The King Of Fighters I

The King Of Fighters I

‎THE KING OF FIGHTERS-i 2012

A l’instar de Street Fighter IV, voici  the King Of Fighter iPhone « KOF-I pour les intimes » qui sort à son tour sur iPhone et iPad, essayant de voler la vedette à Street Fighter Volt mise à jour récemment sur l’AppStore d’Apple. Depuis qu'Atlus a pris la licence en mains les choses commencent enfin à bouger. KOF XIII est donc annoncé pour la fin de l’année sur consoles « de quoi ravir les puristes de la baston 2D » et en guise d’avant gout voici la version mobile histoire de nous mettre un petit peu l’eau à la bouche.

  • C´est beau !

    C´est beau !

  • Boom !

    Boom !

  • Personnages

    Personnages

  • Choix d´ordre

    Choix d´ordre

Lire aussi The King of Fighters XIV - Preview par ou-jedi

L'histoire de ‎THE KING OF FIGHTERS-i 2012

6/20

L’histoire est quasi absente sur cette version, ça nous rappelle un peu KOFXII où le scenario est inexistant, à part quelques dialogues échangés entre les personnages au début des combats, il n’y a rien qui puisse ressembler à une histoire. Même une fois le boss final « hash » battu, il n’y a rien après pas de fin. Dommage !
Mais pour compenser ce manque on aura quand même droit à des illustrations, des posters et un système de points pour acheter et vendre des Artworks de la série.

Game System

10/20

Le jeu propose 12 personnages soit presque l’un tiers de ce qu’on peut trouver dans KOF VIII, accompagné avec 12 niveaux !  Malheureusement on se contentera uniquement de voir scroller le fond sans animations ni rien qui bouge.
 
Comme pour Street Fighter iPhone, la jouabilité est très simplifiée, support oblige. Les contrôles se présentent alors ainsi :
- Un stick virtuel pour les déplacements, la garde et les manipulations des coups spéciaux.
- Bouton : « P » pour le punsh.
- Bouton : « K » pour kick.
- Bouton : « E » pour esquive.
- Bouton : « S » pour spécial attaque combiné avec une direction.
           Et pour finir un cinquième bouton « HD » qui s’active uniquement lorsque la barre d’énergie est plaine pour simuler l’explosion et passer en mode « EX ».
Les furies et super furies sont accessibles directement en appuyant sur l’écran au niveau de la barre d’énergie.
Les enchainements sortent plutôt pas mal « en utilisant le bouton ‘S’ » mais on est loin d’un stick ou une manette. Je trouve aussi dommage qu’avec les pouces on masque parfois les personnages en appuyant sur les boutons.
S’il y a un point qui me dérange à propos du portage des jeux de baston sur Smartphones en général c’est la jouabilité. Il est clair qu’on ne peut pas faire mieux avec un écran tactile mais la question c’est, que ça soit pour KOF ou Street Fighter ou autre,  est ce que cette catégorie de jeux a-t-elle bien sa place sur ce support ?... personnellement je ne m’imagine pas entrain de passer des heures à défier les joueurs du globe en ligne comme serait le cas avec une ‘’respectueuse’’ croix directionnelle « physique » et des boutons !

Graphisme

14/20

Graphiquement le jeu est vraiment beau ! Les mouvements sont très fidèles à la version arcade, l’ensemble reste quand même un peu pixelisé sur écran rétina « iPhone 4 » mais ça passe plutôt bien. Les 12 niveaux « 2D » sont très variés et représentent bien l’univers de KOF.

Bande son

12/20

Une playliste tirée droit du registre Rock Japanimation Manga, mais ça colle bien avec les combats.

ConclusionMon avis concernant ‎THE KING OF FIGHTERS-i 2012 pour iPhone / iPod touch

10/20

L’adaptation de ce KOF est plutôt réussit si on se base sur une comparaison avec « Street Fighter Volt ». Mais malheureusement le system de control à l’aide de boutons virtuels handicape vraiment la jouabilité et met en cause l’interêt de cette catégorie de jeux sur smartphone doté d’écran tactile.

En résumé

Les points forts Les points forts de ‎THE KING OF FIGHTERS-i 2012

  • - Très beau graphiquement.
  • - Fluide.

Les points faibles Les points faibles de ‎THE KING OF FIGHTERS-i 2012

  • - Peu de joueurs dans la version de base.
  • - La jouabilité.
  • - Pas de scénario.
  • - Le prix est un peu élevé par rapport au contenu.
Blacknut