Test OkunoKA Madness : un jeu de plateforme mignon mais hardcore

Le test du jeu OkunoKA Madness, édité par Ignition Publishing et développé par Caracal Games, a été réalisé sur PC.

Test OkunoKA Madness : un jeu de plateforme mignon mais hardcore

OkunoKA Madness

Test OkunoKA Madness : un jeu de plateforme mignon mais hardcore

Vous trouviez que le sergent Hartman dans Full Metal Jacket était dur ? Impitoyable ? Implacable et humiliant ? Vous n'êtes qu'une bande de petits joueurs. Si vous voulez vraiment roter du sang, je vous invite à jouer à OkunoKA Madness; un jeu développé par le studio italien Cracal Games et édité par Ignition Publishing sur Steam, PlayStation 4, Xbox One et Nintendo Switch.
Attendez, vous ne me croyez pas ? Alors entrez dans ce monde de douleur, et découvrez le test de OkunoKA Madness, ce masocore, cette perle du die and retry !

OkunoKA Madness est fait pour les acharnés du pad, pour les mordus de compétition, pour les accros du jeu de plateforme
  • OkunoKA Madness

    OkunoKA Madness

  • OkunoKA Madness

    OkunoKA Madness

  • OkunoKA Madness

    OkunoKA Madness

L'histoire de OkunoKA Madness

Test OkunoKA Madness : un jeu de plateforme mignon mais hardcore

Bon, jusque-là tout va bien, rien de très balèze ici. Vous êtes Ka, une créature à la bouille toute mignonne et vous allez devoir gober une bébête noire à la fin de chaque niveau. Voilà, c'est tout.
Je vous avais prévenu, ce n'est pas ici que se trouve l’épaisseur du jeu, mais dans le paragraphe suivant.

Game System

16/20
Test OkunoKA Madness : un jeu de plateforme mignon mais hardcore

OkunoKA Madness est un plateformer très exigeant, la suite d’OkunoKA sorti en 2018.
Vous allez d’un point A à un point B, à la manière d’un Super Meat Boy qui en est clairement le père spirituel. Le concept est identique, et même les tous premiers levels du tuto sont identiques.
Vous ferez très vite le tour des capacités de votre avatar : courir, sauter, s’accrocher aux murs, wall jump et faire apparaître et disparaître les plateformes sur simple pression d’un bouton. Voilà l’essentiel du gameplay.

Comme dans ce genre de jeu ultra exigeant, les niveaux sont très courts ; ils se terminent en quelques secondes. La centaine de niveaux se terminent potentiellement en quelques dizaines de minutes. Mais pour en arriver là, vous allez devoir le poncer pendant des heures et des heures avant de maîtriser chaque stage ! La durée de vie, si la compétition est votre truc, devient carrément exponentielle, car nul doute qu’une scène de compétiteur de tout poil va se mettre en place.

OkunoKA Madness
OkunoKA Madness

Avant d’en arriver à vouloir le scorer, il va falloir prouver que vous êtes capable de le finir, et cela n’est pas si simple. Et c’est un euphémisme !
Votre perso n’a pas de barre de vie bien sûr, et la moindre erreur vous renvoie au début du level. Et avant de voir la fin de chaque level, vous allez baver un bon demi-litre d’insultes, et vous arrêterez de compter vos morts très rapidement. Vous allez devoir faire preuve d’une précision extrême, voire parfaite à certains moments, mais sans jamais de frustration, car c’est systématiquement une faute de votre part que vous analyserez.

OkunoKA Madness
OkunoKA Madness

Si au début l’expérience peut paraître rebutante, à force d’y jouer vous allez grimper la courbe de difficulté, et vous rendre compte que vous commencez à vraiment vous imprégner de l’esprit du titre, de la difficulté, et la satisfaction de la réussite sera proportionnelle à la douleur que vous aurez ressenti pour finir le titre.

