Test Mini Metro sur Switch : l'exploitation des transports en commun

Par Publié le 11 Janvier 2019 à 16:08. Dernière modification le 15 Janvier 2019 à 15:17
Le temps estimé pour la lecture de ce test est de 6 min. 0 commentaire
Sommaire :

Test Mini Metro sur Switch : l'exploitation des transports en commun

Mini Metro

Test Mini Metro sur Switch : l'exploitation des transports en commun

Un jeu minimaliste, aucun niveau, des parties courtes, des effets sonores répétitifs... Ce jeu n'a absolument rien qui puisse le rendre attirant et pourtant, Mini Métro possède ce petit truc, que seuls les jeux indépendants ont la capacité d'offrir, et qui le rend extrêmement addictif, comme l'avait été le jeu Theme Hospital.

Mini Metro est un jeu de stratégie en temps réel, qui vous scotchera des heures sur votre console. Il place le joueur à la tête des plus grandes lignes de transports en commun du monde.
Initialement développé par le studio néo-zélandais Dinosaur Polo Club sur mobile et sur PC, Mini Metro a bénéficié d'un portage sur Switch par le studio canadien Radial Games. Le jeu est sorti depuis août 2018, uniquement en téléchargement sur la boutique en ligne de Nintendo. Voici le test de Mini Metro sur Nintendo Switch.

Quelque chose en nous d'Harry Beck

  • Consollection

    Mini Metro Switch

  • Consollection

    Mini Metro Switch

  • Consollection

    Mini Metro Switch

L'histoire de Mini Metro

Vous êtes le gérant d'une régie assurant l'exploitation des transports en commun d'une ville et vous avez les pleins pouvoirs pour relier les stations afin que tous les habitants puissent atteindre leur destination.
Voici le pitch du jeu qui ne propose aucune cinématique ou mise en situation. Mini Metro est un jeu d'arcade pur et dur. Vous choisissez votre ville, et la partie commence jusqu'au game over.

Mini Metro propose plusieurs lieux pour jouer. 20 villes emblématiques du monde comme Londres, Paris, New-York, Berlin Melbourne, Hong Kong, Osaka, etc. Ces villes se débloquent au fur et à mesure en atteignant un score minimal dans les précédentes villes.

Game System

La carte du jeu, vue de dessus, affiche les stations par le biais de grandes formes géométriques (triangle, rond, carré, etc.). À côté de chaque station, des petites formes géométriques apparaissent représentant vos usagers, qui souhaitent rejoindre l'une des stations de la même forme qu'eux. Par exemple, un petit triangle qui attend à la station rond, souhaite donc rejoindre la station triangle depuis cette station rond. Il faut bien comprendre qu'un passager ne souhaite pas rejoindre une station en particulier, mais une forme quelle que soit la distance.
Pour mener à bien votre mission, vous devez donc créer des rames de métro (ou de tramway)... Et c'est cela votre principal champ d'action dans le jeu. Il n'y a rien d'autre à gérer qui puisse être complexe à assimiler comme dans un jeu de gestion et tout se fait automatiquement : les locomotives font leurs allers-retours sur les lignes et les passagers montent et descendent dès qu'ils le peuvent, en fonction des places disponibles dans le wagon. Chaque fois qu'un usager arrive à bon port, le joueur gagne un point. En moins d'une minute, vous avez compris les mécanismes du jeu.

Si votre but est de relier simplement des stations entre elles pour créer des lignes, il faut savoir que plus la ligne est longue, plus le temps de trajet des locomotives sera important. Il faudra donc tenter de créer plusieurs lignes courtes, avec si possible le plus de symboles différents et avoir le moins de changement à faire pour vos utilisateurs.

Mini Metro Switch - New York
Mini Metro Switch - New York

En tant que gérant d'exploitation, vous avez tous les droits. Il est possible de prolonger des lignes, de les raccourcir, de bifurquer une ligne vers une autre station ou de créer une boucle. Là où le jeu se complique, c'est que les stations apparaissent aléatoirement, contrairement aux stations de Ticket to Ride qui sont fixes et connues sur le plateau de jeu. De plus, elles peuvent être séparées des autres par des fleuves pour lesquels, il faudra mettre en place des ponts ou des tunnels afin de les atteindre.

Mini Metro
Mini Metro

Les heures et les jours filent à un train d'enfer, et très vite, certaines stations voient leur affluence grandissante. Il faudra donc remédier à ce problème au risque de laisser vos usagers attendre trop longtemps ce qui entraîne la fin de la partie. Chaque début de semaine, le joueur reçoit des items qu'il faudra choisir et utiliser judicieusement si vous ne voulez pas voir vos lignes saturées. Faut-il une bifurcation, une autre ligne, augmenter le nombre de wagons pour augmenter le nombre de passagers dans le train ou ajouter une locomotive pour augmenter la cadence ? Le jeu vous propose quelques bonus comme des ponts et des tunnels, un échangeur lorsque plusieurs lignes posséderont la même station, etc.
Là où le jeu devient vicieux, c'est lorsqu'un tunnel vous est proposé en bonus au moment où vous n'en avez pas besoin et qu'une station apparaît derrière la rive la semaine suivante. Ou lorsque tout d'un coup, tous vos passagers souhaitent rejoindre la nouvelle station en forme d'étoile. Il faut pouvoir réagir vite. Et si vous pensez que Mini Métro est un jeu simple et que vous n'y passerez pas plus de 10 minutes pour essayer, détrompez-vous. Le gameplay offert par les différentes villes et vos nombreux échecs vous donneront envie de réessayer toujours avec une nouvelle approche. Faut-il créer de longue ligne pour relier toutes les stations, au risque d'augmenter le temps de trajet des locomotives ? Ou bien faut-il créer plusieurs lignes ? S'il est possible de mettre le jeu en pause pour souffler un peu et contempler son œuvre, il est aussi possible d'augmenter la vitesse de jeu, mais attention à la cadence lorsque votre exploitation devient gigantesque.

