Test de Dragon Ball Z Kakarot. Une expérience fidèle à l'oeuvre de Toriyama

Par Publié le 27 Janvier 2020 à 23:25. Dernière modification le 28 Janvier 2020 à 13:33
Le temps estimé pour la lecture de ce test est de 9 min. 0 commentaire
Partager sur :
Sommaire :

Test de Dragon Ball Z Kakarot. Une expérience fidèle à l'oeuvre de Toriyama

Dragon Ball Z: Kakarot

Test de Dragon Ball Z Kakarot. Une expérience fidèle à l'oeuvre de Toriyama

Avec une insolence à faire pâlir Greta Thunberg, Dragon Ball Z, l’oeuvre du sensei Akira Toriyama se décline de nouveau sur console avec une fois n’est pas coutume, un RPG développé par Cyberconnect2, studio japonais récemment à l’oeuvre sur les adaptations vidéo-ludiques de Naruto. Si les trailers laissaient entrevoir un monde fidèle au matériel original, mais pas si actuel sur le plan technique, l’historique des développeurs nous semblait prometteur d’un gameplay riche concernant le système de combat. Et des combats, vous allez en avoir, puisque ce jeu Dragon Ball reprend toute la trame scénaristique Z. Voici le test de Dragon Ball Z Kakarot, disponible sur Playstation 4, Xbox One et PC depuis le 17 janvier 2019.

Aucun titre n’avait proposé de vivre aussi fidèlement l’expérience globale de cette œuvre

  • Dragon Ball Z Kakarot

    Dragon Ball Z Kakarot

  • Dragon Ball Z Kakarot

    Dragon Ball Z Kakarot

  • Dragon Ball Z Kakarot

    Dragon Ball Z Kakarot

L'histoire de Dragon Ball Z: Kakarot

Dragon Ball Z Kakarot reprend donc toute la trame scénaristique Z allant de Raditz à Buu et s’octroie même quelques arcs créés pour le jeu. Un bel effort de fan service donc qui vous permettra de vivre ou revivre, avec plus ou moins de fidélité au manga, ce qui appartient maintenant à la culture populaire. Rentrons directement dans le vif du sujet avec une des plus grosses déceptions venant d’une mise en scène le plus souvent insipide. On ne sait pas si Ségolène est de nouveau passée par là histoire de remettre un coup à notre merveilleuse enfance, mais la censure et la médiocrité du travail de direction auront raison de certains des moments les plus dramatiques ou épiques du scénario en les transformant en cinématiques dépourvues d’âme. Un comble alors que la matière première a déjà été de nombreuses fois exploitées offrant une base de référence plutôt riche au studio japonais. Certainement un manque de temps et d’argent, car quelques cinématiques beaucoup plus travaillées parsèment le titre ici et là nous montrant qu’il aurait tout à fait été possible de donner une dimension bien plus épique et qualitative à l’ensemble du jeu et c'est regrettable.

Dragon Ball Z Kakarot
Dragon Ball Z Kakarot

Vous retrouverez donc tout ce qui fait l’essence du manga

Game System

Le problème de rythme scénaristique est une chose qui se rattrape heureusement dans les phases de combat, mais en partie seulement. Les premiers instants de Dragon Ball Z Kakarot nous font miroiter un système dynamique et nerveux. Vous retrouverez donc tout ce qui fait l’essence du manga. Les déplacements rapides, les dashs, les projections de Ki, les transformations… Vous pourrez vous battre solo ou en équipe de 3 avec possibilité de déclencher des assists et des attaques combinées. Un peu brouillon au début au niveau des commandes, vous parviendrez assez vite à sortir des combos assez efficaces pour vous rendre compte que malgré la fidélité des attaques et les possibilités offertes par le titre, vous tournerez vite en rond et les combats se résumeront alors à une stratégie unique quelle que soit la situation, c'est-à-dire se déplacer rapidement pour esquiver les attaques puis enchaîner les mêmes combos pour finir avec un Kaméha. Un autre problème concernant les combats concerne l’incohérence face aux adversaires, certains combats qui devraient être pliés si l’on s’en tient au niveau de puissance des personnages traînent en longueur avec des ennemis parfois minables, capables d’encaisser vos coups tout en préparant des attaques spéciales alors que d'autres plus puissants seront balayés rapidement. Un équilibrage assez étrange qui pourra rebuter les personnes recherchant la fidélité au manga. On vous rassure quand même, vous tirerez parfois un certain plaisir lors de certains combats, mais on s'attendait à plus de variation et possibilité.

Dragon Ball Z Kakarot
Dragon Ball Z Kakarot

RPG oblige, Dragon Ball Kakarot dispose de sa carte du monde. Malheureusement, le monde est uniquement semi-ouvert donc remplit de chargements entre les différentes zones. Ceci est d’autant plus dommage que vous devrez faire de nombreux allers-retours entre les différents endroits afin d’accomplir les quêtes principales ou secondaires. Quêtes secondaires qui, même si elles permettent de croiser certains personnages mineurs de l’univers du manga, n’exploitent que très peu la richesse du monde créé par Akira Toriyama et deviennent très rapidement ces fameuses expéditions FedEx redoutées de nombre d’entre nous, fan ou pas. En plus de tout ça, après un certain moment de l’histoire vous aurez la possibilité de partir à la recherche des Dragon Balls pour invoquer Shenron et réaliser un certain nombre de vœux prédéfinis comme obtenir plus de Zénis (ce qui en passant n’est pas du tout dans la veine de ce que feraient les personnages du manga) ou encore obtenir des objets rares.