Votre mission première sera de finir les niveaux, et vous vous surprendrez, une fois que ce sera fait, à vouloir recommencer directement pour améliorer votre score de quelques secondes, car vous savez que vous pouvez faire mieux. Votre score à la fin de chaque niveau compris entre F et S vous le rappellera avec un petit air narquois.

OkunoKA Madness
OkunoKA Madness

Et si vous faites une super course et que vous stagnez à un score minable… Eh, bah, c’est qu’il y a une route alternative à trouver. Toujours plus dure, plus complexe, parfois, c’est déjà balèze de comprendre comment trouver cette deuxième route, l’emprunter, c’est à vos risques et périls bien sûr ! Le level design est assez admirable en ce sens qu’il propose une route principale claire et délicate tout en dessinant entre les lignes un deuxième itinéraire encore plus dur ! Intelligent et brillamment exécuté.

OkunoKA Madness
OkunoKA Madness

Le jeu est clairement pensé pour la scène speedurun. Si le mode histoire est déjà prenant, la partie contre la montre avec son cortège de compétiteurs risque de vous faire passer quelques nuits blanches pour peu que vous soyez sportif et que vous aimez les fessées.
Et si jamais vous en voulez encore (coquin va), vous pourrez activer l’option folie pour des sensations encore plus masos. Mention spéciale aux missiles à têtes chercheuses qui sont justes atroces ! Parce que vous gratter la peau avec du papier de verre ne vous suffit pas et que vous voulez passer une deuxième couche avec du sel...

Et le bonbon au-dessus du gâteau bondage, il y a plein de petites choses à débloquer comme de nouveaux persos avec des capacités spéciales. Les capacités vont vous aider en fonction de votre style de jeu comme par exemple, le fait de rebondir sur les murs sans glisser. Mais il va falloir les mériter, avec des items cachés dans les levels, trouver des vortex en cas de réussite de level sans mort, mais une fois dans ces niveaux cachés, il faudra jouer serré, car il n’y a que 3 vies disponibles !

OkunoKA Madness
OkunoKA Madness
OkunoKA Madness été travaillé avec un soin qui force le respect

Graphisme

18/20
Test OkunoKA Madness : un jeu de plateforme mignon mais hardcore

La direction artistique est dans la continuité de ce qu’a pu proposer la série des jeux comme Rayman Legends et Rayman Origins. Des dessins en aquarelle, tout en finesse et en élégance, avec des personnages loufoques et pleins de personnalité.
En plus des personnages, le soin a été apporté même au niveau des décors, de l’arrière-plan, tout est vivant, élégant et a été travaillé avec un soin qui force le respect.

OkunoKA Madness
OkunoKA Madness

Bande son

15/20

Le choix a été fait d’avoir une bande-son très douce, ce qui tranche de manière radicale avec l’ambiance du gameplay. Un choix des développeurs qui aurait pu être justifié pour adoucir nos insultes vis-à-vis du jeu en cas d’obstacle… EH BIEN C’EST RATE BO# !*¤ QUE CE JEU EST HARDCORE !!!

OkunoKA Madness
OkunoKA Madness

ConclusionMon avis concernant OkunoKA Madness sur PC

17/20

Okunoka Madness est sans aucun doute un jeu de niche. Il est fait pour les acharnés du pad, pour les mordus de compétition, pour les accros du jeu de plateforme.
Mais il est si bien fait, qu’il arrivera à séduire au-delà de son cœur de cible, en particulier grâce à son ambiance incroyablement belle et addictive !

En résumé

Les points forts Les points forts de OkunoKA Madness

  • - Un gameplay aux petits oignons
  • - Des boss impressionnants
  • - La direction artistique sans faute

Les points faibles Les points faibles de OkunoKA Madness

  • - Des nerfs d’acier nécessaires
  • - La profusion artistique qui nuit exceptionnellement à la lisibilité

Vidéo de présentation du jeu OkunoKA Madness