Test de The Last Guardian sur PS4

Par Publié le 6 Janvier 2017 à 16:42. Dernière modification le 8 Janvier 2017 à 16:44
Temps estimé pour la lecture de ce test : 6 min. 0 commentaire

Test de The Last Guardian sur PlayStation 4

The Last Guardian

Test de The Last Guardian sur PlayStation 4

9 ans… Enfin, le nouveau jeu de Fumito Ueda, créateur des mythiques Ico et Shadow of the colossus, s’est livré au grand public en décembre dernier, après un développement qui aura connu de nombreux rebondissements, de la migration de la PS3 à la PS4 en passant par l’envie de son créateur de reprendre sa liberté en s’éloignant des studios Sony pour devenir indépendant. Les craintes autour de son nouveau bébé et ses nombreux reports étaient au maximum alors que les premières previews annonçaient déjà un jeu mal optimisé; porté par une jouabilité atteinte de rhumatismes.

Un chef-d’œuvre absolu ?

The Last Guardian
The Last Guardian

L'histoire de The Last Guardian

Vous incarnez un jeune garçon au prénom inconnu. À votre réveil, vous vous retrouvez au côté d’une énorme créature blessée prénommée Trico, sorte de chimère issue d’un croisement entre un chat, un chien, un rat et disons un rapace, rien que ça. Par la force des choses vous allez être amenés à vous entraider pour vous échapper de la gigantesque forteresse dans laquelle vous avez échoué. Pour des raisons évidentes de spoil et ne pas gâcher votre plaisir de découverte, nous n’en dirons pas plus sur l’aventure mais sachez que si vous êtes familiers avec les oeuvres de Ueda et/ou vous aimez les belles histoires, vous ne serez pas dessus et sachez d’ailleurs que vous obtiendrez toutes les réponses à vos questions.

The Last Guardian
The Last Guardian

Game System

L’Homme qui parlait à l’oreille de Trico

The Last Guardian mixe finalement toutes les mécaniques de gameplay introduites par les précédentes productions de Monsieur Ueda. Vous pourrez ainsi vous agripper à Trico pour atteindre des zones inaccessibles autrement, ou encore l’appeler pour lui indiquer des actions à effectuer. D’abord réticent au début de l’aventure, vous apprendrez à communiquer et travailler ensemble à force de surmonter les obstacles. Tout est donc basé sur la collaboration et l’observation. Le travail effectué sur le level design est d’ailleurs à saluer car tous les environnements sont pensés à double échelle. Celle du protagoniste que vous incarnez et celle de Trico. Cela donne lieu à des décors majestueux dans le plus pur style Veda, comprenez par-là : épuré. Ces décors nécessiteront d’ailleurs votre plus grande attention car le moindre détail à son importance et il vous faudra parfois plusieurs instants avant de comprendre comment passer à la suite de l’aventure. Heureusement, pour vous aider dans votre quête, vous pourrez compter sur l’incroyable travail des développeurs, effectué sur les comportements de Trico plus vrais que nature. C’est bien simple, là où certains jeux pourtant basés sur la collaboration peinent à vous proposer une IA partenaire dénuée de non-sens, les petits gars de la team Ueda ont réalisé un travail titanesque sur les attitudes de la bête. Trico passe ainsi sa tête dans les moindres recoins, essaie de grimper, gratte le sol et ne manque pas de se dégourdir les pattes dès que le décor s’y prête. Un vrai plus pour l’immersion et un bonheur à regarder d’autant qu’il est bon de souligner le soin apporté à ses animations, plus crédibles que jamais. Tantôt « lourd » puis attachant notre compagnon est rendu à la perfection et vous passerez de nombreuses minutes à l’observer.

The Last Guardian
The Last Guardian

Abordons maintenant les points faibles. Comme une autre arlésienne du jeu vidéo sortie en 2016, The Last Guardian souffre de problèmes de caméra en grande partie dus à la différence d’échelle entre nos deux protagonistes. Attendez-vous à râler dans certaines zones étroites tout en pestant contre cet incessant rappel des touches car jusqu’à la fin de l’aventure, vous aurez droit à un tutoriel constant vous rappelant les touches à utiliser en fonction des différentes situations. Un peu lourd, surtout que cela prend pas mal de place sur l’écran et le pire, c’est impossible à désactiver.

Graphisme

Concernant les graphismes, tout dépend de ce que vous recherchez. Ce n’est certainement pas le jeu de l’année dans le domaine. Oubliez les textures HD et les effets hollywoodiens, graphiquement The Last Guardian est avant tout la traduction d’une vision artistique. La quintessence du style « à la Ueda » avec des textures simples mais un soin particulier apporté aux éclairages. Les ressources étant en bonne partie utilisée par Trico notamment ses plumes qui réagissent au moindre mouvement, donnant parfois l’impression d’une aquarelle animée. Ce traitement participe grandement à la magie qui émane du titre qui est en de nombreuses occasions tout bonnement hypnotisant. Certains passages sont de véritables appels au screenshot. Voir Trico perché au loin sur une colonne de pierre à quelque chose de majestueux et renforce le côté pictural de l’œuvre.

The Last Guardian
The Last Guardian

Ombre au tableau, la PlayStation 4 a parfois du mal à suivre et le framerate chute régulièrement. Cependant rien de bien handicapant. De plus, vous aurez de plus moins de soucis si vous avez une PS4 pro ou la version numérique, les ralentissements étant moins présents sur ces supports.