Dragon Ball Z Kakarot
Dragon Ball Z Kakarot

Autour de ces mécaniques principales, s’imbriquent plusieurs systèmes qui vous feront passer un certain temps dans les menus. Le plus important étant l’arbre de compétence de vos personnages. Celui-ci vous permettra de façon tout à fait classique d’améliorer vos techniques à l’aide d’orbes de multiples couleurs qui parsèment la carte. Pour apprendre de nouvelles techniques, vous devrez par contre participer à des « entraînements », sortent de combats spéciaux qui une fois remportés débloqueront une technique spécifique. Vous aurez aussi la possibilité de remplir des tableaux à l’aide de badges sur lesquels figurent les différents personnages. Divisés en plusieurs catégories, Z, Cuisine, Exploration... Remplir ces schémas vous octroiera plusieurs bonus au cours de votre aventure. Enfin, la cuisine, vous permettra à l’aide de certains personnages de préparer des plats que vous engloutirez pour augmenter provisoirement votre Ki, votre santé ou la puissance de vos coups entre autres. Sympa mais vite fastidieux.

Dragon Ball Z Kakarot
Dragon Ball Z Kakarot

Graphisme

Visuellement, le titre de Cyberconnect2 permet de retrouver le charme de l’univers de DBZ avec cependant une réalisation moyenne. Le jeu n’est pas moche à proprement parler, mais n’a pas bénéficié du soin qu’il aurait mérité. L’ensemble est coloré et le design des décors fidèle, mais est rempli de textures assez peu travaillées qui ne font pas très bonne impression. Les effets sont par contre assez réussis et c’est un plaisir de voler dans les différentes zones. Quelques subtilités sont d’ailleurs au rendez-vous comme des destructions de décors qui même si elles restent minimes, elles permettent de rendre de l’impact des confrontations. Le travail sur les lumières est plus ou moins inexistant malgré le potentiel apporté par les projections et la retranscription des « auras » des personnages.

Dragon Ball Z Kakarot
Dragon Ball Z Kakarot

La map est également assez vide même si vous passerez le plus clair de votre temps dans les airs et pousse peu à l'exploration.

Certaines facettes sont par contre bien retranscrites comme les différentes poses des personnages lors du vol, fidèles au manga. Seule la course rapide au sol possède une animation un peu étrange. Malgré tout, DBZ Kakarot aurait pu être une adaptation tout à fait agréable si Dragon Ball FighterZ n’était pas passé par là. Les personnages ont un look un peu différent voire parfois stupide. Un peu comme si le character design avait été effectué par le frère caché de Toriyama.

Dragon Ball Z Kakarot
Dragon Ball Z Kakarot

Les nombreuses cinématiques sont également très inégales comme mentionnées précédemment sachant que la plupart sont très pauvres en animations et manquent de dynamisme. Ceux connaissant déjà l’histoire n’auront d’ailleurs aucun scrupule à zapper les dialogues afin de passer directement aux combats.

Dragon Ball Z Kakarot
Dragon Ball Z Kakarot

Nous avons enfin droit en Europe aux thèmes originaux de la série !

Bande son

Enfin ! Enfin, nous avons droit en Europe à des thèmes originaux de la série sans passer à la caisse. Bien évidemment ils sont loin d’être tous présents mais c’est tellement rare en France qu’on aurait tort de ne pas s’enthousiasmer. L’ajout de ces musiques donne une saveur particulière au titre pour toute personne ayant regardé l’animé et rend l’expérience beaucoup plus immersive et plus nostalgique. Idem pour les bruitages tout droit tirés de l'adaptation TV. Cerise sur le gâteau, le narrateur japonais résumera comme à l’époque les différentes étapes de l’aventure avec la musique de fond identique à la série TV. Notons enfin que les bruitages sont également bien transposés dans l’univers et vous comprendrez que la partie son est une des plus réussies de l’expérience.

Dragon Ball Z Kakarot
Dragon Ball Z Kakarot

Les voix japonaises sont évidemment de la partie même si la synchronisation entre les mouvements de bouche et l’audio est parfois ratée. On relèvera aussi tristement certaines traductions totalement ratées, car trop littérales et non traduites selon le contexte de certaines scènes.