Vous n'avez pas forcément autant de temps que vous le souhaitez pour gérer vos lignes. Et si, six de vos passagers attendent trop longtemps, la partie est perdue. C'est précisément, le type de jeu qu'on retrouve dans le mode Normal de Mini Métro. Il existe 3 autres modes : Extrême dans lequel les lignes ne peuvent être modifiées, Sans fin dans lequel aucune station peut être saturée; c'est le mode privilégié pour construire ses lignes sans prise de tête, et enfin Création, qui vous permet de placer et modifier vous-même les stations. À cela s'ajouter des challenges quotidiens, histoire de pouvoir comparer ses scores avec le reste de la communauté, ainsi qu'un mode multijoueurs, pour tenter de créer à plusieurs le meilleur réseau de métro au monde.

Graphisme

Comme vous pouvez le voir sur les captures, Mini Metro propose une direction artistique très minimaliste sans aucune animation superflue. On ne trouve aucun nom de station, aucun monument sur la carte, mais rassurez-vous, on arrive toutefois à bien distinguer les lieux comme Manhattan à New-York ou l’île Saint-Louis à Paris pour pouvoir s'imaginer plein de situations. Le choix graphique peut se comprendre pour un jeu initialement sorti sur smartphone par un studio indépendant, mais j'aurai bien vu une petite mise à jour graphique sur Nintendo Switch.

À noter qu'une option "Daltonien" est disponible pour les joueurs distinguant mal les couleurs et une autre pour passer le jeu en mode nuit ce qui inverse les couleurs (oui, la prédominance du blanc fait mal aux yeux lorsqu'on joue en mode portable tard le soir).

Mini Metro Switch - Mode nuit
Mini Metro Switch - Mode nuit

Conclusion

15/20

Avec ses parties courtes et son gameplay agréable et compréhensible rapidement, Mini Métro est une très bonne surprise. A moins de 10 €, le jeu remplit très bien le cahier des charges d'un casual game.

En résumé

Les points forts de Mini Metro

  • - Un gameplay simplet et intuitif
  • - Des parties courtes
  • - De nombreux modes de jeux et des options graphiques notamment pour les daltoniens

Les points faibles de Mini Metro

  • - Manque de détails
  • - Pas de niveaux au sein des villes

Bande annonce de Mini Metro

Ajouter votre commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire. Votre adresse e-mail ne sera jamais dévoilée.


A propos de Consollection

Consollection.com est un site créé en 1999 par Benjamin, qui parle aujourd'hui de jeux vidéo, de cinéma et tout ce qui tourne autour de la culture geek.


Si cet article vous a plu, la rédaction vous recommande de lire également

Mon avis sur TrüberbrookTest de Trüberbrook : l'extraordinaire jeu d'aventure point'n'click

Découvrez le test de Trüberbrook, un jeu d'aventure dans un univers parallèle des années 60 disponible sur Xbox, PS4, Switch

Mon avis sur Beat CopTest de Beat Cop sur PS4 : Un point'n'click entre voyous et flics ripoux

Découvrez le test de Beat Cop disponible sur Steam, Nintendo Switch, PlayStation 4, Xbox One et sur téléphones mobiles

Mon avis sur At Sundown: Shots in the DarkTest de At Sundown Shots in the Dark. Un shooter compétitif très obscure

Découvrez le test de At Sundown: Shots in the Dark, un jeu développé par Mild Beast Games sur PC, PS4, Xbox One et Switch

Mon avis sur The MessengerTest de The Messenger : un jeu de Ninja en 8 shino-BITS

Découvrez le test du jeu The Messenger, un jeu de Ninja en 8 shino-BITS, développé par Sabotage et édité par Devolver Digital

Mon avis sur Generation ZeroGeneration Zero : Test du jeu de survie face à des robots hostiles

Découvrez le test de Generation Zero, un FPS survivaliste contre des machines qui se déroule à la fin des années 80

Mon avis sur DéracinéTest Déraciné. Le premier jeu sur PlayStation VR de FromSoftware

Découvrez le test du jeu Déraciné. Le premier jeu de FromSoftware en réalité virtuelle, exclusivement sur PlayStation VR

Spider-Man Homecoming VRSpider-Man Homecoming VR

Spider-Man Homecoming VR le test de l'expérience SpiderMan sur PlayStation VR

Le test de Fortnite sur Xbox OneLe test de Fortnite sur Xbox One

Découvrez le test de Fortnite sur Xbox One, le jeu développé par Epic Games

Le test de Tekken 7 en mode VR - Le verdictLe test de Tekken 7 en mode VR - Le verdict

Le test de Tekken 7 en VR - Le verdict

The Witcher 3: Wild HuntThe Witcher 3: Wild Hunt

Découvrez le test du jeu The Witcher 3: Wild Hunt sur PlayStation 4

Beholder : L'incroyable jeu sur écouteBeholder : L'incroyable jeu sur écoute

Test du jeu Beholder sur PC

  • Benjamin Levy

    Par Benjamin Levy

    1673 articles.

    Le blogueur : Développeur open source, Ben-J est un collectionneur et joueur. Sa première machine ? Un Apple...

Fiche technique Mini Metro :
  • Editeur : Radial Games
  • Type : Stratégie
  • Machine : Nintendo Switch
  • Support : Dématérialisé
  • Prix constaté à sa sortie : 8.49
    • Classification PEGI :
    • Déconseillé aux joueurs de moins de 3 ans
    • Date de sortie
      en France : 30 Août 2018