J'ai testé HUXLEY au Centre de réalité virtuelle ManKind à Nancy

J'ai testé HUXLEY au Centre de réalité virtuelle ManKind à Nancy

HUXLEY - VR

J'ai testé HUXLEY au Centre de réalité virtuelle ManKind à Nancy

Consollection était déjà allé faire un tour du côté de Mankind, un espace situé à Nancy et dédié à la réalité virtuelle. Nous avions décimé des hordes de zombies, mais malgré tout, nous n’avions pas totalement étanché notre soif d'aventure au cœur de mondes virtuels.
Nous voilà donc de retour chez Mankind, cette fois pour découvrir le jeu Huxley et son Escape Game post Apocalyptique.
Quelle est la particularité de Mankind ? Et bien, contrairement à la majorité des autres salles de jeux VR, nous avons ici la possibilité de jouer en Hyper Immersion.
Explication, en découvrant notre avis sur HUXLEY, un jeu développé par le studio allemand Exit VR et édité par Ubisoft, jouable de 2 à 4 joueurs.

Vous aurez, en sortant de là, une incroyable sensation d’avoir vécu quelque chose de tellement plus vaste que vous n’imaginiez
ManKind - Nancy
ManKind - Nancy

Les Locaux

Je les avais déjà décrits dans mon précédent test, lorsque j'avais testé Arizona Sunshine au Centre de réalité virtuelle ManKind à Nancy, je vous invite donc à vous y référer.
Nous y sommes allés aux alentours d’Halloween, et l’équipe a travaillé le décor en conséquence : toile d’araignée, squelette, doigts coupés, etc. Cet effort de mise en scène transforme l’espace, rend le tout convivial, amusant à parcourir… et que dire des bonbons – en forme d’araignées et de dents de vampires – et des boissons offertes à l’accueil ? C’est ce genre de petites attentions qui nous permet de nous sentir comme chez nous.

ManKind - Nancy
ManKind - Nancy
ManKind - Nancy
ManKind - Nancy

Le staff est toujours aux petits soins avec le public, sourire et professionnalisme d’un bout à l’autre de notre petite aventure !
Mais bon, ça papote ça papote… le jeu ne va pas se lancer tout seul !

  • HUXLEY - VR

    HUXLEY - VR

  • HUXLEY - VR

    HUXLEY - VR

  • HUXLEY - VR

    HUXLEY - VR

Lire aussi Test de Tom Clancy's The Division par Benjamin Levy

Le matériel

Quelques nouveautés par rapport à notre dernière visite.
La salle en elle-même a été déplacée. Couverte de moquette et de tapisserie épaisse, le son résonne moins, comme le bruit de nos pas, améliorant ainsi notre confort.
Les dimensions de la salle ont été revues pour mieux coller aux dimensions du jeu. La salle est désormais plus petite, mais in game cela ne change rien car la salle précédente était trop grande par rapport aux dimensions prévues par les jeux. La salle actuelle est aux exactes dimensions, leur permettant ainsi d’optimiser l’espace de leurs locaux.
Enfin, cette nouvelle pièce est mieux isolée, permettant de mieux contrôler la température. La dernière fois, nous avions joué en plein été et c’était un vrai four. Ici, les dimensions de la pièce et son isolation thermique permettent un chauffage ou une climatisation optimale.

Autre nouveauté, et pas des moindres, le matériel.
Lors de notre dernière visite, nous avions un matériel performant, mais encombrant. Notamment, un des joueurs, moi en l’occurrence, avait sur le dos le PC qui faisait tourner le jeu. En plus de faire du bruit et de peser son poids, il dégageait beaucoup de chaleur.

ManKind - Nancy
ManKind - Nancy

Fini tout cela, vous voilà avec la dernière génération de matériel VR, vous aurez un casque qui m’a semblé plus léger que les autres avec lesquels je joue habituellement, des manettes et c’est tout ! Pas de fil, pas de PC portable dans le dos… Bien sûr, pendant la partie, cela se traduit par une meilleure liberté de mouvement, un plus grand confort, et une fatigue atténuée. Que du positif donc !