Mon avis concernant Dragon Ball Z: Kakarot sur Sony Playstation 4

13/20

Dragon Ball Z Kakarot est un jeu qui veut faire énormément de choses, mais n’en maîtrise finalement aucune. Ne se cachant pas de jouer sur la nostalgie, il permet quand même, malgré ses nombreux défauts, de passer de bons moments dans un univers qui aura bercé la plupart des gens qui vont se le procurer. Soyons clair, jusqu’à présent, aucun titre n’avait proposé de vivre aussi fidèlement l’expérience globale de cette œuvre et c’est pourquoi il mérite un peu d’amour en espérant ouvrir la voie vers un titre futur plus à la hauteur des rêves de ces enfants ayant essayé de faire un Kamehameha dans leur chambre à l’abri des regards.
Concernant la note de ce test, je dirais que Dragon Ball Kakarot mérite un 11/20 pour le commun des mortels et un 13/20 pour ceux ayant tenté de se transformer en Super Sayien étant petit

En résumé

Les points forts de Dragon Ball Z: Kakarot

  • - Voler comme on en rêvait
  • - Toute la saga Z
  • - Des combats nerveux
  • - Quelques musiques originales

Les points faibles de Dragon Ball Z: Kakarot

  • - Le monde semi-ouvert pauvre et plein de chargements
  • - Des combats répétitifs
  • - Une mise en scène du pauvre
  • - Des quêtes secondaires réellement inutiles
  • - Une synchronisation labiale étrange en VO
  • - Des incohérences de puissance dans les confrontations
  • - La censure
  •  - Des moments épiques sans aucune émotion

Bande annonce du jeu Dragon Ball Z: Kakarot

Ajouter votre commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire. Votre adresse e-mail ne sera jamais dévoilée.


À propos de Consollection

Consollection.com est un site créé en 1999 par Benjamin, qui parle aujourd'hui de jeux vidéo, de cinéma et tout ce qui tourne autour de la culture geek.


Si cet article vous a plu, la rédaction vous recommande de lire également

Test du jeu Hunt Showdown sur PS4. Cowboys et zombies en coopTest du jeu Hunt Showdown sur PS4. Cowboys et zombies en coop

Découvrez le test du jeu Hunt Showdown disponible sur PC, PS4 et Xbox One. Un FPS où Cowboys et zombies se mêlent

Test du jeu Drawkanoid : Un casse-briques à la vitesse de la lumièreTest du jeu Drawkanoid : Un casse-briques à la vitesse de la lumière

Découvrez le test du jeu Drawkanoid disponible sur Steam. Un casse-briques à la vitesse de la lumière !

Test de Zombie Army 4 Dead War. La horde de morts-vivants est de retourTest de Zombie Army 4 Dead War. La horde de morts-vivants est de retour

Découvrez le test du jeu Zombie Army 4 Dead War réalisé par le studio Rebellion. La horde de morts-vivants est de retour !

Test de Golazo! Football League. Un jeu de foot très arcadeTest de Golazo! Football League. Un jeu de foot très arcade

Découvrez le test Golazo! Football League disponible sur Switchn, PS4 et Xbox One. Un jeu de football très arcade

Test ScourgeBringer : la nouvelle pépite du studio français Flying Oak gamesTest ScourgeBringer : la nouvelle pépite du studio français Flying Oak games

Découvrez le test du jeu ScourgeBringer : la nouvelle pépite du studio français Flying Oak games

Test de Terminator: Resistance. Jouez le destin de l'humanité face à SkynetTest de Terminator: Resistance. Jouez le destin de l'humanité face à Skynet

Découvrez le test du jeu Terminator: Resistance disponible sur Xbox One, PS4 et PC. Bienvenue dans la Résistance !

Spider-Man Homecoming VRSpider-Man Homecoming VR

Découvrez le test de Spider-Man Homecoming VR, l'expérience SpiderMan en réalité virtuelle sur PlayStation VR

Le test de Tekken 7 en mode VR - Le verdictLe test de Tekken 7 en mode VR - Le verdict

Le test de Tekken 7 en VR - Le verdict

Le test de Fortnite sur Xbox OneLe test de Fortnite sur Xbox One

Découvrez le test de Fortnite sur Xbox One, le jeu développé par Epic Games

Le test de la manette freeboxLe test de la manette freebox

Découvrez mon avis sur le Pad freebox offert à tous les abonnés freebox

The Witcher 3: Wild HuntThe Witcher 3: Wild Hunt

Découvrez le test du jeu The Witcher 3: Wild Hunt sur PlayStation 4

Beholder : L'incroyable jeu sur écouteBeholder : L'incroyable jeu sur écoute

Test du jeu Beholder sur PC

Le blogueur : Développeur open source, Ben-J est un collectionneur et joueur. Sa première machine ? Un Apple...

Dragon Ball Z  Kakarot PS4
Fiche technique Dragon Ball Z: Kakarot :
  • Développeur : CyberConnect2
  • Editeur : Bandai Namco Games
  • Genre : Jeux de rôle
  • Machine : Sony Playstation 4
  • Support : Blu Ray
  • Code EAN : 3391892005738
  • Prix constaté à sa sortie : 59.99
  • Comparer le prix de Dragon Ball Z Kakarot PS4.
  • Violence
  • Classification PEGI : Déconseillé aux joueurs de moins de 12 ans
  • Date de sortie
    en France : 17 Janvier 2020

Acheter Dragon Ball Z Kakarot PS4

Prix de base 59.99 €

Micromania