG en pixel art sur Steam et Switch

Découvrez le test du jeu Resolutiion, un jeu développé par Monolith of Minds, qi s'inspire beaucoup du jeu Hyper Light Drifte

Test du jeu Beyond Blue : à la découverte du monde sous-marinTest du jeu Beyond Blue : à la découverte du monde sous-marin

Découvrez le test du jeu Beyond Blue. Une découverte du monde sous-marin entre documentaire scientifique et jeu vidéo

Test The Last of Us Part II. Une oeuvre magnifique d'une grande violenceTest The Last of Us Part II. Une oeuvre magnifique d'une grande violence

Découvrez notre avis sur The Last of Us 2 sur PS4. La suite des aventures d'Ellie, un jeu développé par Naughty Dogs

Onechanbara Z2: ChaosOnechanbara Z2: Chaos

Le test de Onechanbara Z2: Chaos sur PlayStation 4

Test de Children of Morta sur PS4, Xbox One, Switch et PCTest de Children of Morta sur PS4, Xbox One, Switch et PC

Découvrez le test du jeu Children of Morta, développé par Dead Mage et édité par 11 bits sur PS4, Xbox One, Switch et PC

Test du jeu HellSign : l'expert en paranormal, c'est vousTest du jeu HellSign : l'expert en paranormal, c'est vous

Découvrez le test du jeu HellSign, un jeu développé par Ballistic Interactive, entre shooter en vue isométrique et RPG

Heavy Rain PS4Heavy Rain PS4

Test du jeu Heavy Rain remasterisé sur PlayStation 4

Test de God Of War : Kratos, le dieu de la guerreTest de God Of War : Kratos, le dieu de la guerre

Test de God Of War : Le dieu de la guerre

Test de RAGE 2 sur PS4 Pro : un énorme défouloir dans le WastelandTest de RAGE 2 sur PS4 Pro : un énorme défouloir dans le Wasteland

Découvrez le test de RAGE 2 réalisé sur PS4 Pro. Un jeu Bethesda développé sur PC, Xbox et PS4 par Avalanche Studios

  • XLan

    Par XLan
    100 articles.

Le blogueur : Né de l'amour incestueux d'une Megadrive et d'une Super Nintendo

Ori and the will of the wisps  Xbox One
Fiche technique Ori and the Will of the Wisps :
  • Développeur : Moon Studios
  • Editeur : Xbox Game Studios
  • Genre : Plateforme
  • Machine : Microsoft XBOX One X
  • Support : Blu Ray
  • Code EAN : 0889842528572
  • Prix constaté à sa sortie : 29.99
  • Comparer le prix de Ori and the will of the wisps Xbox One.
  • PeurViolence
  • Classification PEGI : Déconseillé aux joueurs de moins de 7 ans
    Déconseillé aux joueurs de moins de 7 ans
  • Date de sortie
    en France : 11 Mars 2020

Les points faibles Acheter Ori and the will of the wisps Xbox One

Prix de base 29.99 €

Escape Hunt