Test de Let Them Come sur PS4

Par Publié le 24 Novembre 2017 à 08:01. Dernière modification le 5 Décembre 2017 à 08:01
Temps estimé pour la lecture de ce test : 8 min. 0 commentaire

Le test de Let Them Come : un hommage aux films des années 80

Let Them Come

Le test de Let Them Come : un hommage aux films des années 80

Dans l'espace, personne ne vous entendra crier... Ça, c'est ce qu'on croyait avant de jouer à Let Them Come. Car, vu le niveau de testostérone qui se dégage du jeu, quand on compte le nombre de douilles et de grenades usées à la minute, quand on voit le nombre de cadavres qui se presse sur le sol... On se dit qu'un tel carnage résonne forcément, au mépris des lois physiques dans le vide stellaire.
Let Them Come est un jeu vidéo développé par Tuatura Games et édité par Versus Evil. Il et disponible sur PC, Xbox One et PlayStation 4. Voici le test de Let Them Come sur PS4.

Let Them Come est un défouloir puissant et original

  • Let Them Come

  • Let Them Come

  • Let Them Come

L'histoire de Let Them Come

15/20

Vous savez, ce moment épique dans les films de guerre et de science-fiction où un des protagonistes (pas le héros, lui il a réussi à se faire la malle avec la gonzesse), juste avant que la dernière nacelle de secours s’envole, lâche du bout des lèvres, en sueur et en mal au point :
« Barrez-vous, j'vais les retenir le plus longtemps possible, dites à maman que je l'aime ».
Réjouissez-vous, dans Let Them Come, ce soldat, c'est vous ! Bim. Alors ? Content ?

Ils arrivent !

Let Them Come
Let Them Come

Vous incarnez Rock Gunar, un mercenaire qui a déjà roulé sa bosse à travers des missions toutes plus dingues les unes que les autres. Cette fois, ça sent vraiment mauvais. Vous êtes acculé dans un vaisseau spatial et vous devez absolument venir à bout de l'invasion de milliers d'aliens. Une dernière bouffée de votre cigarette vissée au coin de votre rictus mauvais, vous grattez votre barbe de 3 jours, et vous vous apprêtez à défourailler dans le tas.
Moins qu'une vraie histoire, c'est plutôt une mise en scène, et qui est, il faut bien le dire, très efficace. Elle vous place dans ce recoin, le dernier recoin de votre vaisseau qui n'a pas été totalement envahi, et comme le décor le laisse transparaître (mais j'y reviendrai dans la partie graphisme), vous n'êtes pas à votre première escarmouche. Les décors du vaisseau laissent clairement envisager ce qui s'est passé. On voit les traces de tirs sur les murs, la lumière qui saute, la porte du fond qui bouge parce qu'une horde d'aliens se pressent de l'autre côté... Tout cela, c'est l’ellipse du scénario. Le parti pris original du jeu, c'est de vous placer directement à la conclusion. On saute la partie dialogue et histoire, pour aller directement à la scène épique du film !

Game System

16/20

Et de l'épique, vous allez en avoir !
Let Them Come se présente comme un wave shooter. Vous êtes accroché à votre gatling, munitions infinies, et face à vous, avance inexorablement des vagues d'ennemis. Je parle d'aliens, mais il faut le voir dans le sens Event Horizon du terme, pour ceux qui ont vu le film, ou Dead Space. On est plus dans le registre horreur et gore que dans E.T. téléphone maison.

Fixé à votre tourelle disais-je, les ennemis avancent. Vous pouvez tirer en visant plus ou moins haut, frapper au corps-à-corps, et utiliser certains équipements. Présenté ainsi, cela semble très simpliste, mais c'est en fait, bourré de subtilités très intéressantes.

Tout d'abord, votre arme ne vise pas très haut. Il va vous falloir faire attention à bien anticiper les venus des créatures, car certaines avancent au sol et d'autres au plafond. Ces dernières, souvent plus fragiles, une fois passé un certain point ne sont plus tuables avec votre arme à feu, il va falloir faire preuve de timing pour les frapper au corps-à-corps.

Les ennemis sont très variés. Des petits rapides, des gros lents, certains se protégeront derrière une carapace bouclier, d'autres exploseront quand vous leur tirerez dessus, d'autres enfin pourront vous attaquer à distance... la liste est longue, et vous devrez absolument comprendre vos ennemis, pour venir à bout des diverses vagues qui déferleront devant vous.

