Arnaque au faux mail Hadopi

Par Publié le 12 Juin 2012 à 15:05. Dernière modification le 12 Juin 2012 à 15:26
Temps estimé pour la lecture de cet article : 6 min. 0 commentaire

Attention, une arnaque envoyée par mail, vous demandant de vous acquitter d'une amende Hadopi, circule en ce moment.

Ce message vous accuse d'avoir consulté ou reproduit des oeuvres sans autorisation des ayants droits.
Il est stipulé qu'un juge nous a condamné à payer en ligne une amende forfaitaire de 50 € pour éviter de nouvelles poursuites judiciaires.

C'est bien entendu une arnaque. Ne pas répondre, ne pas payer.

Return-Path: no_reply@hadopi.fr
Received: from User ([189.11.61.135])
 (authenticated user smtp@lukkien.com)
To: no_reply@hadopi.fr
Subject: Commission de la Protection des Droits de la Haute autorité pour la diffusion des oeuvres.

Voici le message dans son intégralité :

Dossier n° xxxxxx
Date : XX/XX/XXXXX XX:XX
Madame, Monsieur,

Attention, votre accès à internet a été utilisé pour commettre des faits, constatés par procès-verbal, qui peuvent constituer une infraction pénale.
En effet, votre accès internet a été utilisé pour mettre accéder à des œuvres culturelles protégées par un droit d'auteur.
Cette situation rend possible leur consultation ou leur reproduction sans autorisation des personnes titulaires des droits. De telles consultations ou
reproductions, appelées couramment « STREAMING », constituent un délit sanctionné par les tribunaux.

Dans votre cas?
Conformément à la loi en vigueur un juge unique vous condamne à verser une amende forfaitaire de 50€ (cinquante euros) pour éviter de nouvelles poursuites judiciaires*.

Pour procéder au paiement:

1.veuillez trouver un point de vente Pcs Mastercard* en entrant votre code postal sur l'adresse ci-contre: www.XXXX.com
2
.Demandez un coupon Pcs-mastercard à dix chiffre ou/et lettre d'un montant de 50€ (cinquante euros)
3.Envoyez le code à dix chiffres et/ou lettres à l'adresse mail:
hadopi@XXX.biz (n'oublier pas d'y ajouter votre numéro de dossier)

Votre paiement sera traité dans les 48 heures après réceptions du code. Un email de confirmations vous informeras de la fin de procédures judiciaires.
Si hadopi ne reçoit aucun paiement, un juge unique vous convoquera afin de répondre de vos actes.

Vous pouvez demander des précisions sur les œuvres consultées, offertes en partage ou reproduites à partir de votre accès internet et, le cas échéant,
formuler des observations, en contactant l'Hadopi :

• par courrier postal, adressé à l'Hadopi, Commission de protection des droits, 4 rue du Texel 75014 PARIS,

Dans ce cas, vous devez obligatoirement rappeler le numéro de dossier mentionné au début de ce message.
Pourquoi protéger le droit des auteurs ?
Sous les apparences séduisantes de la gratuité, les pratiques qui ne respectent pas le droit des auteurs des œuvres privent, en effet,
les créateurs de leur juste rétribution. Elles représentent un grave danger pour l'économie du secteur culturel et c'est la survie de
la création artistique, sous toutes ses formes, qui est en cause. Pour mieux concilier les avantages d'Internet et le respect de la création,
et permettre aux internautes d'identifier les plateformes proposant des offres en ligne respectueuses des droits des créateurs, l'Hadopi a créé le label
PUR «Promotion des Usages Responsables».
Ces plateformes labellisées apposent le logo PUR sur leur site internet.
Informations
• Le rôle de l'Hadopi n'est pas de sanctionner : lorsqu'un dossier le justifie, l'Hadopi le transmet au juge qui seul peut prononcer une sanction.
• En aucun cas l'Hadopi ne réclame de somme d'argent. Toute demande en ce sens relèverait d'une tentative d'escroquerie de personnes malveillantes.
• Vous pouvez consulter le site de l'Hadopi www[.]hadopi[.]fr pour obtenir des informations sur ses missions, sur le dispositif applicable, sur l'offre légale
et sur les moyens de sécurisation.
• Vous pouvez également demander des informations sur les moyens de sécurisation à votre fournisseur d'accès internet.
• Vous pouvez découvrir l'ensemble des offres labellisées sur le site www[.]pur[.]fr, portail de référencement de l'offre légale.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées.

Mireille IMBERT-QUARETTA
Présidente de la Commission de Protection des Droits de l'Hadopi

Annexes
Code de la propriété intellectuelle

*Article L. 336-3 du code de la propriété intellectuelle :
« La personne titulaire de l'accès à des services de communication au public en ligne a l'obligation de veiller à ce que cet accès ne fasse pas l'objet d'une
utilisation a des fins de reproduction, de représentation, de mise à disposition ou de communication au public d'œuvres ou d'objets protégés par un droit d'auteur
ou par un droit voisin sans l'autorisation des titulaires des droits prévus aux livres Ier et II lorsqu'elle est requise ».
« Le manquement de la personne titulaire de l'accès à l'obligation définie au premier alinéa n'a pas pour effet d'engager la responsabilité pénale de l'intéressé,
sous réserve des articles L. 335-7 et L. 335-7-1 ».

