Test de Deception IV The Nightmare Princess sur PS4

Par Publié le 19 Septembre 2015 à 21:36. Dernière modification le 22 Septembre 2015 à 11:02
Temps estimé pour la lecture de ce test : 7 min. 0 commentaire

Deception IV The Nightmare Princess

Deception IV The Nightmare Princess

Deception IV The Nightmare Princess

Deception IV The Nightmare Princess est le premier jeu sur PlayStation 4 de la série Deception, débutée en 1996 avec le jeu Tecmo's Deception: Invitation to Darkness sur PlayStation... il y a quand même 19 ans!

The Nightmare Princess comprend le contenu intégral du jeu Deception IV: Blood Ties (Princesse des Ténèbres) sorti sur PlayStation 3 et PS Vita en mars 2014, et deux nouveaux modes comprenant 100 stages répartis dans l'Arbre du destin (Princesse des Cauchemars).

Rencontrez la fille de vos cauchemars

Nous incarnons les forces du mal et les points que vous gagnerez seront calculés en fonction du degré de sadisme, d'humiliation que vous infligez à vos adversaires et à l'élégance de vos exécutions. Dans ce jeu, les pièges revêtent une grande importante dans le gameplay comme dans Dungeon Keeper ou War for the Overworld.


Veruza, Caelea et Lilia

  • Le Gymnase

  • Le Terrain de Jeu

  • L´Hôpital

L'histoire de Deception IV The Nightmare Princess

10/20

The Nightmare Princess reprend intégralement l’histoire de Deception IV: Blood Ties dont il est d’ailleurs possible de récupérer des sauvegardes : Laegrinna, la fille du Diable, souhaite libérer son père de sa prison éternelle.

"Dans les temps anciens, le Diable régnait en être absolu sur le monde. Mais 12 Saints bénis d'une puissance divine l'emprisonnèrent à l'aide d'un texte sacré, les Saint Versets. Les Versets ont été divisés en 12 fragments et secrètement transmis à travers les âges.
Depuis cet événement, 3 000 ans se sont écoulés... Mais le Diable ne cesse de rechercher les Saint Versets, nécessaire à sa résurrection. Pour l'aider à retrouver ces textes, il invoque 3 servantes Caelea (Démone de la Mort Élégante), Veruza (Démone du Tourment Sadique) et Lilia (Démone de L'Agonie Humiliante), et les envoie au royaume des hommes pour accompagner sa fille, qu'il a créé à partir de son âme."

Le premier cauchemar a été révélé à l'humanité

En fait, chaque situation est un prétexte pour éliminer votre adversaire entré bien malgré lui chez vous. C'est comme vouloir développer un scénario derrière des règles très strictes d'un jeu d'échec... Hasbro à essayé avec Battleship et le résultat était très moyen.

Game System

14/20

Deception IV The Nightmare Princess est plus un jeu de réflexion qu'un jeu d'action. Il faut le voir comme un grand jeu de plateau où se cache toute une stratégie à élaborer.
Chaque niveau correspond à une situation dans lequel il faut vaincre un adversaire qui bouge en temps réel. Pour arriver à vos fins, vous pouvez frapper votre adversaire, ce qui diminuera très peu sa vie où utiliser l'un des 170 pièges. Chaque protagoniste possède sa propre technique de combat et ses propres armes.

  • - Velguirie : la sœur cachée de Laegrinna plus connue sous le nom Princesse des cauchemars.  On la retrouve dans l'Arbre du destin où elle devra, à travers de nombreuses quêtes, vaincre les humains et retrouver ses pouvoirs, perdus durant sa léthargie. Ses pièges de prédilection sont la roue et le rodéo.
  • - Laegrinna : la fille du Diable. Accompagnée de trois servantes du diable, elle recherche des Saints Versets pour libérer son père. Ses pièges : les ciseaux sanguinaires et l'homme-canon.
  • - Millennia : Une jeune fille mécanique, élevée par les Timenoïdes pour tuer les hommes. Elle a plus d'endurance que les autres personnages et la capacité d'utiliser des pièges en rapide succession. Ses pièges : la toupie infernale et l’œil meurtrier
  • - Reina : Une jeune fille capturée après la mort de ses parents. Elle utilise très bien les pièges puisqu’elle a le don unique de ralentir le temps et d'esquiver les attaques ennemies. Ses pièges : le masque de fer et le Suezo (une sorte d'Eye of the Beholder)
  • - Allura : Une princesse accusée à tord d'avoir tué le roi et marquée par le symbole du diable. Elle peut automatiquement récupérer son endurance et utiliser des techniques défensives (comme Récupération ou Onde de choc). Ses pièges : la cloche et le plafond suspendu.

