Situation Rooms - Collectif Rimini Protokoll

Situation Rooms - Collectif Rimini Protokoll

Situation Rooms - Collectif Rimini Protokoll

Qu'est-ce qu'une Situation Rooms ? C'est une Salle de crise où le président, entouré de ses conseillers et généraux de guerre font le point sur des situations de crise.

Le collectif allemand Rimini Protokoll (Helgard Haug, Stefan Kaegi et Daniel Wetzel) nous propose pour la première fois en France à travers, son exposition numérique Situation Rooms, de faire le point sur le trafic d'armes, à travers les témoignages de 20 personnes issues d'horizons divers*.
Chaque personnage a sa propre vie dont certains sont confrontés à des situations extrêmes. Elles ont toutes un point commun : elles sont façonnées par le trafic d'armes.

  • Situation Rooms

    Situation Rooms

  • Situation Rooms

    Situation Rooms

  • Situation Rooms

    Situation Rooms

Situation Rooms... C'est du théâtre

À ce jeu-là ? Quel rôle aurez-vous ?

Tout commence dans une ambiance et un esprit militaire. Ce n'est pas clairement présenté comme ça, mais j'ai eu cette impression avec tout d'abord le vestiaire où l'on peut laisser ses affaires personnelles dans des casiers en métal et ensuite le briefing présidé par un "officiers" qui nous explique le déroulement du jeu. Les règles sont simples : vous regardez votre écran et vous faites ce qu'on vous demande de faire.

Une fois équipé d'une tablette numérique (iPad mini) et d'un casque audio, vous êtes immergés dans un labyrinthe et vous déambulez à travers des espaces scénographiés guidés par la voix d'un personnage où tout est orchestré à la seconde près.

Situation Rooms... c'est un jeu

Un métavers hyperréaliste en vue subjective

Présenté comme un jeu de rôle en 3 dimensions, vous êtes à la fois spectateur et à la fois acteur.
Vous vous glissez dans la peau des protagonistes à travers le témoignage des 20 personnes qui jouent eux-mêmes dans Situation Rooms. Vous vivez l'action à la fois en réel et à travers l'écran où tout s’entremêle. Vous pointez votre tablette dans une salle où un témoin s'assoie et en même temps l'un des joueurs s'assoie parce que l'écran de sa tablette l'invite à le faire.

Situation Rooms
Situation Rooms

Situation Rooms... c'est la réalité

Pour rendre le problème mondial, les protagonistes ne sont pas doublés et leurs propos sont traduits sur la tablette. Vous incarnez personnellement les personnages tantôt victimes, tantôt bourreaux, tantôt sauveurs. Ce n'est pas un jeu vidéo, mais une sorte de métavers réaliste en vue subjective. Vous suivez le scénario comme un film interactif dont vous êtes vous même l'un des acteurs. La frontière entre réalité et fiction n'existe plus. Tous les sens sont utilisés et vous êtes obligés d'agir. L'ouïe, le goût, le toucher, l'odorat et la vue captent et traduisent l'atmosphère imposée par Situation Rooms.

Je suis Abu Abdu Al Homsi
Je suis Abu Abdu Al Homsi

Situation Rooms est un concentré de vie en quelques minutes. On a forcement un peu de mal à comprendre l'histoire les uns, des autres, car vous êtes attirés malgré vous par les univers saisissants mis en place.

Sur les 20 personnes, vous n'en suivez que la moitié. L'un des deux scénarios que vous suivez est défini dès le début du jeu.

Si on peut trouver certaines situations anodines, on se rend compte finalement que tous jouent un rôle majeur. Rimini Protokol ne donne pas de conclusion ou ne juge personne... mais forcement, la réalité contemporaine du jeu à laquelle nous sommes confrontés nous pose pas mal de questions sur le trafic d'armes.

Le vestiaire de Situation Rooms
Le vestiaire de Situation Rooms

L’expérience a duré un peu plus d'une heure. Le groupe était au complet. C'est-à-dire 20 joueurs avec une répartition parfaite entre hommes et femmes.

Il y a un énorme travail au niveau du scénario. En fait il n'y a pas un, mais 20 scénarios qui s'entrecroisent. Pour réaliser Situation Rooms, il y a eu un travail d'écriture et de coordinations.

Oseriez-vous regarder ?

Le briefing va commencer
Le briefing va commencer

Une réalité contemporaine, effrayante, bluffante, crue et dérangeante (un petit conseil : si on vous demande de ne pas quitter les yeux de votre tablette... faites ce qu'on vous dit).

* Les témoins de Situation Rooms sont :

  • Un tireur d'élite,
  • Un militant pour la paix,
  • Un avocat représentant les victimes cibles des attaques des drones,
  • Un développeur de système de sécurité,
  • Un journaliste du Sud-Soudan,
  • Un photographe de guerre,
  • Un gérant d'une exploitation de drogue mexicaine,
  • Un chef de protocole,
  • Un militant contre le financement des armes,
  • Un gestionnaire international des systèmes de défense,
  • un chirurgien pour Médecins sans frontière,
  • Un réfugié de Syrie,
  • Un premier lieutenant de l'Indian Air Force,
  • Une des familles de Libye bloquée comme réfugiés de la mer en Italie,
  • Un responsable de la cafétéria dans une usine d'armement russe,
  • Un membre du parlement allemand,
  • Un enfant soldat,
  • Un pirate informatique,
  • Un ouvrir d'usine de munitions dans le secteur de l'armement et
  • Un ancien soldat de l'armée des forces de défense israélienne.

 

Situation Rooms, c'est tous les jours jusqu'au dimanche 25 mai 2014 à 13h00, 15h00, 17h00, 19h00 et 21h00.
La durée de la session est de 1h30.

Rimini Protokoll à la Villette : Situation Rooms

Carte