Car le jeu, bien qu'en apparence bourrin, est assez technique. En plus de votre tourelle et de votre arme de corps-à-corps, vous aurez une grenade, et pour chacun de ces éléments, vous devrez acheter des améliorations et des variantes. Pour acheter ce matériel, vous devrez cumuler de l'argent en tuant les monstres. Pour votre tourelle, vous pourrez choisir de tirer en mode shotgun, augmenter la cadence de tir, améliorer le système de refroidissement, acheter différents types de munitions (explosif, inflammable, paralysant, électrique...), en ce qui concerne votre arme à main si le couteau ne vous plaît pas, optez pour une batte de baseball, une tronçonneuse (ma préférée), un bouclier... et enfin, vous pouvez choisir parmi la demi-douzaine de type de grenades, bref, celle qui vous s'adaptera le mieux à la situation.

Let Them Come
Let Them Come

Une des grosses particularités du jeu est son système de mort. À la différence de la plupart des jeux, la mort n'est pas du tout un problème dans Let Them Come. Vous affronter entre 20 et 30 vagues d'ennemis par level et à la fin du level, un boss apparaît. Si vous mourrez, vous recommencerez la vague à laquelle vous vous êtes arrêtée, après avoir fait le plein d'armes et d'accessoires. De fait, si la difficulté du titre est élevée, le fait de ne pas avoir de vie ou de continue, mais un système de retry permanent, vous autorise à farmer un peu d'argent pour acheter le meilleur équipement adéquat et pour avancer sans de trop grosses prises de tête. D'autant que le jeu vous permet de revendre sans pénalité, l'équipement acheté.

La seule exception, ce sont les consommables : munitions (sauf celles de bases) et grenades, doivent être achetées à l'unité. Mais les armes à distance et de corps-à-corps, ainsi que les améliorations passives (meilleure énergie, meilleure vitesse de rechargement des grenades etc) sont acheter de manière permanents.

Si vous faites de gros combos, vous aurez à choisir entre des bonus aléatoires qui resteront un certain temps. Le temps dépendra de votre précision, il s'agit de cliquer quand une jauge est sur le point d'être remplie, plus vous vous approcher de la limite, plus votre bonus restera (attention à ne pas dépasser, sinon vous perdez. Ces bonus sont loin d'être négligeables, et dynamisent le rythme du jeu.
Enfin si vous vous faites allumer au premier headcrab venu, vous aurez également un bonus pour votre prochain try.

Tout cela favorise une difficulté bien gérée, dure sans être frustrante, progressive, qui soutient un gameplay varié. En fonction de la vague, vous aurez à gérer votre équipement pour vous adapter aux affreux d'en face. En ce qui concerne les boss, ils n'ont pas volé leur statut ! Et c'est qu'une fois que vous aurez maîtrisé à la perfection leurs différentes attaques, que vous pourrez avancer.

Bref, derrière son aspect ultra bourrin, Let Them Come est un shooter assez technique et varié.

Let Them Come
Let Them Come

Graphisme

18/20

Et en plus d'avoir un système de jeu bien badass, vous allez être régalés par une direction artistique excellente !

Le design des ennemis est super, à la fois varié, crade, visqueux et viscéral à souhait. Ils se meuvent avec beaucoup de classes et de personnalité, chacun ayant son style de déplacement à lui. Chaque créature tuée répandra ses entrailles et son sang dans de magnifiques gerbes, réservées aux fines bouches bien sûr, aux amateurs de gore décomplexé !

Mais c'est surtout sur le jeu de lumière que Let Them Come se démarque, avec son pixel rétro 16 bits, il parvient à rendre une impression de clair-obscur somptueux, avec des explosions violentes, verte ou rose pour certains ennemis... Le jeu est un régal pour les yeux.

De plus sa mise en scène, que cela soit l'instant de pause « calme avant la tempête » quand on choisit son équipement avec sa foultitude de détails à observer dans le décor, avec son action concentrée dans un très beau 16/9... C'est vraiment du très très beau boulot.

Parmi les détails qui tuent, votre énergie est matérialisée à travers l'état de votre avatar, à la manière de Doom, et vous voyez en gros plan son visage qui se couvre de sang et hurle de douleur et de rage au fur et à mesure que vous repeignez les murs du vaisseau avec les tripes fluorescentes des aliens !

