Test de MO:Astray. Un jeu gluant qui vous laissera accroché à votre pad

Par Publié le 16 Décembre 2019 à 12:30. Dernière modification le 16 Décembre 2019 à 14:56
Le temps estimé pour la lecture de ce test est de 8 min. 0 commentaire
Partager sur :
Sommaire :

Test de MO:Astray. Un jeu gluant qui vous laissera accroché à votre pad

MO:Astray

Avez-vous déjà rêvé d’incarner un Blob ? Si la réponse est « oui », alors vous êtes bizarre. Si la réponse est « mais de quoi me parles-tu ? » Je vous dirai que MO Astray est un jeu qui va vous permettre d’expérimenter la vie d’un Blob issu d’expériences scientifiques désastreuses dans un univers d’une noirceur magnifiée. Avez-vous déjà rêvé d’être un Blob ? Peut-être pas, mais vous allez savoir ce que c’est en lisant le test de MO:Astray disponible sur steam depuis octobre 2019, un jeu développé par le studio taïwanais Archpray et édité par le Rayark Games.

L’expérience offerte par le jeu MO Astray est une réussite du début à la fin

  • MO Astray

    MO Astray

  • MO Astray

    MO Astray

  • MO Astray

    MO Astray

L'histoire de MO:Astray

15/20
Test de MO:Astray. Un jeu gluant qui vous laissera accroché à votre pad

Un blob bleu, qui s’éveille dans un univers cauchemardesque, accompagné d’une voix qui égrène quelques phrases sibyllines… Vous vous traînez péniblement sur le sol, et découvrez l’univers en pixel art en même temps que votre personnage, le bien nommé MO.
Mo est un blob, une créature surprenante née d’expérience de quelques savants partis en roue libre. À voir le laboratoire en ruine dans lequel vous allez bientôt découvrir l’entrée, il est fort à parier que vous n’êtes pas la première personne qui s’est dit « Bon les gars, on est peut-être allé un peu trop loin là... ».

MO Astray
MO Astray

Cette aventure ne vous laissera pas de marbre, et autant vous prévenir de suite, en dehors de votre personnage qui ressemble à une adorable crotte de nez vivante, l’univers tout entier semble plongé dans les ténèbres de film de science-fiction gore comme Event Horizon (1997).
Les humains encore présents ne sont plus que les ombres de ce qu’ils furent, parasité par des bactéries aliens, ils errent comme des zombies, accrochés malgré eux à la vie par la passerelle qui relie les limbes au monde des vivants.
À travers la traînée visqueuse que vous allez laisser, en vous enfonçant dans les entrailles de ce labo, vous chercherez la signification de ce désastre en croisant de nombreux pièges et créatures impies, découvrant des couloirs recouverts d’entrailles, de moisissures et de technologie laissée à l’abandon.

MO Astray
MO Astray

Game System

16/20

MO:Astray est un puzzle plateformer comme Inside. Et comme ce dernier, vous l’aurez compris, le jeu partage le goût du macabre, du cinématographique, mais aussi de la simplicité au service d’un gameplay élégant.
Au lancement du jeu, vous ne pouvez que vous traînez sur le sol, étant de fait plus proche de la limace que du héros de jeu vidéo, il faut bien le dire.

MO Astray
MO Astray

Mais très vite, de nouvelles capacités s’ouvrent, à commencer par le saut, qui est le socle de tout le jeu. Vous ne vous déplacez pas en marchant ou en rampant, mais en sautant. Avec le pad, vous choisissez votre direction, et avec un bouton vous vous élancez. Très intuitive, cette méthode de déplacement deviendra une évidence assez rapidement.

MO Astray
MO Astray

Votre appartenance à la famille des morves, vous collez sur toutes les parois : les murs, les plafonds… et vous pourrez vous hisser sur les plateformes si vous atteignez un coin.
Bien vite, c’est un deuxième saut, un dash… et toutes sortes d’aptitudes qui vont vous permettre de découvrir le complexe scientifique et éviter les multiples dangers que vous rencontrerez.

