Test Grindstone. Un puzzle game réussi qui va vous rendre complètement accro

Le test du jeu Grindstone, édité par Capybara Games et développé par Capybara Games, a été réalisé sur Switch.

Test Grindstone. Un puzzle game réussi qui va vous rendre complètement accro

Disponible à l'achat sur :

Grindstone

Test Grindstone. Un puzzle game réussi qui va vous rendre complètement accro

Avez-vous déjà rêvé d’incarner un barbare ? Sans doute, tout le monde rêve de bander ses muscles huilés face à des hordes d’ennemis redoutables. Mais surtout avez-vous déjà rêvé d’incarner un barbare rempli de toc, limite simplet sur les bords ? C’est moins sûr, c’est pourtant ce qui vous attend dans Grindstone, un jeu développé et édité par le studio canadienCapybara Games, disponible depuis décembre 2020 sur Apple Arcade et Nintendo Switch. Que donne cet improbable cocktail ? Réponse avec le test de Grindstone sur Nintendo Switch.

Grindstone va vous rendre complètement accro
  • Grindstone

    Grindstone

  • Grindstone

    Grindstone

  • Grindstone

    Grindstone

L'histoire de Grindstone

Jorj est un homme simple, il doit gravir la montagne, récupérer des montagnes de pierres précieuses en éliminant des montagnes d’ennemis. Ai-je mentionné qu’il venait de la montagne ?
Vêtu de votre bonnet en poil d’alpaga du plus bel effet et assorti à votre glorieuse moustache rousse, vous vous enfoncez dans les entrailles de la montagne, récoltant toujours plus de pierres, et affrontant toujours plus de bestioles.
Et pour avancer dans ce filon d’affreux, il va vous falloir des nerfs d’acier, un mental de plomb, et de muscles gonflés aux hormones de bouc !

Game System

18/20
Test Grindstone. Un puzzle game réussi qui va vous rendre complètement accro

Grindstone est un puzzle game qui repose sur des mécaniques ultras simples et qui propose malgré tout, un challenge sans cesse renouveler et un gameplay complètement addictif !
Le but du jeu, est d’avancer de level en level, chacun représentant un échelon supplémentaire dans l’ascension de la montagne, en récoltant un maximum de pierre précieuse. Concrètement comment cela se déroule ?
À chaque level, vous allez devoir – sur l’écran unique qui compose le niveau – faire des combos en reliant les monstres entre eux. Mais comme je l’ai dit dans mon intro (j’suis sûr que vous aviez déjà oublié), Jorj a quelques petits troubles psychologiques, qui l’obligent à ne relier entre eux que des bestioles de la même couleur.
En vous déplaçant dans les 8 cases adjacentes, vous allez donc vous frayer un chemin, épée au clair, en tranchant dans les chaires, les os, les écailles et les poils de toutes les créatures qui sont visibles à l’écran.
Si vous parvenez à faire une chaîne de 10 combos, vous allez faire apparaitre sur une case aléatoire une gemme multicolore qui vous permet, en passant dessus, de changer la couleur de votre chaîne de combos.
Grindstone est très simple, mais bigrement efficace ! Car avec les 8 directions, il est possible de faire des chaînes complètement alambiquer, pour peu que vous ayez réussi à faire poper 2 ou 3 gemmes, vous allez devoir faire fonctionner vos méninges pour trouver le meilleur parcours possible, et les possibilités sont grandes !

Grindstone
Grindstone

D’autant que le principe ne s’arrête bien sûr pas là.
Pour passer de level, vous allez devoir triompher d’un objectif (souvent tuer un certain nombre de bestioles) et seulement cet objectif atteint, vous pourrez quitter le level, en avançant comme d’habitude par du combo pour atteindre la sortie.
Si dans les premiers niveaux, il n’y a pas vraiment de difficultés, très vite viennent s’ajouter un certain nombre d’ennemis qui nécessitent, pour succomber, d’aller sur eux en ayant accumulé au préalable assez de combos. L’avantage c’est que, en plus de lâcher des ingrédients qui serviront dans la taverne (j’y reviendrai), vous pourrez en les tuant changer de couleur de combos, comme si vous étiez allé sur une gemme.
Vous les sentez les possibilités de combinaisons qui se déploient ?

Grindstone
Grindstone

Mais en plus de votre objectif principal, il y a généralement deux autres objectifs facultatifs qui deviennent accessibles quand vous avez atteint le quota de massacre : récupérer le contenu d’un coffre et tuer le roi des bestioles.
Pour le coffre, il va falloir d’abord récupérer une clef qui apparaîtra sur une des bestioles, puis atteindre le coffre avec le bon nombre de combo pour l’ouvrir.
Pour le roi des bestioles, il s’agit également d’aller le voir avec le bon nombre de combo, mais en plus pour pouvoir lui faire un gros câlin avec votre épée, il faut avoir un combo en passant sur des bestioles de la même couleur que lui (ou alors finir en passant sur une gemme) !

Grindstone
Grindstone

Tout cela est bien joli, mais qui dit méchant dans un jeu vidéo, dit points de vie, attaques et armes. Et bien sûr, il y a tout cela dans Grindstone.
Tout d’abord, les bestioles, la simple chair à canon qui attend gentiment de se faire trucider par notre boule de biceps préférée, ont la fâcheuse tendance à se rebiffer. Quand vous voyez une bestiole qui a l’air tout vénèr’, si vous finissez votre parcours à une des 4 cases adjacentes de la bestiole (haut bas gauche droite, pas les diagonales), vous vous prendrez une attaque qui vous fera perdre un point de vie. Attention, car si vous finissez sur une case entourée de deux bestioles vénèr’, alors vous perdrez 2 PV.
En plus des bestioles vénèr’, tout le bestiaire est équipé pour vous faire des dégâts. Squelettes, chauve-souris et monstres en tout genre.