Bande son

Composée par Takeshi Furukawa pour une première collaboration avec Fumito Ueda, la musique est bien évidemment orchestrale et reste discrète dans l’ensemble. Le thème que vous entendrez le plus souvent étant celui qui débute lors des confrontations. Les autres thèmes accompagnent parfaitement les situations et servent les émotions que cherche à faire ressentir l’auteur tout en restant discrètes pour laisser place aux bruits de la nature lors de scènes plus contemplatives. Concernant les autres bruitages, on peut relever le bon travail effectué sur les sons qu’émet Trico, plus crédibles que jamais.

The Last Guardian
The Last Guardian

Durée de vie

Comptez une dizaine d’heures pour un premier run. Vous pourrez toujours effectuer le jeu par la suite pour débloquer les différents costumes du garçon et les colliers pour Trico, mais cela ne va pas plus loin. Vous pourrez tenter votre chance et essayer de débloquer le fameux trophée qui nécessite de finir le jeu en moins de 5h.

Conclusion

18/20

Majestueux, passionnant, enivrant

The Last Guardian est ce qui se rapproche le plus d’un coup de foudre artistique. Majestueux, passionnant, enivrant, l’oeuvre de Fumito Ueda à tout du conte moderne et marque de son empreinte un paysage vidéoludique relativement pauvre en triple A originaux. Monsieur Ueda prouve une fois de plus que quoi qu’il arrive, il ne faut pas douter de son ambition. C’est une œuvre unique qui à elle seule porte le jeu vidéo à un niveau rarement atteint que ce soit dans la construction que dans l’émotion procurée au joueur. Un chef d’œuvre absolu que même les défauts de gameplay ne sauraient ternir.

En résumé

  • - Trico
  • - Une ambiance unique
  • - Trico
  • - Une DA maîtrisée jusque dans les moindres recoins
  • - Trico- Un belle histoire et une fin prenante
  • - La relation entre le garçon et...
  • - Trico
  • - Des chutes de framerate
  • - Les problèmes de caméra

Bande annonce de The Last Guardian

Ajouter votre commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en mode non connecté. Pour vous identifier, veuillez vous connecter ou créer un compte.
Votre adresse e-mail ne sera jamais dévoilée.

A propos de Consollection

Consollection.com est un site créée en 1999 par Benjamin, qui parle aujourd'hui de jeux vidéo, de cinéma et tout ce qui tourne autour de la culture geek.

Si cet article vous a plu, la rédaction vous recommande de lire également

Let's Sing 2018 : Hits Français et InternationauxLet's Sing 2018 : Hits Français et Internationaux

Découvrez le test de Let's Sing 2018 : Hits Français et Internationaux

Test de PES 2018, le nouveau Pro Evolution SoccerTest de PES 2018, le nouveau Pro Evolution Soccer

Découvrer le test de PES 2018, le nouveau Pro Evolution Soccer de Konami

NBA 2K18 : Le test de la meilleure simulation de basketNBA 2K18 : Le test de la meilleure simulation de basket

Découvrez le test de NBA 2K18, certainement la meilleure simulation de basket

Pon Pon Pata Pon : Le test de Patapon Remastered sur PS4Pon Pon Pata Pon : Le test de Patapon Remastered sur PS4

Pon Pon Pata Pon ! Découvrez le test de Patapon Remastered sur PlayStation 4

Destiny 2 : Le TestDestiny 2 : Le Test

Destiny 2 : Le Test

Découvrez le test de >observer_ et son univers cyberpunkDécouvrez le test de >observer_ et son univers cyberpunk

Découvrez le test du jeu >observer_ et son univers cyberpunk

The Witcher 3: Wild HuntThe Witcher 3: Wild Hunt

Le test du jeu The Witcher 3: Wild Hunt sur PlayStation 4

Theseus, le jeu VR qui revisite le mythe de Thésée et le MinotaureTheseus, le jeu VR qui revisite le mythe de Thésée et le Minotaure

Theseus, le jeu VR qui revisite le mythe de Thésée et le Minotaure

Beholder : L'incroyable jeu sur écouteBeholder : L'incroyable jeu sur écoute

Test du jeu Beholder sur PC

Horizon Zero Dawn Test PS4Horizon Zero Dawn Test PS4

Le test de Horizon Zero Dawn en exclusivité sur PlayStation 4

Test de Oh...Sir! Le simulateur d'insultes sur PS4Test de Oh...Sir! Le simulateur d'insultes sur PS4

Test de Oh...Sir! Le simulateur d'insultes sur PS4

  • Benjamin Levy

    Benjamin Levy

    7236 aricles.

  • Le blogueur : Développeur open source, Ben-J est un collectionneur et joueur. Sa première machine ? Un Apple...
The Last Guardian PS4
Fiche technique The Last Guardian :
  • Editeur : Sony Interactive Entertainment
  • Type : Aventure
  • Machine : Sony Playstation 4
  • Support : Dématérialisé
  • Code EAN : 0711719838654
  • Prix constaté à sa sortie : 69.99
  • Comparer le prix de The Last Guardian PS4.
  • Violence
  • Classification PEGI : Déconseillé aux - de 12 ans
  • Date de sortie
    en France : 07 Décembre 2016