MO Astray
MO Astray

Car n’oublions pas que MO:Astray est un puzzle plateformer, et l’équilibre du jeu tient dans l’équilibre entre les deux facettes de ce style. Vous devrez être aussi adroit qu’ingénieux.
Le jeu se renouvelle fréquemment par des mécaniques intéressantes, originales pour avancer. Par exemple, votre capacité à sauter sur les têtes des ennemis, faisant corps avec eux et prenant le contrôle de leurs mouvements. Ajouter à cela la possibilité offerte par le labo de créer un autre Blob tel que vous avec lequel vous allez pouvoir switcher… Je vous laisse entrevoir les possibilités rien qu’avec ces quelques prémisses.

MO Astray
MO Astray

Ainsi, vous devrez jouer avec la justesse de vos sauts pour atteindre très précisément une plateforme, évitez soigneusement les attaques de vos ennemis, comprendre comme activer un bouton inaccessible pour ouvrir une porte. Les développeurs ont vraiment choisi de mettre autant vos pouces au défi.

Ce faisant, ils n’oublient pas de soigner le fond de leur jeu, car l’univers proposé est riche et les manières de le découvrir sont nombreuses. Entre les flashbacks, les scènes entre les chapitres, la narration du jeu lui-même, Mo Astray propose enfin une mécanique très originale et troublante de découvrir le monde : le mind reading.

En sautant sur la tête des autres créatures, en plus de vous servir de tremplin, vous pourrez sonder les souvenirs et les pensées de ces pauvres malheureux coincés dans cette « entre-vie ». Et vous pourrez lire les pensées de toutes les créatures cérébrées : y compris les autres vies animales et aliens.

MO Astray
MO Astray

Les chapitres ne se laisseront pas avaler comme ça, et la mort vous appellera souvent. Les boss de fin de niveau, très impressionnants, exigeront pas mal de sang-froid pour comprendre leur pattern se laisser vaincre.

Le jeu est d’une grande fluidité, d’une grande finesse dans sa physique, et renouvelle régulièrement ses mécaniques.

Une esthétique très mature et horrifique

Graphisme

18/20

Le jeu est composé dans un pixel art très fin et sanguinaire. Le contraste entre l’air débonnaire de votre personnage, presque mignon, et la violence de l’univers, les hectolitres de sang et la pourriture ambiante est saisissant et renforce l’impression de malaise !
Cet univers très froid et mécanique, scientifique et industriel, face à l’aspect viscéral et morbide des créatures vivantes, renforce une esthétique très mature et horrifique.

MO Astray
MO Astray

L’animation n’est pas en reste, ainsi que les nombreux effets de lumière, de particules. Bref vos mirettes vont s’enjailler !

Bande son

16/20

Là encore, la qualité est au rendez-vous. Le son de MO, très liquide et visqueux, est parfaitement maîtrisé. Il fallait faire attention à ne pas le rendre trop présent ou répétitif (comme le caquètement de Kazooie dans Banjo-Kazooie qui devient vite insupportable).
Les développeurs ont réussi à rendre l’aspect gluant, crade… au niveau sonore. Pour ceux qui sont fan de South Park, cela me fait penser aux deux employés de la morgue qui imitent le bruit d’une nécrophile en pleine action avec leur poing et un pot de confiture ! Le tout est, là encore, rehaussé et contrasté avec une musique très à propos, qui sait être dynamique ou contemplative au bon moment.

Durée de vie

MO:Astray se finit en 5 heures environ ce qui lui permet de ne jamais laisser, et offre une expérience très intense.

Mon avis concernant MO:Astray sur PC

16/20

Pour répondre à ma question d’introduction. Qui a déjà rêvé d’incarner un Blob ? Je peux dire aujourd’hui que j’en fais partie !
L’expérience MO Astray est une réussite du début à la fin ! Ni trop long ni trop court, ni trop facile ni trop « bon sang tuez-moi avant que je balance mon PC par la fenêtre », avec une empreinte esthétique forte et mature. À moins d’être totalement hermétique aux puzzle game ou d’être repoussé par une ambiance trop horrifique, je vous invite à vous glisser onctueusement dans la peau d’un Blob !