Grindstone
Grindstone

Si les premiers tours sont relativement tranquilles, très vite les bestioles vont se vénèr’ de plus en plus et si vous ne faites pas régulièrement le ménage, il n’y aura bientôt plus une seule case « safe » dans le level.
Mais rassurez-vous, pour vous aider dans cette quête, vous pourrez compter sur vos potes de beuverie de l’auberge Howling Wolf Inn !
L’aubergiste vous donnera une boisson pour récupérer vos PV, dans la cave un genre d’alchimiste transformera vos points obtenus en tuant des bestioles contre des potions ultras puissantes (mais utilisables une seule fois), et enfin, dans les coffres, vous trouverez de temps à autre des plans vous permettant de créer des armures aux effets variés (possibilités d’avoir une protection, baisse le nombre de combos pour détruire des pierres…) et de l’équipement. Soit de l’équipement qui utilisable une seule fois dans le level et qui revient à chaque partie, soit de l’équipement qui s’use et qu’il faut recharger systématiquement à la fin du level si vous vous en êtes servi (des potions qui permettent de sauter sur une case du level, une épée qui fait des dégâts à tous les gros vilains du level, etc.).
Bien sûr, tout cela se troque contre des ressources que vous trouverez dans les niveaux : des gemmes, mais aussi des entrailles de monstres, des ailes de chauves-souris, des crânes…
Grindstone est très simple sur des fondations, je ne vais donc pas tout vous détailler, mais sachez qu’il y a des dizaines de monstres différents chacun ayant ses propres déplacements, attaques, spécificités, qu’il y a des boss de fin de niveaux, que chaque level a une disposition de salle qui lui ai propre, que l’équipement est très diversifié… Grindstone est riche, profond, intelligent, addictif, simple et complexe à la fois, et je crois que je manque de superlatifs.
Et pour ceux qui feraient le tour des plus de 200 levels, un système de défis quotidiens et de challenge saura titiller votre compétitivité !

Grindstone
Grindstone

Graphisme

18/20

Que manque-t-il après un gameplay réussi pour rendre un jeu culte ? Une charte graphique plein de personnalité bien sûr ! Là encore, Grindstone force le respect.
Outre le design particulièrement réussi de TOUT le jeu, des ennemis en passant pour le sémillant Jorj, jusqu’aux PNJ qui peuple l’auberge… tout repose sur un design à la fois kawai et très expressif.
Mais au-delà de cet aspect, le jeu est un bijou d’ergonomie, on aura vite fait de se perdre dans le parcours de Jorj passé un certain nombre de combos, mais tout et visible, tout est clair, jamais la visibilité ne sera entachée par un manque de cohérence ou de clarté.

Grindstone
Grindstone

Enfin, l’animation de Jorj qui pourrait être répétitive, voir lassant lorsqu'on le voit se déplacer de 20 cases, mais il n’en est rien. Car plus vous faites des combos, plus il accélère, rendant à l’écran la puissance de votre enchaînement, découpant, les monstres dont les viscères se répandent dans le level, en petits cubes, en globes oculaires, en sushi de monstres. On ne s’en lasse jamais !
Et pour les jeunes barbares encore influençables, il est possible de régler dans les options du jeu la quantité de sang à l’écran. Au plus bas, vous aurez l’impression que vos monstres sont faits en meringues, au plus haut niveau ça gicle jusqu’à sur l’écran de votre TV !

Bande son

18/20

Le tout est accompagné par une musique composée par Sam Webster qui colle tellement bien à l’ambiance. Une musique de fond qui se fait discrète, mais qui habille très bien le jeu sans jamais devenir écœurante. Elle est suffisamment présente pour accompagner les moments de jeux, et à la fois assez calme pour ne pas stresser le joueur dans les moments de réflexion.
Entre du downtempo médieval, du trip hop teinté de chœurs et des notes un peu célestes qui vous transporte jusqu’au toit du monde, là où la neige est forte, et où les barbares sont bleus et moustachus.

Les bruitages enfin, finissent parfaitement le jeu avec des cris hilarants, des bruits d’épées et de giclée de sang là encore discret, mais plein de personnalité.

ConclusionMon avis concernant Grindstone sur Nintendo Switch

18/20

Une note si haute pour un puzzle game ? Oui, mille fois oui ! Grindstone va vous rendre complètement accro. Par une ambiance sonore et graphique qui fait mouche du premier coup d’œil, par un gameplay qui se comprend en 15 secondes, et par une complexité que vous n’aura de cesse de vouloir maîtriser, ce jeu va faire partie de ces jeux qu’on ressort très régulièrement, pour une partie de temps en temps, pour le poncer, pour le montrer à des potes… Il y a toujours une raison de trancher du monstre de toute manière !

En résumé

Les points forts Les points forts de Grindstone

  • - Une charte graphique et sonore tellement attachante
  • - Une variété dans le contenu impressionnant
  • - Un système de jeu addictif

Les points faibles Les points faibles de Grindstone

  • - Comme dans tous les jeux, la gestion de l’aléatoire qui est parfois une pu… je veux dire qui donne un sentiment d’injustice

Bande annonce du jeu Grindstone sur Nintendo Switch

Les points faibles Acheter Grindstone

Prix de base 16.79 €