ManKind - Nancy
ManKind - Nancy

Le jeu en lui-même

Histoire

Fini les zombies, mais pas les problèmes !
En 3007, la vie sur terre est devenue impossible. Mais Huxley, une IA – qui possède le même prénom qu’Aldous Huxley, le fantastique auteur de SF, fallait bien que je balance un peu ma science – vous contacte pour vous demander de l’aider à revenir dans le temps pour empêcher cette catastrophe.

HUXLEY - VR
HUXLEY - VR

Bon, le scénario, comme dans la plupart des Escape Game, est un prétexte pour faire des énigmes, ce n’est pas la motivation première pour en faire.

Gameplay

Vous commencez le jeu en mettant le masque ayant l’apparence d’un animal que vous allez choisir. Cette petite phase dans les jeux en VR me fait toujours bien rire, mais c’est surtout une très bonne idée pour nous différencier ! Quand on ne choisit pas son skin, on ne sait pas à qui on s’adresse, et c’est parfois compliqué de se synchroniser. Dans un Escape Game, c’est essentiel de savoir à qui on s’adresse et si on s’adresse à nous afin de nous coordonner.

ManKind - Nancy
ManKind - Nancy

Aux premières minutes de jeu, avant de se lancer dans l’aventure en elle-même, pendant la phase de sélection de notre avatar, on se retrouve plongé dans un monde à la Tron, avec des lignes de couleurs s’étirant à l’infini.
J’ai beau avoir un peu l’habitude des expériences en VR, le lancement est toujours impressionnant.
Enfin, le commandant nous envoie sur terre pour tenter de sauver le monde. Première énigme, premier pas dans le monde.

ManKind - Nancy
ManKind - Nancy

Visuellement, le jeu est très beau, des décors très vaste, foisonnant de détails. Je ne sais pas si c’est moi qui m’habitue ou si c’est le nouvel équipement du Mankind qui est plus performant, mais cette fois, je n’ai pas ressenti cette sensation de flou au niveau de la vision périphérique, rendant l’expérience d’autant plus immersive.
Je ne spoilerai aucune énigme bien sûr. Sachez cependant que la difficulté est bien dosée. La plupart des énigmes, si comme moi, vous avez un peu l’habitude des Escape Game, ne vous posera pas trop de problèmes, certaines en revanche vous demandera de vous creuser un peu les méninges.
Les possibilités offertes par la VR sont très bien exploitées ! Par exemple, un ascenseur est disponible à un moment dans le jeu, et l’énigme vous demandera de vous déplacer et de faire des aller-retours via cet ascenseur pour pouvoir la résoudre. Cela permet d’ouvrir l’espace encore plus, nous ne résolvons pas des énigmes sur la surface de la pièce, mais bien au-delà !
La gestion des déplacements est ce qu’il y a de plus réussi dans ce jeu, outre l’utilisation d’ascenseurs qui permet d’agrandir artificiellement l’espace de jeu, il y a également plusieurs fois où l’équipe a dû se séparer, moi avec un pote prenions un ascenseur et nos deux autres compagnons prenant un autre chemin. De fait, tous dans la même pièce, nous étions pourtant séparés dans le jeu, et sans jamais nous heurter par d’ingénieux choix de level design.
Le jeu se paye le luxe d’avoir une énigme sous forme de labyrinthe, avec une surprise si vous savez observer partout, autour de vous !
J’ai très envie de tout vous raconter, mais je n’en ferai rien, car c’est une expérience qu’il faut absolument découvrir soi-même.

Xlan et son équipe
Xlan et son équipe

ConclusionMon avis concernant HUXLEY - VR sur GameCube

18/20

Si vous avez déjà fait Arizona Sunshine, ou si vous préférez les Escape Game, il faut absolument venir au Mankind pour découvrir Huxley. C’est une expérience très différente, mais tout aussi bouleversante !
Moins nerveux, mais plus ingénieux, cela serait vraiment dommage de n’en faire qu’un seul. Vous aurez, dans Huxley comme dans Arizona Sunshine, une incroyable sensation en sortant de là d’avoir vécu quelque chose de tellement plus vaste que vous n’imaginiez.

Bande annonce du jeu HUXLEY

ManKind est situé au 21 Rue Marcel Brot à Nancy

eneba