Kobo Aura One : Test d'une liseuse numérique à grand écran

Par , publié le 13 Décembre 2016 à 12:37. Dernière modification le 15 Décembre 2016 à 09:55

Kobo Aura One : Test d'une liseuse numérique à grand écran

Kobo Aura One : Test d'une liseuse numérique à grand écran

Kobo Aura One : Test d'une liseuse numérique à grand écran

Avant d'aborder le sujet, j’ai eu une hésitation. Est-ce qu'on parle uniquement de liseuse ou on peut également employer le mot tablette ? La Kobo est une tablette tactile. Mais pour éviter de la confondre avec une tablette Android ou une tablette iPad, on va parler de liseuse, même si je n’aime pas trop ce nom… D’ailleurs je n'aime pas non plus le nom anglais ebook.

Bon, quoi qu’il en soit et avant d’aborder réellement le sujet, je dois vous envoyer quelque chose, qui a certainement orienté mon avis : je n’aime pas le dématérialisé. Tous mes jeux vidéo sont en version boîte et j'achète encore mes livres chez un libraire et mes magazines dans des kiosques à journaux. Dans ma tête, je ne suis pas prêt à abandonner mes habitudes. Oui, ça prend de la place, on ne sait plus où les ranger et le papier est un vrai problème de recyclage. Mais voilà, j’aime toucher les choses et j’aime mes bibliothèques Billy achetées chez Ikea où tout est parfaitement rangé. Dans ma jeunesse, j'ai eu du mal à me lancer dans la lecture. Je n'aimais pas ce qu'on m'imposait et je trouvais ça barbant. J'ai commencé à aimer lire avec les livres dont on est le héros, les livres de films que j’avais vu, en commençant par Star Wars, les livres de sciences fiction et tout ce qui touchait à la Première Guerre mondiale. J'ai encore tous mes livres à la maison et mes enfants commencent à emprunter quelques livres de ma collection personnelle.

Autant vous dire que lorsqu'on m'a prêté la liseuse Aura One de Kobo, j’ai mis un peu de temps avant de me lancer. Mais je lui ai finalement trouvé un intérêt. Et je vais vous expliquer pourquoi.

Kobo Aura One
Kobo Aura One

La liseuse Kobo pèse 233 grammes ce qui la rend confortable à la main. Elle n’est ni trop légère, ni trop lourde. En comparaison, mon livre de poche Le Dernier Vœu pèse de 208g et mon livre grand format L’art de la supercherie pèse 688g.
Derrière, on trouve une texture en caoutchouc antidérapante, qui limite pas mal les risques de la faire tomber malencontreusement. D'ailleurs, comme toutes les autres tablettes, je vous conseille vivement de prendre une housse ou un bumper en silicone.

Techniquement et sans rentrer dans les caractéristiques pompeux, sachez qu'elle dispose de 8 Go de mémoire ce qui permet de stocker près de 7 000 BD ou livres numériques et que son autonomie est de 30 jours. Deux petites particularités qui la distinguent des autres : son grand écran avec un écran tactile Carta E Ink de 7,8 pouces pour une résolution de 1872 x 1404, et son étanchéité à l'eau certifiée IPX8. Alors, je n'ai pas testé de noyer la liseuse, mais je pense qu'en cas de mauvaises manœuvres dans son bain ou sous la pluie, la liseuse n'a rien à craindre.

Kobo Aura One
Kobo Aura One

On trouve un bouton pour l’allumer sur l’arrière en haut à droite et une prise mini USB sur le devant pour la recharger. C’est tout. C’est peut-être déroutant lors de la première utilisation, mais Kobo a misé sur l’essentiel et sur la sobriété. Les réglages de la luminosité et tous les autres paramètres sont à voir directement sur l'interface de la tablette. En fait, on comprend mieux le pourquoi du comment puisque la Kobo propose plus qu’un simple réglage de luminosité. En effet, la liseuse est capable de modifier automatiquement température des couleurs, grâce à un petit capteur situé devant la liseuse, afin de réduire l'exposition à la lumière bleue.
Le confort de lecture n'a rien à envier à la lecture dite traditionnelle. C’est même mieux puisque j'ai pris l’habitude de lire à une main alors qu’un livre aussi petit qu’il puisse être se lie avec ses deux mains. De plus, on peut changer la police et la taille des caractères et modifier l'interlignage et les marges. Et puis fini j’ai dit adieux aux marque-pages, puisque la liseuse se rallume à la dernière page lue.