Let Them Come
Let Them Come

Bande son

16/20

La coolitude atteint son paroxysme avec la musique du jeu. Dans les options, vous allez choisir la K7 audio qui va aller dans votre BoomBox (ce qui vous permet concrètement de pouvoir gérer votre playlist in game) qui va vous cracher une pure Synthéwave bien stylée. J'apprécie beaucoup le fait que certaines pistes soient des morceaux calmes, contemplatifs, ce qui créé un contraste saisissant et vraiment classe avec l'action ultra nerveuse ! Dommage qu'on n'atteint jamais la violence de certains morceaux de ce style (comme Uncanney Valley de Perturbator) qui aurait été parfait dans l'ambiance !

Conclusion

15/20

Si vous avez déjà voulu incarner Ripley sous stéroïde de taureau, vaporiser l'équivalent de trois fois la population de la Terre en alien mutant immondes, si votre rêve, c'est d'avoir un nom tellement classe que même Chuck Norris vous respecte, alors prenez Let Them Come. C'est un défouloir puissant et original, beaucoup plus subtil qu'il n'y paraît. Pour moins de 8 €, n'hésitez pas !

En résumé

  • - L'ambiance de fin du monde
  • - La variété de l'équipement
  • - La frénésie de l'arcade
  • - Quelques rares petits bugs
  • - Il manque une musique vraiment emblématique du jeu
  • - Le fait de devoir systématiquement acheter ses munitions au prix fort.

Bande annonce de Let Them Come

Ajouter votre commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en mode non connecté. Pour vous identifier, veuillez vous connecter ou créer un compte.
Votre adresse e-mail ne sera jamais dévoilée.

Lire la suite de l'article
A propos de Consollection

Consollection.com est un site créée en 1999 par Benjamin, qui parle aujourd'hui de jeux vidéo, de cinéma et tout ce qui tourne autour de la culture geek.

Si cet article vous a plu, la rédaction vous recommande de lire également

Le test de BAFL : Brakes Are For LosersLe test de BAFL : Brakes Are For Losers

Découvrez le test de BAFL : Brakes Are For Losers

Super Blood Hockey une ambiance entre nostalgie 8 bits et humourSuper Blood Hockey une ambiance entre nostalgie 8 bits et humour

Découvrez le test de Super Blood Hockey, un jeu oscillant entre nostalgie 8 bits et humour

Le test Wolfenstein 2 : The New ColossusLe test Wolfenstein 2 : The New Colossus

Découvrez le test de Wolfenstein II: The New Colossus sur Xbox One X

Le test de The Frozen Wilds - Le premier DLC de Horizon Zero DawnLe test de The Frozen Wilds - Le premier DLC de Horizon Zero Dawn

Découvrez le test de The Frozen Wilds, le premier DLC du jeu Horizon Zero Dawn

Le test de Tower 57 : un hommage retro à l'AmigaLe test de Tower 57 : un hommage retro à l'Amiga

Découvre le test de Tower 57 : un hommage retro à l'Amiga et à la Super Nintendo

Knack 2 : Le test PS4Knack 2 : Le test PS4

Découvrez le test de Knack 2 sur PlayStation 4

The Witcher 3: Wild HuntThe Witcher 3: Wild Hunt

Le test du jeu The Witcher 3: Wild Hunt sur PlayStation 4

Theseus, le jeu VR qui revisite le mythe de Thésée et le MinotaureTheseus, le jeu VR qui revisite le mythe de Thésée et le Minotaure

Theseus, le jeu VR qui revisite le mythe de Thésée et le Minotaure

Spider-Man Homecoming VRSpider-Man Homecoming VR

Spider-Man Homecoming VR le test de l'expérience SpiderMan sur PlayStation VR

Beholder : L'incroyable jeu sur écouteBeholder : L'incroyable jeu sur écoute

Test du jeu Beholder sur PC

Uncharted: The Lost Legacy : le test PS4 sans concessionUncharted: The Lost Legacy : le test PS4 sans concession

Uncharted: The Lost Legacy : le test sans concession

Test du jeu Cars 3 : Course Vers la Victoire sur Nintendo SwitchTest du jeu Cars 3 : Course Vers la Victoire sur Nintendo Switch

Découvrez le test du jeu vidéo Cars 3 : Course Vers la Victoire sur console Nintendo Switch

  • XLan

    XLan

    34 aricles.

  • Le blogueur : Né de l'amour incestueux d'une Megadrive et d'une Super Nintendo
Fiche technique Let Them Come :
  • Editeur : Versus Evil
  • Type : Action
  • Machine : Sony Playstation 4
  • Support : Dématérialisé
  • Prix constaté à sa sortie : 7.99
  • Violence
  • Classification PEGI : Déconseillé aux - de 16 ans
  • Date de sortie
    en France : 03 Octobre 2017