En résumé

Les points forts de MO:Astray

  • - L’univers général aussi malsain que cohérent
  • - La qualité de la maniabilité
  • - Le renouvellement des mécaniques de jeu

Les points faibles de MO:Astray

  • - Des blocs de textes pas très jolis
  • - Une narration parfois un peu envahissante

Bande annonce du jeu MO:Astray

Ajouter votre commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire. Votre adresse e-mail ne sera jamais dévoilée.


À propos de Consollection

Consollection.com est un site créé en 1999 par Benjamin, qui parle aujourd'hui de jeux vidéo, de cinéma et tout ce qui tourne autour de la culture geek.


Si cet article vous a plu, la rédaction vous recommande de lire également

Test de Home Sweet Home Épisode 1 sur PS4. Un jeu qui fait peurTest de Home Sweet Home Épisode 1 sur PS4. Un jeu qui fait peur

Découvrez le test du premier épisode de Home Sweet Home sur PlayStation 4. Le jeu vous réserve quelques belles sueurs froides

Gear Club Unlimited 2 Porsche Edition : un bon jeu de voitures sur switchGear Club Unlimited 2 Porsche Edition : un bon jeu de voitures sur switch

Découvrez le test de Gear Club Unlimited 2 Porsche Edition sur Nintendo Switch, qui plaira à tous les fans de courses auto

Red Dead Redemption 2 sur PC, la version ultime du jeu ? Voici le testRed Dead Redemption 2 sur PC, la version ultime du jeu ? Voici le test

Découvrez le test du jeu Red Dead Redemption 2 sur PC. Est-ce la version ultime du jeu ? Voici notre avis

Test du jeu Bee Simulator. Vous saurez tout sur les abeillesTest du jeu Bee Simulator. Vous saurez tout sur les abeilles

Bee Simulator est un jeu d'aventure qui propose de vivre une aventure à travers les yeux d'une abeille. Découvrez le test

Test de Death Stranding : un jeu vidéo par Hideo KojimaTest de Death Stranding : un jeu vidéo par Hideo Kojima

Une preuve que le jeu vidéo peut dépasser son maître, le cinéma. Découvrez le test du jeu Death Stranding par Hideo Kojima

Test de Need For Speed: Heat. Bienvenue à Palm CityTest de Need For Speed: Heat. Bienvenue à Palm City

Découvrez le test du jeu Need For Speed: Heat. Un jeu de courses développé par Ghost Games sur PC, PlayStation 4 et Xbox One

Spider-Man Homecoming VRSpider-Man Homecoming VR

Découvrez le test de Spider-Man Homecoming VR, l'expérience SpiderMan en réalité virtuelle sur PlayStation VR

Le test de Tekken 7 en mode VR - Le verdictLe test de Tekken 7 en mode VR - Le verdict

Le test de Tekken 7 en VR - Le verdict

Le test de Fortnite sur Xbox OneLe test de Fortnite sur Xbox One

Découvrez le test de Fortnite sur Xbox One, le jeu développé par Epic Games

Le test de la manette freeboxLe test de la manette freebox

Découvrez mon avis sur le Pad freebox offert à tous les abonnés freebox

The Witcher 3: Wild HuntThe Witcher 3: Wild Hunt

Découvrez le test du jeu The Witcher 3: Wild Hunt sur PlayStation 4

Beholder : L'incroyable jeu sur écouteBeholder : L'incroyable jeu sur écoute

Test du jeu Beholder sur PC

  • XLan

    Par XLan

    87 articles.

Le blogueur : Né de l'amour incestueux d'une Megadrive et d'une Super Nintendo


Fiche technique MO:Astray :
  • Développeur : Archpray
  • Editeur : Rayark Inc.
  • Genre : Plateforme
  • Machine : PC
  • Support : Dématérialisé
  • Prix constaté à sa sortie : 12.49
  • Date de sortie
    en France : 25 Octobre 2019
Micromania