Pétition contre l'interdiction des jeux d'occasion PS4 / Xbox 720

Pétition contre l'interdiction des jeux d'occasion PS4 / Xbox 720

Gamoniac vous propose de signer une pétition contre l’interdiction des jeux vidéo d’occasion pour les  jeux Sony PlayStation 4 et Xbox 720.

Les dernières rumeurs indiquent que les prochaines consoles seront dotées d'un système anti occasion. Certainement par le biais de jeux vendus sur carte où un code unique sera inscrit lors de la première utilisation... laissant donc caduc l'utilisation de la carte sur une autre console.

Que dit la pétition ?

Des rumeurs circulent sur la toile indiquant que les prochaines consoles rendront les jeux vidéo d’occasion inutilisables (chaque jeu étant lié à la console via un système de clé)… et pire encore il sera impossible d’aller jouer chez un ami avec le jeu neuf car le jeu sera rattaché à la console.

Nous, consommateurs passionnés de jeux vidéo et qui vous avons toujours soutenus, pensons que vous faites fausse route. En effet, le marché de l’occasion est souvent le seul moyen pour les petits budgets ou les gros consommateurs d’assouvir leur passion et de revendre des jeux pour en racheter des neufs ; ou d’accéder via un jeu d’occasion à un opus qui donnera l’envie ensuite d’acheter le jeu neuf dès sa sortie. En rendant la revente impossible, ce sera sans doute une grande partie de jeux neufs qui ne seront plus vendus et surtout le risque d’un changement majeur de consommation puisque les joueurs – voyant ce loisir trop onéreux et pas assez souple – préféreront se détourner du jeu vidéo sur console pour aller vers d’autres types de jeux…

Pour reprendre une analogie, c’est un peu comme si la revente de voitures n’était plus possible ce qui fait que les consommateurs préféreraient trouver d’autres moyens de locomotion plus accessibles – le budget étant un facteur essentiel des ménages en ces temps de crise.

Ainsi, par cette pétition, nous vous demandons de mettre en place les moyens techniques qui à la fois empêchent le piratage (ce qui est louable), mais nous laisse la libre possibilité d’acheter ou revendre nos jeux. Bien entendu, si des pass en ligne nous permettent à prix raisonnable d’enrichir ensuite l’expérience utilisateur, ils seront les bienvenus… mais pas en contre-partie de l’interdiction du jeu d’occasion et de mécaniques liberticides.

Bref, éditeurs et fabricants de console, développons ensemble le marché du jeu vidéo et faites nous rêver mais ne vous tirez pas une balle dans le pied en nous empêchant de jouer car ce sera la mort de ce loisir que nous aimons tant !

Article suivant Article suivant :
Nuit Retro-gaming
Blacknut