Test Dead Cells : n'ayez pas peur de la mort dans ce side-scroller

Le test du jeu Dead Cells, édité par Motion Twin et développé par Motion Twin, a été réalisé sur PS4.

Test Dead Cells : n'ayez pas peur de la mort dans ce side-scroller

Dead Cells

Test Dead Cells : n'ayez pas peur de la mort dans ce side-scroller

Sorti le 6 août dernier, Dead Cells est un jeu de plateforme/action en 2D, qui arrive cet été dans sa version finale. Développé par le studio français indépendant Motion Twin, ce rogue-lite d’inspiration Castlevania nous emmène dans un château labyrinthique rempli de pièges et de créatures hostiles qui nous mettront les nerfs à rude épreuve.
Également disponible sur PC, Mac, Linux, PS4, Xbox One et Nintendo Switch, voici le test de Dead Cells sur PC via Steam.

Des parties intenses en perspective

  • Dead Cells

    Dead Cells

  • Dead Cells

    Dead Cells

  • Dead Cells

    Dead Cells

Game System

C’est dans la prison du château que vous commencerez l’aventure, votre corps a été décapité et vous voilà mystérieusement revenu à la vie d’une manière surprenante.
Peu d’informations sur vous et sur ce lieu mystérieux vous sont données au départ. Vous rencontrez un NPC peu bavard, mais c’est en fouillant les décors que vous grappillerez quelques indices narratifs.

Dead Cells
Dead Cells

Mais pas besoins de longues explications pour comprendre qu’il va vous falloir de la patience et de l’acharnement pour avancer dans les différents niveaux.
Comme le veut le genre, ici pas de checkpoint, si vous mourrez, vous perdrez la plupart de vos améliorations, vos loots et vous recommencerez du début avec l’équipement de départ : une vieille épée usée avec au choix un bouclier ou un arc.

Comme vous le fera remarquer le NPC à votre réanimation, chaque nouvelle tentative sera différente de la première du fait de la génération procédurale des niveaux. Si on retrouve le même enchaînement des différents niveaux, les placements des murs, pièges, bonus et ennemis sera eux, complètement différents, ce qui évite le côté trop répétitif, car oui, vous allez mourir et recommencer beaucoup de fois.

Dead Cells
Dead Cells

Mais rassurez-vous, si effectivement vous recommencez depuis le début à chaque mort, en terminant un niveau vous pourrez échanger des cellules (obtenus en tuant des ennemis) auprès du collectionneur afin de débloquer de nouvelles capacités : potions, nouvelles armes et pièges dont vous pourrez trouver les schémas au cours de votre progression.
C’est donc au final plus fort que vous reviendrez après chaque mort pour essayer d’aller encore plus loin.
Afin de faciliter votre progression, je vous conseille de débloquer en premier la potion (que vous remplirez à chaque passage de niveau) ainsi que les armes, arcs et boucliers choisis de manière aléatoire en début de partie, vous permettant ainsi d’espérer commencer une nouvelle aventure avec un équipement plus puissant.

Dead Cells
Dead Cells

Côté bestiaire, on est gâté. Les ennemis sont variés aussi bien graphiquement que par leurs attaques et déplacements. Ils se feront de plus en plus coriaces et nous réserveront même des surprises après les avoirs éliminés.
Les boss quant à eux, véritables sacs à PV, vous donneront du fil à retordre avec des attaques dévastatrices.
Ces derniers pourront à leur mort, vous octroyer une nouvelle capacité permettant d’atteindre des zones du décor jusque-là inaccessibles ou par exemple, un nouveau mode de jeu comme le défi quotidien où vous pourrez vous mesurer à d’autres joueurs à travers un classement.
Pour bien progresser dans l’aventure, il faudra choisir un build d’armes et de pièges qui correspondent à votre style de jeu.

Dead Cells
Dead Cells

Si le choix est limité au début, plus vous jouerez, plus vous débloquerez de nouvelles armes : épée avec dégâts supplémentaires sur la durée, grenades pour geler et immobiliser les ennemis, grenades incendiaires enflammant le sol, pièges à loup pour immobiliser les ennemis sur place, arc tirant plusieurs flèches en même temps, armes empoisonnantes...
Le loot des équipements est aléatoire, et il pourra être avantageux ou non, ce qui rendra vos parties totalement inattendues.

Dead Cells
Dead Cells

Si vous êtes du genre à foncer dans le tas, Dead Cells saura vous rappeler à l’ordre d’une manière très douloureuse. Ici, il est indispensable d’assimiler les attaques de vos ennemis pour pouvoir les esquiver ou les parer au bon moment.
Heureusement, les contrôles répondent parfaitement et vous ne pourrez vous en prendre qu’à vos réflexes ou vos placements si vous vous faites bêtement toucher.
Dead Cells est jouable au clavier, mais la manette est vivement conseillée.

Dead Cells
Dead Cells

Si vous commencez le jeu avec une barre de vie assez courte, vous trouverez ici et là, des parchemins permettant au choix d’augmenter tel ou tel type d’équipement (rouge = Brutalité, mauve = Tactique, vert = Survie) ainsi qu’un pourcentage de PV.

Dead Cells
Dead Cells

Graphiquement, les différents niveaux sont superbes très colorés et variés. Dead Cells arbore un look pixelisé du plus bel effet et les animations du personnage et des ennemis sont très fluides.
Les musiques et les bruitages ne sont pas en reste et participent grandement à l’ambiance du jeu.
S’il est un plaisir de fouiller tous les niveaux de fond en comble à la recherche de bonus cachés permettant d’aborder les niveaux suivant plus sereinement, c’est un plaisir encore plus grand d’utiliser le système de téléporteurs permettant de se déplacer instantanément vers n’importe quel portail déjà visité, évitant ainsi de revenir sur ses pas.

Dead Cells
Dead Cells

Si vous aimez streamer vos parties pour vos amis ou votre communauté, Motion Twin a développé une interactivité très intéressante pour la plateforme Twitch : il est, en effet, possible de faire participer les spectateurs à votre partie en confiant vos potions de vie à un joueur qui disposera d’une commande pour les délivrer ou encore à tous les spectateurs de lancer des commandes pour ouvrir un coffre ou choisir le type de parchemin d’amélioration à votre place. Des parties intenses en perspective.

Dead Cells
Dead Cells

ConclusionMon avis concernant Dead Cells sur Sony Playstation 4

18/20

Vous l’aurez compris, Motion Twin signe ici un très bon side-scroller qui saura ravir les joueurs n’ayant pas peur de la mort. Dead Cells est magnifique et tellement addictif que lorsqu’on meurt, on se remet tout de suite en selle pour revenir au combat.
De plus, l’envie de débloquer de nouvelles capacités et armes nous fait presque oublier l’échec. L’aspect narratif a bien été bien amélioré par rapport à la version anticipée et n’est pas vraiment un défaut de ce type de jeu.

En résumé

Les points forts Les points forts de Dead Cells

  • - Graphiquement superbe
  • - Jeu nerveux, très addictif
  • - Contrôles réactifs
  • - Temps de chargement courts
  • - Nombreuses armes et capacité à débloquer

Les points faibles Les points faibles de Dead Cells

  • - L’aspect narratif peu développé
  • - Les mauvais loots (aléatoire oblige)

Bande annonce de Dead Cells