** Article R. 335-5 du code de la propriété intellectuelle

I.-Constitue une négligence caractérisée, punie de l'amende prévue pour les contraventions de la cinquième classe, le fait, sans motif légitime, pour la personne
titulaire d'un accès à des services de communication au public en ligne, lorsque se trouvent réunies les conditions prévues au II :

1° Soit de ne pas avoir mis en place un moyen de sécurisation de cet accès ;

2° Soit d'avoir manqué de diligence dans la mise en œuvre de ce moyen.

II.-Les dispositions du I ne sont applicables que lorsque se trouvent réunies les deux conditions suivantes :

1° En application de l'article L. 331-25 et dans les formes prévues par cet article, le titulaire de l'accès s'est vu recommander par la commission de protection
des droits de mettre en œuvre un moyen de sécurisation de son accès permettant de prévenir le renouvellement d'une utilisation de celui-ci à des fins de reproduction,
de représentation ou de mise à disposition ou de communication au public d'œuvres ou d'objets protégés par un droit d'auteur ou par un droit voisin sans l'autorisation
des titulaires des droits prévus aux livres Ier et II lorsqu'elle est requise ;

2° Dans l'année suivant la présentation de cette recommandation, cet accès est à nouveau utilisé aux fins mentionnées au 1° du présent II.

III.-Les personnes coupables de la contravention définie au I peuvent, en outre, être condamnées à la peine complémentaire de suspension de l'accès à un service de
communication au public en ligne pour une durée maximale d'un mois, conformément aux dispositions de l'article L. 335-7-1.

Données à caractère personnel

Loi n°78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés (articles 39 et 40)

Les données à caractère personnel recueillies par la Commission de Protection des Droits de l'Hadopi sont enregistrées dans le
« système de gestion des mesures pour la protection des œuvres sur Internet ». Vous bénéficiez d'un droit d'accès et d'un droit de rectification de ces données.
Si vous souhaitez exercer ces droits vous pouvez écrire à la présidente de la Commission de Protection des Droits en joignant une copie d'une pièce d'identité à
l'adresse ci-dessus mentionnée en précisant sur l'enveloppe : « droit d'accès ».

*** horaire GMT

Ajouter votre commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en mode non connecté. Pour vous identifier, veuillez vous connecter ou créer un compte.
Votre adresse e-mail ne sera jamais dévoilée.

Lire la suite de l'article
A propos de Consollection

Consollection.com est un site créée en 1999 par Benjamin, qui parle aujourd'hui de jeux vidéo, de cinéma et tout ce qui tourne autour de la culture geek.

Si cet article vous a plu, la rédaction vous recommande de lire également

Black Friday : Et si on faisait encore plus d'économie avec PoulpeoBlack Friday : Et si on faisait encore plus d'économie avec Poulpeo

Et si on faisait encore plus d'économie lors du Black Friday et du Cyber Monday avec Poulpeo ?

Geek and Pastry : les recettes de pâtisserie de GastronogeekGeek and Pastry : les recettes de pâtisserie de Gastronogeek

Geek and Pastry : les recettes de pâtisserie de Gastronogeek

Pocket Madness - Jeu de société FunforgePocket Madness - Jeu de société Funforge

Mon avis sur Pocket Madness, le jeu de société édité par Funforge, inspiré par H.P. Lovecraft

Gastronogeek, 37 recettes inspirées des Séries CultesGastronogeek, 37 recettes inspirées des Séries Cultes

Le prochain ouvrage Gastronogeek paraitra le 31 mai 2017 aux éditions Hachette Heroes

Gardiens de la Triforce : L'escape Game inspiré de ZeldaGardiens de la Triforce : L'escape Game inspiré de Zelda

Découvrez Gardiens de la Triforce : le jeu d'évasion inspiré du jeu vidéo The Legend of Zelda

Les cartes Magic Amonkhet - AKHLes cartes Magic Amonkhet - AKH

Les cartes Magic Amonkhet - AKH

Zing Pop Culture à BercyZing Pop Culture à Bercy

La boutique spécialisée dans les produits dérivés pop culture ouvre pour la première fois à Paris

HomeByMe : votre architecte 3DHomeByMe : votre architecte 3D

HomeByMe est en logiciel en ligne qui réalise les plans de votre maison ou votre appartement

Star Wars CANTINA, par Thibaud, l'auteur de GastronogeekStar Wars CANTINA, par Thibaud, l'auteur de Gastronogeek

Star Wars CANTINA, par Thibaud, l'auteur de Gastronogeek

Reset bar : une nouvelle chaîne de bars avec du retrogamingReset bar : une nouvelle chaîne de bars avec du retrogaming

Le Reset bar est une nouvelle chaîne de bars à Paris avec des jeux vidéo, du retrogaming et beaucou de plaisir

Table de salon ArcadeTable de salon Arcade

Table de salon Arcade

Gastronogeek, 42 recettes de cuisine 100% GeekGastronogeek, 42 recettes de cuisine 100% Geek

Gastronogeek, 42 recettes de cuisine 100% Geek

  • Benjamin Levy

    Benjamin Levy

    7256 aricles.

  • Le blogueur : Développeur open source, Ben-J est un collectionneur et joueur. Sa première machine ? Un Apple...