J'ai testé Les samedis de la VR avec Diversion cinema

J'ai testé Les samedis de la VR avec Diversion cinema

Diversion cinema

J'ai testé Les samedis de la VR avec Diversion cinema

Mise à jour de avril 2017 : Pickup VR Cinema change nom et devient Diversion cinema.

J'ai testé Diversion cinema (ex Pickup VR Cinema), le premier cinéma permanent entièrement consacré à la réalité virtuelle en France, et je vous en parle dans cet article.

Si Diversion cinema a débuté son activité dans un ancien local commercial qui pouvait contenir simultanément 10 personnes, c'est désormais au sein du Forum des Images situé aux Halles de Paris (75001), que se déroule le programme des samedis de la VR.

Les spectateurs sont assis sur des fauteuils pivotant pour pouvoir regarder le contenu à 360° et en arrivant, chacun trouve à sa place, un casque de réalité virtuelle Samsung Gear VR et un casque audio, tous les deux, prêts à être enfilés sur notre tête.

Diversion cinema
Diversion cinema

Le choix du thème nous a été imposé pour cette présentation et les trois courts-métrages en anglais, que nous avons vus, sont parfaitement justifiés pour être visionnés avec un casque de réalité virtuelle.

Le premier film a été Sonar, de nationalité allemande et réalisé par Philipp Maas et Dominik Stockhausen, que vous pouvez télécharger sur sonar-360.com. Une immersion spatiale, dans la cabine d'une machine, à la découverte d'un astéroïde. On jongle entre fascination et frustration, puisqu’on observe la progression de la machine dans ce mystérieux astre céleste, sans pouvoir interagir sur les commandes de la cabine. Ensuite, nous avons vu I, Philip de Pierre Zandrowicz, produit par ARTE France. David Hanson, un jeune ingénieur en robotique, dévoile son premier androïde à forme humaine "Phil". À mi-chemin, entre Matrix, Inception et Interstellar. Un bijou de science-fiction. Et enfin, nous avons terminé la séance par Walking New York, un documentaire qui commence à dater, sur l'un des projets de l'artiste français JR, au pied du Flat Iron Building à New York. New York en 360°, depuis un hélicoptère, est quelque chose à voir avec un casque VR.

Si vous avez déjà un casque de réalité virtuelle, ce sont des courts-métrages que vous pouvez télécharger et regarder chez vous. Mais Diversion cinema (anciennement Pickup VR Cinema) assure que du contenu totalement inédit sera très prochainement mis en programmation. Car derrière ce concept novateur, il y a la jeune société Pickup créée par Hadrien Lanvin, Brice Rocton et Camille Lopato, spécialisée dans la distribution numérique de films. Si elle ne souhaite pas programmer de séances pour adultes (avertis), cinq programmations sont d'ores et déjà disponibles. Les films sélectionnés sont regroupés par thème. Il y a frisson, état du monde, voyage, grand spectacle et french touch.

Plonger dans la réalité virtuelle simultanément

Mon avis sur Diversion cinema

Alors, c’est vrai que les foyers commencent à s’équiper de casque ou de masque de réalité virtuelle. On l’a vu avec Homido, un casque vendu moins de 70 € et un smartphone suffisent à accéder à la réalité virtuelle à la maison et dans quelques mois, les casques arrivent sur les consoles de jeux. Mais visionner du contenu se fait toujours chacun son tour et trouver de bons programmes n’est pas forcément évident, d’autant plus, que certains films font plusieurs gigaoctets.
En fait, la force de Diversion cinema, c'est l’application ShowRoom développée en interne et qui permet de diffuser en Wi-Fi le contenu en réalité virtuelle en même temps, à tous les spectateurs, pour les plonger dans la réalité virtuelle simultanément. Alors, certes, on reste passif sans pouvoir interagir avec les décors et on ne peut pas voir comment son voisin réagit. Et au cœur de l’action et avec un casque sur la tête, je n’ai pas été gêné par la lumière d’un smartphone d’un abruti dans la salle ;)

À la fin de la projection, tout le monde a semblé avoir été satisfait de ce qu’ils ont vécu. Le retour à la réalité s’est fait comme un réveil en douceur.

Diversion cinema
Diversion cinema

Comme son nom l'indique, Les samedis de la VR n'est pas ouvert tous les jours. Les séances sont pour le moment prévues jusqu'au 13 juillet 2019 uniquement les samedis à 14h30 à 19h30.
Prix de la séance : 9 € par personne avec un tarif réduit possible à 7 €. C'est un peu cher, mais c'est le prix à payer aujourd'hui pour une expérience bluffante et collégiale.

Diversion cinema est un concept jeune et toujours en développement. Le player fait maison devrait être peaufiner afin d'ajouter le son 3D, les sous-titres et pourquoi pas, du contenu interactif.

Le Forum des images : 2, avenue du cinéma 75001 Paris