Vous avez donc le mode Quête (Princesse des Cauchemars dont les héroïnes sont Millennia, Reina et Laegrinna) et le mode Histoire (Princesse des Ténèbres) où vous incarnez Laegrinna.
Chaque niveau se joue de la même façon : une animation plus ou moins rapides des protagonistes, et une bataille où il faudra déposer des guets-apens afin de tuer le ou les adversaires dans un temps imparti et en respectant quelques consignes. Mais avant de commencer, choisissez bien votre personnage, les pièges et les habilités que vous souhaitez utiliser et accéder aux caractéristiques de vos ennemis pour en savoir un peu plus. Les niveaux validés sont affichés en bleu contrairement aux niveaux en rouge qui restent à faire. Vous pouvez recommencer autant de fois que vous le souhaitez un niveau pour vous perfectionner ou battre votre score. En validant un niveau, vous obtiendrez des récompenses, comme de nouveaux pièges ou de nouvelles habilités.

On trouve trois catégories de pièges : Ceux situés au plafond, ceux accrochés au mur et ceux qu'on pose sur le sol. Chaque piège possède ses propres caractéristiques: dégâts infligés, multiplicateur Ark qui déterminera le score final et qui vous permettra d'augmenter vos Warl à échanger contre de nouveaux pièges, le temps de chargement et les points d'élégance, de sadisme ou d'humiliation. Vous devez poser judicieusement sur la carte, les pièges qui peuvent être placés dans différentes positions et les activer chacun leur tour au bon moment. Il faut donc bien réfléchir à l'endroit, aux itinéraires de déplacement et à la façon dont vous aller attirer l'ennemi dans le piège.
L'idée est d’élaborer un enchainement de combos dont le but est d'infliger de douloureux dommages à votre ennemi... un peu comme le jeu Pain.
C'est assez fun à jouer, terriblement frustrant quand on y arrive pas mais abominablement jouissif quand on enchaine les combos.


L'écran d'installation des pièges

Graphisme

10/20

Nous sommes bien sur Playstation 4 mais l'aspect technique du jeu n'est pas à la hauteur de la console. Les personnages sont plutôt bien faits mais les décors pauvres en contenu et plutôt vieillot, se ressemblent tous malgré l'ajout dans cette édition de 3 nouveaux niveaux : Le gymnase, le Terrain de jeu et l'Hôpital.
Les personnages sont rigides et l'utilisation de la caméra est essentielle pour avoir le meilleur point de vue. Les cinématiques où s'enchainent des dialogues insipides sont plutôt quelconques.

Pour couronner le tout, le menu du jeu manque d’ergonomie et il y a parfois beaucoup trop d'informations à l'écran ce qui peut être rédhibitoire pour certains joueurs.

Bref, vous l'avez compris, ce n'est pas pour ses graphismes, que vous aller tomber amoureux du jeu, mais bien pour son gameplay.

Bande son

10/20

Les principaux dialogues sont doublés en japonais et les voix semblent de bonnes figures. Les musiques sont bien choisies mais absolument rien qui vous restera dans la tête.

Durée de vie

16/20

Le jeu possède de nombreuses quêtes qui se révéleront rapidement de plus en plus ardus.

Pour prolonger le jeu, vous pouvez surveiller vos statistiques dans le Musée et flâner dans le studio Déception, où il est possible de créer des niveaux ou de nouveaux ennemis qui apparaîtront uniquement dans les Batailles libres, en modifiant les caractéristiques des personnages du jeu. Il est alors possible de partager ses créations ou bien de jouer avec des niveaux créés par le reste de la communauté (étendue avec les versions PlayStation 3 et et PSVita du jeu).
Vous pouvez également partager ou visionner des vidéos dans le mode Théâtre pour apprendre de nouvelle technique d'approche.