J'ai aujourd'hui adopté la liseuse

Après avoir créé un compte et configurer son Wi-Fi, une boutique est disponible directement sur l’interface et permet de rechercher et commander plusieurs livres en français ou en dans une autre langue. Le store recommande aussi des livres avec pour chacun des ouvrages, un résumé, un extrait de quelques pages, des informations sur l'éditeur, des commentaires et des suggestions similaires. Et le prix de livres dans tout ça ? Si je compare le prix de La fille de Brooklyn de Guillaume Musso, le livre est à 21,90 € et 20,80 € en prix vert à la FNAC. Sur Kobo, le prix du livre est de 13,90 €. Il n'y a pas de doute, l'économie est réelle.
En branchant la liseuse sur un port USB de son ordinateur, il est tout à fait possible d’ajouter à son catalogue, n'importe quel livre numérique d'un simple copier-coller.
Enfin un moteur de recherche permet de retrouver un mot ou une annotation, dans le texte de vos livres ou dans le dictionnaire intégré dans la liseuse. D'ailleurs le dictionnaire est assez pratique puisqu'en laissant appuyer votre doigt sur un mot, une popin apparaît avec sa définition et plusieurs liens pour lancer une recherche du mot sur Google ou sur Wikipédia.

Cela fait quelques mois que je l'utilise et j'ai aujourd'hui adopté la liseuse mais pas pour toutes les occasions. Finalement, je suis un peu dégouté de devoir la rendre... même ses petits défauts vont me manquer comme le temps rafraîchissent que je trouve un peu lent.
En voyage, la liseuse me permet de transporter pas mal de livres en même temps, ce qui évite de les porter et de les corner au fond d'un sac à dos.
De plus, le store étant disponible à tout moment, la liseuse comble mes envies d'achat compulsif et propose souvent des titres qui ne sont plus disponibles dans le commerce.

Kobo Aura One
Kobo Aura One

Alors, deux questions se posent. Premièrement, à quoi sert une liseuse, alors qu'on peut aussi lire sur une tablette ou sur un smartphone ? Eh bien, je répondrais que le confort de lecture n'est pas la même, notamment au niveau de la fatigue des yeux et qu'avec une liseuse, on ne fait que lire. Ce  que je veux dire, c'est qu'on n'est pas "distrait" par toutes les autres applications installées sur la tablette.
Deuxième question mais cette fois-ci un peu plus personnelles : quelle liseuse acheter maintenant que je vais rendre la Kobo Aura One ?
La Kobo Aura One coûte 229,90 € sur Amazon mais semble en rupture de stock pour cette fin d'année. Un vendeur me disait qu'ils attendaient un réassort pour la fin décembre. Quoi qu'il arrive, je pense que je vais rester sur la marque Kobo.  Et après réflexion, je pense que je vais acheter la Kobo Aura H20 qui coûte 179,99 €, avec une taille d'écran de 6,9 pouces mais une autonomie de 2 mois contre un mois pour la Kobo Aura One.

Présentation de la Kobo Aura ONE

La rédaction vous recommande de lire également

Homido : un casque de réalité virtuelleHomido : un casque de réalité virtuelle

11 Décembre 2015 à 14:2504702

Ricoh Theta SRicoh Theta S

25 Novembre 2015 à 11:5513477

Parrot MINIKIT Neo 2 HD Kit mains-libresParrot MINIKIT Neo 2 HD Kit mains-libres

27 Juillet 2015 à 09:5403119

Samsung E60Samsung E60

15 Mars 2011 à 20:2021805

Ajouter votre commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en mode non connecté. Pour vous identifier, veuillez vous connecter ou créer un compte.
Votre adresse e-mail ne sera jamais dévoilée.

A propos de Consollection

Consollection.com est un site créée en 1999 par Benjamin, qui parle aujourd'hui de jeux vidéo, de cinéma et tout ce qui tourne autour de la culture geek.

  • Benjamin Levy

    Benjamin Levy

    7137 aricles.

  • Le blogueur : Développeur open source, Ben-J est un collectionneur et joueur. Sa première machine ? Un Apple...
Fiche technique Kobo Aura One :
Constructeur : Kobo
Support : Dématérialisé
Code EAN : 0681495007240
Prix constaté à sa sortie : 229.90
Logitech