Conclusion

12/20

Quel plaisir d'incarner les forces du mal ! il y a de quoi s'amuser avec les nombreux pièges. On fait joujou avec un malin plaisir avec nos ennemis complètement perdus dans ce damier de pièges et certaines successions se révèlent assez jouissifs.

Malgré un jeu riche en contenu et un challenge intéressant, on s’ennuie de temps en temps et le jeu est assez répétitif.

Abominablement jouissif quand on enchaine les combos !

En résumé

  • - Un bon jeu de stratégie
  • - Grande durée de vie
  • - Pas très beau
  • - Répétitif

Bande annonce de DECEPTION IV: the Nightmare Princess

Ajouter votre commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en mode non connecté. Pour vous identifier, veuillez vous connecter ou créer un compte.
Votre adresse e-mail ne sera jamais dévoilée.

A propos de Consollection

Consollection.com est un site créée en 1999 par Benjamin, qui parle aujourd'hui de jeux vidéo, de cinéma et tout ce qui tourne autour de la culture geek.

Si cet article vous a plu, la rédaction vous recommande de lire également

Le test de Yonder: The Cloud Catcher ChroniclesLe test de Yonder: The Cloud Catcher Chronicles

Découvrez le test de Yonder: The Cloud Catcher Chronicles sur PlayStation 4

Test de Oh...Sir! Le simulateur d'insultes sur PS4Test de Oh...Sir! Le simulateur d'insultes sur PS4

Test de Oh...Sir! Le simulateur d'insultes sur PS4

Test du jeu Cars 3 : Course Vers la Victoire sur Nintendo SwitchTest du jeu Cars 3 : Course Vers la Victoire sur Nintendo Switch

Découvrez le test du jeu vidéo Cars 3 : Course Vers la Victoire sur console Nintendo Switch

Le test de Solstice Chronicles: MIA : Un soldat solitaireLe test de Solstice Chronicles: MIA : Un soldat solitaire

Le test de Solstice Chronicles: MIA sur PC Steam, développé par Ironward

Entrez dans la matrice avec le test de SUPERHOT VR sur PlayStation 4Entrez dans la matrice avec le test de SUPERHOT VR sur PlayStation 4

Entrez dans la matrice avec le test de Superhot VR sur PlayStation 4

Theseus, le jeu VR qui revisite le mythe de Thésée et le MinotaureTheseus, le jeu VR qui revisite le mythe de Thésée et le Minotaure

Theseus, le jeu VR qui revisite le mythe de Thésée et le Minotaure

The Witcher 3: Wild HuntThe Witcher 3: Wild Hunt

Le test du jeu The Witcher 3: Wild Hunt sur PlayStation 4

Horizon Zero Dawn Test PS4Horizon Zero Dawn Test PS4

Le test de Horizon Zero Dawn en exclusivité sur PlayStation 4

OverwatchOverwatch

Test du jeu Overwatch sur Xbox One

Beholder : L'incroyable jeu sur écouteBeholder : L'incroyable jeu sur écoute

Test du jeu Beholder sur PC

Let's Sing 2016 : Hits FrançaisLet's Sing 2016 : Hits Français

Test du jeu Let's Sing 2016 : Hits Français

  • Benjamin Levy

    Benjamin Levy

    7206 aricles.

  • Le blogueur : Développeur open source, Ben-J est un collectionneur et joueur. Sa première machine ? Un Apple...
Fiche technique Deception IV The Nightmare Princess :
Editeur : Tecmo Koei
Type : Réflexion
Machine : Sony Playstation 4
Support : Blu Ray
Code EAN : 5060327530098
Prix constaté à sa sortie : 49.90
Comparer le prix de Deception IV The Nightmare Princess PS4.
Violence
Classification PEGI : Déconseillé aux - de 16 ans

Date de sortie
en France : 17 Juillet 2015
au Japon : 26 Mars 2015
aux USA : 14 Juillet 2015

FNAC.COM